Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Tapis de sécurité : comment choisir

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

282 guides
Un tapis de sécurité permet d’améliorer le confort de travail et la sécurité dans l’atelier ou le garage. Selon que le tapis est antifatigue, antidérapant ou isolant pour le travail en zone haute tension ou isolant contre la chaleur, son utilisation est recommandée et permet de réduire les accidents de travail.

Caractéristiques importantes

  • Tapis antifatigue
  • Tapis isolant
  • Tapis de protection
  • Tapis antidérapant

Prix

de 2,00 € à 1 420,00 €

Tapis de sécurité : pourquoi l’utiliser


Un tapis de sécurité permet de réduire les risques présents dans un environnement et d’améliorer le confort de l’utilisateur. Si vous êtes amené à rester en position debout pendant une longue durée, l’utilisation d’un tapis de sécurité permet de réduire les sensations d’inconfort sur un sol particulièrement dur comme le béton.

Les tapis de sécurité assurent également une protection optimale contre les risques de chute et autres accidents de travail. Ils permettent également de protéger le sol contre les tâches, marques, etc.

Les différentes utilisations des tapis de sécurité


Selon leurs caractéristiques, les tapis de sécurité sont utilisés pour :
  • protéger le sol d’un risque de chutes, de tâches ou d’empreinte(s) générée(s) par le poids de ce qu’ils supportent ;
  • réduire les vibrations d’une machine (ex : lave-linge) ;
  • minimiser les traumatismes infligés au corps humain en cas de station debout prolongée ou de travail à genoux ponctuel ;
  • ne pas glisser dans un environnement glissant ;
  • le travail dans les zones à haute tension ;
  • se protéger de la chaleur et/ou des flammes (ex : en cas de soudage à l'arc).
De l’utilisation du tapis de sécurité se définit le type ; les caractéristiques peuvent se cumuler.

Les différents types de tapis de sécurité


Les tapis sensibles

Ces tapis sont sensibles à la pression et détectent la présence d’une personne sur sa surface de détection. Ils sont généralement utilisés pour la protection de points d’accès à des zones dangereuses d’une machine, le piétinement du tapis sensible engendre une commande d’arrêt immédiat du mouvement dangereux.



Les tapis antidérapants

Striés dans le sens de la longueur, les tapis antidérapants permettent de réduire les risques de chute. Ils sont recommandés pour toutes les activités où le risque de chute est présent et où celle-ci représente un véritable danger – devant poste de travail, une machine-outil, etc.



Les tapis isolants

Certains tapis sont destinés à une utilisation dans une salle électrique pour des travaux sous tension. Les tapis isolants sont un des outils d’électriciens. Voir la tension de protection du tapis lors de l’achat.



Les tapis antifatigue

Réalisés avec des matériaux souples et bénéficiant de propriétés élastiques, les tapis antifatigue absorbent les impacts engendrés par la position debout ou les déplacements sur des surfaces dures. Conçus pour réduire les traumatismes infligés (dos, genoux) par une station debout prolongée.

Les caractéristiques des tapis de sécurité


Dimensions

En fonction de la taille de la surface à sécuriser, vous aurez le choix parmi différentes dimensions de tapis de sécurité.

Matériau

Les principaux matériaux utilisés pour les tapis de sécurité sont :
  • le caoutchouc, antidérapant et profitant d’une résistance optimale aux produits chimiques ;
  • le PVC, offrant une bonne isolation thermique.


Adhérence

Pour garantir son efficacité, votre tapis de sécurité doit offrir une bonne traction et adhérence au sol.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 282 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent