Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Volière : comment choisir

Guide écrit par :
Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

94 guides
Plus grande qu’une cage, la volière se décline en différents matériaux, formes et dimensions à choisir selon l'espace disponible et les oiseaux - canaris, perruches, inséparables etc. Avec mangeoires, plateau tiroir et plateau amovible, découvrez tous nos conseils pour choisir la meilleure volière.

Caractéristiques importantes

  • Les dimensions
  • Les matériaux
  • Les types
  • L’emplacement

Prix

de 53,00 € à 2 502,00 €

Principaux critères de choix d’une volière

Une volière est un espace qui permet aux oiseaux de voler. Le choix d’une volière plutôt que d’une cage s’impose si vous souhaitez y abriter un groupe important d’oiseaux et/ou de grandes espèces.
 
La taille de la volière doit être adaptée à celle des oiseaux et à leur nombre afin qu’ils puissent y déployer librement les ailes et y prendre leur envol. Mieux vaut privilégier la longueur de la volière, un oiseau volant à l’horizontal plutôt qu’à la verticale. Sachant que certaines espèces d’oiseaux, comme les perroquets et les perruches, aiment cependant grimper, et auront besoin d’une certaine hauteur.

Quoi qu’il en soit, plus la volière sera grande, mieux ce sera. Les plus grands modèles, généralement extérieur, vous permettront même d’y pénétrer pour rejoindre vos oiseaux.
 
Déclinée en différents matériaux (le plus souvent bois, aluminium ou pvc) et pourvue d’un solide grillage ou de barreaux à l’espacement adapté à la taille de vos oiseaux, la volière peut être destinée uniquement à une utilisation intérieure, uniquement extérieure ou être prévue pour les deux. La volière peut aussi être dotée ou non de roulettes pour faciliter son déplacement. Sachant que dans ce cas, il vous faudra disposer d’assez d’espace en hauteur comme en largeur pour lui permettre de circuler librement.
 
Pensez également pratique ! La plupart des éléments de la volière seront idéalement pivotants et faciles à nettoyer.
Un bac amovible en partie inférieure permettra de récupérer facilement les déjections. De même des plateaux tiroirs sont idéaux pour nourrir les oiseaux sans entrer dans la volière si celle-ci est de grande taille. Quant aux accessoires, ils sont multiples, des plus indispensables comme les perchoirs (chauffants pour certains), les mangeoires et les points d’eau, en passant par de multiples jouets (balançoire, échelle, miroir, etc.) pour les amuser.

Les différents types de volière

Les volières intérieures


Les volières intérieures sont idéales pour abriter un élevage ou offrir un espace de repos dans un contexte familial à des espèces comme le perroquet. Elles se déclinent en différentes formes, mais sont bien sûr de taille plus réduite qu’une volière extérieure.

Les volières extérieures


Les volières extérieures s’installent aussi bien au jardin qu’en terrasse, leur taille n’ayant pour seules limites que l’espace dont vous disposez. Sous la forme d’une structure ouverte, les modèles en kit se montent très facilement, mais doivent être placés et aménagés avec soin.

Les volières intérieures/extérieures


Les volières intérieures/extérieures sont généralement des volières dont la forme, les matériaux et le toit sont prévus pour ces deux utilisations. Il peut également s’agir de volières dotées d’un espace intérieur, abrité et chauffé, s’ouvrant sur un espace extérieur.  

Les matériaux et éléments de volière

Quel que soit le matériau choisi, il ne doit pas rouiller et être facile à nettoyer. Vous aurez ensuite le choix entre plusieurs matériaux principaux.

Les volières en bois

Le bois est souvent privilégié en extérieur pour son esthétique, mais aussi pour sa chaleur. Mais la plupart des oiseaux ont tendance à le gratter pour user leur bec ou tout simplement pour jouer. Ce type de volière est donc à éviter pour des oiseaux au bec crochu. De plus, la volière en bois doit être régulièrement traitée pour résister à l’humidité. 

Les volières en aluminium ou acier

Léger, mais rigide et résistant à la corrosion, l’aluminium autorise un grand choix de formes de volières. Il ne rouille pas, est incombustible et facile à entretenir.
L’acier, incombustible tout comme l’aluminium, est lui aussi très résistant à la corrosion et facile à entretenir.

Les volières en PVC


Le polychlorure de vinyle est léger, imputrescible et insensible aux variations climatiques. Économique, la volière en PVC est un peu moins facile à entretenir qu’un modèle en métal.

Grillage et barreaux


Grillage et barreaux doivent être suffisamment solides pour résister aux becs des oiseaux, particulièrement ceux à bec crochu, mais aussi prévenir tout intrusion s’il s’agit d’une volière extérieure.

L’espacement des mailles ou des barreaux ne doit pas permettre aux oiseaux d’y passer leur tête : soit environ 1 à 1,5 cm pour les petits oiseaux (perruche, canari, etc.),  2 cm pour les oiseaux de taille moyenne (gris du gabon, youyou, etc.),  2,5 à 3 cm pour les grandes espèces (ara, cacatoès, etc.).

Toit et sol

En extérieur, préférez un toit en pente pour éviter l’accumulation d’eau ou de neige.

Au jardin, la volière peut être sans fond et posée à même le gazon. Mais attention aux intrusions. Un fin grillage aux mailles serrées, enterré à minimum 20 cm de profondeur, peut les prévenir. Sinon posez votre volière sur une dalle en béton recouverte d’une litière de copeaux ou de sable.

Choisir le bon emplacement d’une volière

Que vous optiez pour une volière intérieure ou extérieure, la température ne doit pas être extrême, que ce soit en termes de chaleur ou de fraicheur. Évitez ainsi une exposition plein sud ou plein nord, ainsi qu’une trop grande proximité avec un appareil de chauffage ou de climatisation.
  • En extérieur, la volière doit impérativement disposée d’un espace ombragé, mais aussi protégé du vent et de la pluie. Si les oiseaux y demeurent durant l’hiver, elle doit également être isolée du froid.
  • En intérieur, si les oiseaux aiment la lumière, ne placez pas pour autant la volière trop près de la fenêtre, ce qui pourrait faire monter la chaleur par beau temps. Attention également aux courants d’air, mais veillez à aérer régulièrement la pièce et à tenir vos oiseaux éloignés des vapeurs de cuisine et des fumées de cigarettes.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne 94 guides écrits

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne
Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition.

Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques.

À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent