Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Radio de chantier : comment choisir

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

283 guides

Une radio de chantier est idéalement étanche, résistante aux chocs et offre une portée de plus de 10 m pour pouvoir écouter la musique sur le chantier. Branchée sur secteur ou à batterie, solidité, robustesse, résistance à l’humidité et aux poussières sont les principales caractéristiques de la radio de chantier.

Caractéristiques importantes

  • Matériaux et robustesse
  • Portée et puissance des haut-parleurs
  • Type d'alimentation
  • Fonctionnalités

Les avantages de la radio de chantier



Accessoire presque indispensable pour les professionnels exerçant sur un chantier
, ce type de radio permet de rendre agréable une longue journée de travail.  

Certaines radios de chantier
 peuvent continuer à fonctionner en dépit d’une chute de plusieurs mètres (plus de 10 mètres). Conçues avec des matériaux robustes, ces radios se distinguent aussi par leur résistance optimale à l’humidité et à la poussière leur permettant d’être utilisées en milieu hostile (classement IP). Elles peuvent ainsi être utilisées aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Les critères de choix d’une radio de chantier

Matériaux et robustesse


La longévité de votre radio est attestée par l’utilisation de deux matériaux pour sa fabrication :
  • l’aluminium, composant le cadre le plus souvent ;
  • l’ABS (Acrylonitrile butadiène styrène) pour la coque.
Pour mieux apprécier la solidité, les radios de chantier sont données pour résister à une chute d’une hauteur donnée (7 mètres, 9 mètres, etc.).

Portée et puissance des haut-parleurs


En fonction de vos besoins et de l’étendue de votre surface de travail, optez pour
une radio de chantier avec une portée élevée (exprimée en mètres) et des hauts-parleurs implantés dans toutes les directions (360°).

Pour profiter d’un son de qualité, choisissez un dispositif équipé de haut-parleurs d’une puissance élevée (exprimée en watts ou watts RMS).

Alimentation des radios


En fonction de vos besoins, vous aurez le choix entre des radios alimentées avec une batterie
 (le plus souvent en lithium-ion de 7.2 à 18 V) et d’autres sur secteur (230 V).

Les batteries
 sont le plus souvent compatibles avec des outils électroportatifs comme les perceuses, les disqueuses, les perforateurs, etc.

Certaines radios
conjuguent les deux types d’alimentation et peuvent fonctionner à piles.

Fonctionnalités des radios de chantier


En plus de
la radio FM/AM, certaines radios de chantier sont dotées de prises AUX In ou Aux out permettant de brancher un lecteur CD ou MP3 externe.

Certines radio sont pourvues d’
une fonction Bluetooth et d’un port USB et d’une mémoire de 10, 20 ou 30 stations.

Options des radios de chantier


Dans le but d’
améliorer leur solidité et leur praticité, les radios de chantier peuvent être pourvues de :
  • renforts sur leur coque pour une meilleure résistance aux chocs ;
  • d’un éclairage ;
  • d’un indice de protection (IP) plus ou moins élevée (IP55, IP64, etc.), à préférer élevé si la radio est exposée à l’humidité et aux poussières ;
  • d’une antenne pliable ;
  • d’un prolongateur de longueur variable à coupler avec une rallonge si besoin ;
  • de la fonction heure et alarme ;
  • d’une ergonomie optimisée pour réduire leur encombrement.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 283 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide