Treillage : le choisir et le poser

Treillage : le choisir et le poser
Chapitres :
Guide écrit par :
Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

139 guides
Le treillage permet à une plante grimpante de se développer et de couvrir un mur ou un espace à décorer. Mais comment le choisir ? Quels matériaux privilégier ? Quelle forme prioriser et pour quels végétaux ? Et surtout, comment bien l’installer dans son jardin ou sa terrasse ? On fait le tour de la question.

Caractéristiques importantes

  • Formes
  • Matériaux
  • Plantes grimpantes
  • Installation

Treillage de jardin : entre palissade fleurie et décoration florale


On peut choisir d'installer un treillage pour des raisons très diverses :
  • habiller un mur pour dissimuler ses défauts ou y faire grimper une plante ;
  • servir de séparation décorative par exemple entre un jardin et une terrasse (à l'image d'une claustra) ou dans une pergola ;
  • constituer un brise-vue.
Selon la fonction du treillage, différents critères vont influencer votre choix.

Treillis en éventail, losange ou carré : le choix de la forme

Le treillage est un panneau, bordé ou non d'un cadre, constitué de fines lames croisées, formant un maillage carré ou losangique. Sa forme générale peut être carrée rectangulaire, ou encore en éventail ; cette dernière forme est pratique pour les végétaux qui ont tendance à s'élargir vers le haut, comme le rosier.

Treillage avec jardinière ou jardinière treillis


Les treillages peuvent aussi être associés à une jardinière.
Ce système convient très bien sur une terrasse par exemple ; certaines jardinières sont conçues pour être déplacées et sont montées sur roulettes. 

Treillage extensible


Il existe aussi des treillages extensibles que l'on peut donc déplier à la longueur voulue
L'installation facilitée du treillis extensible fait qu'il est préféré pour les décorations florales de balcon.

Les mailles du treillis


Les premiers treillages étaient constitués de mailles carrées car c'était la forme la mieux adaptée à l'usage qui en été fait autrefois, à savoir le palissage de la vigne. La taille des mailles varie considérablement, de 1 à 15 cm. La grande maille (8 à 15 cm donne un aspect grossier mais convient bien pour recouvrir les pergolas).
La petite maille donne un aspect plus raffiné. On l'utilise pour les terrasses et les jardins urbains. La maille en losange est la plus employée car elle donne un aspect moins rigide, avec plus de fluidité.

Les principaux matériaux d'un treillage

Quel que soit le matériau que vous choisissez, gardez toujours à l'esprit que ce choix doit tenir compte aussi de la robustesse du treillis. C'est important pour certaines plantes ; ainsi pour une glycine, prévoyez un treillage très robuste. Les treillages sont fabriqués essentiellement avec 5 matériaux.

Treillage en bois


Le bois est le matériau traditionnel des treillages. Matière naturelle par excellence, le bois (traité ou non) apporte une note chaleureuse, et s’associe bien avec toutes les architectures et toutes les plantes.
Il peut être naturel ou peint. Cependant, le bois vieillit mal, même si certains fabricants garantissent jusqu'à 20 ans leur treillage en bois traité. Des treillages en bois exotique sont également proposés. Les modèles les moins chers sont en lattes de bois agrafées.

Treillage en osier


L'osier (sec) est léger, peu coûteux, mais il ne dure que 2 ou 3 ans.
C'est une solution temporaire pour aider une plante au début à prendre de la hauteur.

Treillage en bambou


Le bambou est imputrescible et ne demande aucun entretien, mais il est peu adapté à une végétation lourde. Dans ce dernier cas la couleur verte lui permet de passer inaperçu lorsqu'on fait grimper une plante.
Au contraire, une couleur plus vive, blanche ou rouge, ajoute du style à un panneau décoratif.

Treillage en plastique ou résine


Plastique ou résine, imputrescibles, légers et sans entretien, ces matériaux sont souvent traités anti UV, mais certains végétaux ont du mal à s'arrimer sur le plastique trop lisse.
Il est préférable de choisir un plastique plein pour des plantes un peu lourdes.

Treillage en métal


Autrefois en fer forgé, les treillages en métal sont de nos jours et le plus souvent en fer et revêtus de peinture époxy.
Plus récemment encore, le treillage en aluminium : léger et résistant, il peut supporter des charges lourdes.

Le choix de la couleur du treillis de jardin


Les treillis en bois ont une couleur naturelle
, mais ils peuvent aussi être peints. Les autres matériaux sont revêtus d'une peinture.
Autrefois essentiellement vertes ou blanches, les couleurs sont actuellement plus variées, et plus personne n'est choqué devant un treillage rouge intense.

Comment fixer un treillage ou treillis sur un mur

Outils et consommables

Pour fixer un treillage au mur, vous aurez besoin :

Conseils de pose 


  • Laissez toujours un espace d'au moins 5 cm entre le treillage et le mur, ce qui permet aux rameaux de s'enrouler autour des mailles. C’est cela qui est primordial pour les plantes volubiles comme les chèvrefeuilles, ipomées, jasmins.
  • L'espace entre le treillage et le mur procure des conditions plus saines, avec notamment moins d'humidité, ce qui est une bonne chose pour les matériaux comme pour le végétal.
  • Les treillages sont parfois livrés avec un kit de fixation qui ne permet pas de laisser suffisamment d'espace entre le mur et le treillage. Pour y remédier, faites passer des vis suffisamment longues à l'intérieur d'un tube creux (métal ou PVC) de 5 cm de long placé entre le treillage et le mur. Il est également possible d'intercaler une cale de bois qui sera percée par la vis avant de se visser dans la cheville.
  • Le treillage doit être bien vertical. L'utilisation d'un niveau à bulle pour vérifier l'alignement est fortement conseillée.
  • Si vous ne voulez pas percer le panneau de treillis, s'il est en métal par exemple, une alternative consiste à visser des pitons en L vissés sur le mur en haut et en bas du treillage. Il sera facile par la suite de l'enlever pour passer un produit destiné à l'entretenir ou pour peindre le mur.

Installer le treillis sur le mur

  1. Selon l'espace disponible, les dimensions du treillis et les éventuels points d'accroche, reportez les mesures avec un mètre et un niveau.
  2. Marquez les emplacements d'une croix. 
  3. Percez les trous aux emplacements marqués avec la perceuse sur laquelle est monté un foret adapté au support et au diamètre de la cheville
  4. Insérez les chevilles dans les trous. 
  5. Mettez en place le treillage avec son système de fixation. 
  6. Fixez le treillage au mur en vissant les vis.
Une fois le treillage installé, il ne reste plus qu'à mettre en place la plante grimpante. Positionnez la base de la tige à 25-30 cm du mur, en inclinant la plante vers le treillage et aidez les premières tiges à s'agripper sur leur support.
Voir le catalogue ManoMano
Cheville
Guide écrit par :

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne 139 guides écrits

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne
Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.

 

Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.

 

J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Les produits liés à ce guide