Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Quelle ventilation pour une salle de bains

Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

183 guides
La ventilation d’une salle de bains réduit l’humidité. VMC, VMP, fenêtre, aérateur de fenêtre ou aérateur mural assure le renouvellement d'air d’une salle de bains. Primordial pour assurer la bonne santé des occupants et le bon vieillissement des matériaux, nos conseils pour une salle de bains sans problème d'humidité.

Caractéristiques importantes

  • VMP
  • VMC
  • Fenêtre de salle de bains
  • Aérateur de salle de bains

Pourquoi ventiler une salle de bains

La salle de bains est une pièce humide et sa bonne ventilation est impérative, aussi bien pour s’assurer de la bonne santé des occupants que pour la préservation des différents éléments présents dans la pièce d’eau. Le renouvellement de l'air ambiant évite tout phénomène de condensation, et d'apparition de moisissures et réduit le taux d'humidité.
 
Ventiler une salle de bains prémunit du vieillissement prématuré des cloisons, des enduits et peintures, des meubles, des installations électriques, etc., et évacue les odeurs. Pour les personnes, des problèmes d’humidité peuvent générer des problèmes respiratoires (asthmes, rhinites, etc.), des infections de la peau, des irritations des yeux, etc.

Quelles solutions pour ventiler une salle de bains

Dans les logements neufs ou récents, la ventilation est assurée par une VMC (ventilation mécanique contrôlée) simple ou double flux. En revanche, pour des travaux de rénovation d'une salle de bains, ou pour la créer de toutes pièces, un problème se pose : comment la ventiler efficacement ?

VMC : ventilation mécanique centralisée


La réglementation impose le volume d’air minimal à extraire pour chaque pièce (arrêté du 28 octobre 1983). Pour les salles de bains, la réglementation définit clairement le débit d'extraction, exprimé en m3/h (mètre cube par heure), lorsqu'on la raccorde à un groupe d'extraction de VMC.

Type de logement

Débit salle de bains (en  m3/h)

1 pièce

15

2 pièces

15

3 pièces

30

4 pièces

30

5 pièces et plus

30

 
La bouche d'extraction est raccordée à une gaine de 80 mm de diamètre. Cette bouche optionnelle peut être équipée d'un détecteur de mouvement qui permettra un débit complémentaire lorsque la pièce est occupée.

VMP : ventilation mécanique ponctuelle

Il est tout à fait possible que le logement ou le bâtiment en question ne soit pas équipé du système VMC, ou que le groupe ne puisse pas assurer le débit minimum réglementaire. Dans ce cas, la solution technique est la VMP, la ventilation mécanique ponctuelle.

La VMP est un groupe d'extraction de petite taille, aussi appelé extracteur, qui est spécifique à la ventilation de la salle de bains et qui se déclenche dès lors que vous entrez dans la pièce. La coupure de l'extracteur se fait généralement quelques minutes après votre départ (le temps d'extraire toute l'humidité de la pièce).

Quel que soit le nombre de pièces du logement, la VMP doit assurer au minimum 10 renouvellements complets du volume de la pièce par heure et 15 au maximum. Elle se raccorde sur un conduit d'évacuation existant.

L'extraction est ici aussi assurée par une bouche, réglable ou non, et son diamètre dépend du modèle de VMP (puisqu'elle est directement branchée dessus). Lors de votre choix, à débit identique, préférez la VMP la moins bruyante, en dessous de 30 dB (décibels), suffisamment silencieuse pour assurer un confort optimal.

Fenêtre de salle de bains

Même si cela peut sembler simpliste, si vous n'avez pas la possibilité de raccorder votre salle de bains à une conduite (qu'elle soit raccordée sur une VMP ou une VMC), il existe une solution simple qui reste toutefois très efficace : la fenêtre !

Le plus souvent, les fenêtres de salle de bains sont de petites dimensions. Pour autant, il existe sur le marché des fenêtres spécifiques aux pièces humides et qui permettent donc de rester ouvertes pour assurer une ventilation efficace : ce sont les fenêtres oscillo-battantes. Ces fenêtres peuvent s'ouvrir comme n'importe quelle autre fenêtre, mais elles sont aussi équipées d'un mécanisme permettant de les ouvrir par basculement vers l'intérieur (mouvement à battant).

Les fenêtres oscillo-battantes laissent ainsi une ouverture limitée, mais permettent le renouvellement de l'air ambiant.

Si vous rénovez ou réhabilitez une salle de bains et que vous envisagez la pose d'une telle fenêtre, orientez-vous vers une fenêtre oscillo-battante à double ou triple vitrage pour une bonne isolation (phonique et thermique) et équipée d'un système de sécurité (anti-chute et anti-intrusion) lorsqu'elle est basculée.

Aérateur de salle de bains

C'est l'ultime solution si votre salle de bains ne peut pas être raccordée à une gaine de ventilation (branchée à une VMC ou une VMP), si la fenêtre existante ne peut pas s'ouvrir ou est condamnée, ou encore parce que votre salle de bains ne compte aucune ouverture tout simplement.

L'aérateur fonctionne comme un extracteur. Toutefois, vous devez créer de toutes pièces l'évacuation de l'air humide vers l'extérieur. Côté débit, il se calcule comme pour une VMP. Comptez entre 10 et 15 fois le volume de la pièce par heure. Deux types d'aérateurs se distinguent : l’aérateur de fenêtre et l’aérateur mural.


Aérateur de fenêtre


Solution idéale si vous avez une fenêtre condamnée. L'aérateur vient s'installer de part et d'autre du ou des vitrages. La seule réelle difficulté réside donc dans la découpe du verre. L'aérateur peut fonctionner manuellement, sur batterie ou sur le réseau électrique du logement. Il peut se commander manuellement ou automatiquement sur, grâce notamment au détecteur de mouvement.


L'aérateur mural 


Plus performant qu'un aérateur de fenêtre car plus puissant, ce type d'aérateur nécessite la mise en place de trois éléments distincts :
  • l'aérateur, installé à l'intérieur de la salle de bains ;
  • le conduit d'évacuation, à faire passer de l'autre côté du mur ;
  • la grille d'évacuation, placée contre le mur extérieur.
La difficulté principale est donc de traverser le mur. Si toutefois votre salle de bains ne se trouve pas contre un mur extérieur, il est tout à fait possible de prolonger le conduit pour l’atteindre (à l'intérieur d'une cloison ou en le gainant pour le côté esthétique).

Cet aérateur est raccordé électriquement au réseau du logement. Pour la commande, comme pour les aérateurs de fenêtre, elle peut se faire manuellement, sur détection ou alors conjointement à l'éclairage de la pièce (puisque dans ce cas précis, il n'y a pas de fenêtre dans la pièce).

En savoir plus :  

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
3 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 183 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide