Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Supports et fixations pour hamac : comment choisir

Guide écrit par :
Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

53 guides
Pour profiter de votre hamac et garantir votre sécurité, celui-ci doit être solidement fixé. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : le fixer entre deux arbres, deux murs ou encore au plafond. Ou opter pour un support, en métal ou en bois, qui vous permettra de suspendre votre hamac et de le déplacer à volonté.

Caractéristiques importantes

  • Les types de fixation
  • Le lieu d’installation
  • Les types de support

Prix

de 7,00 € à 599,00 €

Choisir les fixations ou le support de son hamac en fonction de son implantation

La fixation la plus traditionnelle d’un hamac est entre deux arbres. Si le nécessaire ne vous a pas été fourni avec le hamac, l’idéal est d’opter pour un kit de fixation qui comprend généralement deux cordes très résistantes (nylon, chanvre…) et deux crochets. S’y ajoutent parfois deux systèmes de réglage pour ajuster la longueur des cordes et donc la tension du hamac.
 
Si votre hamac est destiné à être fixé entre deux murs, sur une terrasse comme en intérieur, il vous faudra opter pour un kit de fixation adapté avec crochets muraux. S’y ajouteront des chevilles prévues pour votre type de cloison.

En cas de murs trop friables, il existe également des crochets de hamac spécifiquement étudiés pour répartir le poids sur plusieurs trous.
 
Un hamac chaise se fixera quant à lui à une branche ou à une poutre. Dans ce cas, une corde suffira, avec ou sans crochet. Peuvent s’y ajouter un ressort afin d’amortir la charge sur la fixation et un émerillon qui permet de faire tourner le hamac sans pour autant dévisser.
 
Si vous préférez être libre de choisir l’emplacement où suspendre votre hamac, optez pour un support. Vérifiez qu’il est bien adapté au type et dimensions de votre hamac. Et sachez qu’il existe également des supports pour hamac chaise.

Choisir le support de son hamac

Si le support pour hamac palie au manque de points de fixation et évite éventuellement d’avoir à percer les murs, il permet également de déplacer votre hamac à volonté. Mais aussi, pour certains modèles, de modifier facilement sa hauteur de fixation. Plusieurs points sont à prendre en compte pour bien le choisir.

En fonction du type de hamac


Le support ne sera pas le même qu’il s’agisse d’un hamac chaise, nécessitant un seul point d’accrochage, ou d’un hamac classique avec deux points d’accrochage. Mais aussi s’il s’agit d’un hamac toile ou filet ou d’un hamac à barres.

En effet, les barres l’empêchant de se replier et la position allongée étant différente (en longueur et non en diagonale comme pour les autres), le hamac à barres nécessite un support plus haut pour être sûr de ne pas toucher le sol une fois allongé dessus. 

En fonction de la taille de hamac

 
Pour vérifier que le support choisi correspond à votre hamac, il convient d’ajouter environ 20 à 50 cm de chaque côté, soit la longueur des cordes.

En fonction de la capacité de charge

 
Attention à la capacité de charge du support, qui doit être adaptée au type de hamac. Elle variera en effet selon qu’il s’agisse d’un hamac une personne, deux personnes, voire d’un hamac familial.

En fonction des matériaux

Support en acier inoxydable

En acier inoxydable ou en acier époxy, c’est-à-dire traité avec une résine du même nom, le support de hamac est plus moderne, et généralement réglable en longueur et en hauteur. Résistant à la corrosion comme aux UV, il ne nécessite pas d’entretien particulier.

Support en bois


En bois, naturel et particulièrement élégant
, le support de hamac se fond parfaitement dans le décor. Attention cependant à ses contraintes d’entretien et à son prix, généralement plus élevé qu’un modèle en acier.

Comment fixer correctement son hamac

Quel que soit le type de fixation choisi, veillez à toujours vous assurer de la solidité de vos cordes, crochets et points d’ancrage.

Fixation entre deux arbres

 
Les arbres doivent idéalement être éloignés d’au moins 3 mètres l’un de l’autre. Attention, la distance d’accroche doit être augmentée dans le cas d’un hamac à barres.

Entourez le tronc de chaque arbre avec une corde et nouez-la, à la même hauteur de chaque côté. Plus la distance sera grande, plus les cordes devront être fixées en hauteur pour que le hamac puisse s’infléchir sans toucher le sol.

Il doit ainsi prendre la forme d’une banane (à l’exception des modèles à barres) : trop tendu, le hamac sera trop ferme, trop incurvé, vous aurez mal au dos.

Il ne vous reste plus qu’à placer un crochet à l’extrémité de chaque corde afin de pouvoir fixer et enlever facilement votre hamac.

Fixation entre deux murs

 
Percez vos deux murs à environ 1m 80 de hauteur, utilisez des chevilles adaptées et fixez vos crochets muraux. Le point le plus bas du hamac à vide devra se situer à environ 80 cm du sol, un peu plus bas s’il est destiné à un enfant.
 

Fixation à une branche ou une poutre

 
Dans le cas d’un hamac chaise, une corde solidement nouée autour d’une branche ou d’une poutre suffit. Peuvent s’y ajouter un ressort et/ou un émerillon. L’assise devra arriver à la hauteur d’une assise normale, soit environ 50 cm de hauteur.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne 53 guides écrits

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne
Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition.

Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques.

À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent