Se dépanner d’urgence en période de confinement

Se dépanner d’urgence en période de confinement

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

316 guides

Vous constatez une fuite d’eau ? Vos toilettes sont bouchées ? L’eau du lavabo ne se vide plus ? Ces petits tracas du quotidien peuvent être problématiques en confinement car compliqué de se faire dépanner. Si vous ne savez pas comment faire, voici nos conseils pour vous débrouillez seul en quarantaine !

Caractéristiques importantes

  • Canalisations bouchées
  • Fuites d'eau
  • Entretien des équipements domestiques
Voir notre catalogue ManoMano

Rester chez soi pour éviter tout risque de contagion au coronavirus

  • Sortez le minimum possible et organisez-vous avec vos voisins pour réduire tout déplacement inutile.
  • Anticipez vos besoins alimentaires de manière à rester le plus confiné possible.
  • Lavez-vous régulièrement les mains avec de l'eau et du savon. 30 secondes minimum sont nécessaires en vous frottant les ongles, les bouts des doigts, la paume, l'extérieur des mains, les poignets, les jointures... A défaut, utilisez une solution hydro-alcoolique.
  • Lavez-vous les mains avant et après chaque repas, après être passé aux toilettes, après avoir éternué, après avoir toussé, après s'être mouché, ouvert la porte d’un immeuble etc.
  • Toussez dans votre coude, dans le col de votre veste ou de votre pull plutôt que dans la paume de vos mains.
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique que vous jetterez ensuite de préférence dans une poubelle avec couvercle.
  • Saluez sans serrer la main, évitez de faire la bise.
  • Ne partagez pas les couverts et verres à table.
Voir notre catalogue ManoMano

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme, 316 guides

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier. De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel. Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide