Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Table de pique-nique : comment choisir

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

282 guides

Loin d’être réservée au mobilier urbain ou au camping, la table de pique-nique s’invite aussi dans nos jardins. Les déclinaisons de ces mini tables de jardin sont nombreuses et fonction de son usage : entre formes et configurations, modèles fixes ou pliables, en bois, en plastique, en aluminium ou même en béton.

Caractéristiques importantes

  • Les matériaux
  • Les modèles
  • L’entretien
  • Les accessoires

Prix

de 9,00 € à 3 389,00 €

Choisir une table de pique-nique en fonction de son usage

Pour un usage en tant que table jardin, la table de pique-nique pourra se parer de tous les matériaux, y compris le plus lourd comme le béton, et de toutes les formes. Ses dimensions seront à adapter à l’espace disponible et aux nombres de convives à accueillir.
 
Pour une table de pique-nique mobile, optez pour un matériau plus léger, comme l’aluminium, mais aussi pour un modèle pliable et compact. L’idéal : une table de pique-nique prenant la forme d’une valise une fois pliée. Il existe également des modèles désolidarisés : les bancs ou chaises ne sont pas fixés à la table, ce qui rend l’ensemble plus facile à transporter, mais moins stable.
 
Si ce sont des enfants qui utilisent la table de pique-nique, outre le bois, le plastique est idéal avec sa grande facilité d’entretien. Il permet également d’opter pour des modèles hauts en couleur. Attention, si vous choisissez une table de pique-nique à l’assise plus basse, elle sera parfaitement adaptée à la taille des petits, mais deviendra inutilisable lorsqu’ils grandiront.

Les différents types de table de pique-nique

Si la table de pique-nique prend généralement l’apparence d’une table reliée à deux ou quatre bancs, elle se pare de différentes formes et peut être fixe ou pliante. 

Formes et dimensions

 La table de pique-nique peut être de forme rectangulaire, carrée, ronde ou même hexagonale. Cette forme est à choisir en fonction de vos goûts, mais aussi de l’espace disponible, les modèles carrés ou rectangulaires étant plus faciles à glisser dans un coin.  Les modèles ronds accueillant quant à eux plus de personnes à dimensions égales.

Les dimensions de la table de pique-nique doivent correspondre au nombre de personnes destinées à y prendre place (les plus grandes pouvant généralement en accueillir jusqu’à 8), mais aussi à l’espace dont vous disposez.

Ses dimensions doivent aussi tenir compte de son volume et de son poids si vous optez pour un modèle pliable destiné à être transporté.

Fixe ou pliante

Si votre table de pique-nique est fixe, les modèles les plus légers comme ceux en aluminium devront idéalement être ancrés au sol pour garantir leur stabilité. Pour les modèles en bois, optez pour des ancrages spécifiquement prévus pour que les pieds ne soient pas en contact avec le sol.

Si votre table de pique-nique est pliante, elle est généralement au minimum munie d’une poignée pour faciliter son transport. Elle peut également prendre la forme d’une valise.

Les matériaux d’une table de pique-nique

Ce choix dépend de vos goûts, de l’usage de la table et de votre budget. Attention également aux contraintes d’entretien.

Table de pique-nique en bois

 En extérieur, une table de pique-nique en bois se fond naturellement dans le décor. Elle se choisit parmi différentes essences, entre bois européen traité (pin, chêne, robinier, etc.) et bois exotique (teck, itauba, cumaru, etc.) naturellement imputrescible. Ces différentes essences sont classées sur une échelle de 1 à 5 selon leur résistance à l’humidité, aux insectes ou encore aux champignons, de la moins bonne à la meilleure.

En bois composite, constituée de fibres de bois et de matière plastique, la table de pique-nique est imputrescible, sans risque d’écharde ni de fendillement. Elle ne nécessite aucun entretien régulier, contrairement aux modèles en bois naturel, sur lesquels il vous faudra régulièrement appliquer un produit adapté à leur essence : cire, huile, lasure, dégriseur, etc.

Table de pique-nique en plastique

 Résistante à l’humidité comme aux chocs, la table de pique-nique en plastique est légère et donc facile à déplacer. Elle se décline en de nombreuses couleurs et ne nécessite aucun entretien particulier, hormis un peu d’eau et de savon. 

Table de pique-nique en aluminium

 En aluminium, la table de pique-nique est très résistance aux intempéries (pluie, gel, chaleur, etc.) et à la corrosion. Autre atout : sa légèreté qui lui permet d’être facilement transportable. Attention, elle aura tendance à chauffer au soleil.

Certains modèles de table de pique-nique sont entièrement en aluminium, d’autres marient un châssis aluminium avec un plateau en plastique.

Table de pique-nique en béton

 
D’un aspect plus massif, la table de pique-nique en béton se distingue par sa solidité et son excellente résistance aux intempéries qui rend inutile de l’abriter en hiver. En raison de son poids, elle est particulièrement stable, mais difficile à déplacer.

Les accessoires de table de pique-nique

Ombrage

 
En été, l’ombrage de la table de pique-nique est important, d’autant plus si vous avez opté pour un matériau chauffant au soleil.

De nombreuses tables de pique-nique sont dotées d’un trou central prévu pour y glisser un parasol droit. Sinon vous opterez pour un parasol déporté ou mural.

Hivernage

Pendant la période hivernale, mieux vaut protéger votre table de pique-nique, à l’exception notable des modèles en béton.

Pliable, la table de pique-nique se rangera dans un endroit sec.

Fixe, elle s’abritera sous une housse de protection, solide, imperméable et adaptée à ses dimensions.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 282 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent