Quelle puissance  de radiateur choisir

Quelle puissance de radiateur choisir

Sébastien, Rédacteur en chef

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur en chef

351 guides

Calculer la puissance d’un radiateur électrique peut se faire selon plusieurs méthodes : par le coefficient Ubat, la méthode Promotelec ou par le coefficient G qui détermine la déperdition thermique du logement. Dans ce guide une formule simple pour calculer la puissance d’un radiateur selon la surface à chauffer.

Caractéristiques importantes

  • Volume de la pièce à chauffer
  • La qualité de l’isolation
  • L’exposition et la localisation du logement
  • La température d’ambiance souhaitée
Découvrez nos radiateurs électriques !

Formule de calcul de puissance des radiateurs électriques

Outre de bien choisir ses radiateurs électriques, réponse qui pourrait se résumer par l’équipement de radiateurs à inertie si l’on dispose du budget, le choix de la puissance est une donnée primordiale pour bénéficier de confort thermique et ne pas surconsommer d'énergie.

Plusieurs formules de calcul pour choisir la puissance d’un radiateur et de nombreux calculateurs de puissance sont disponibles sur le net. Ils offrent des résultats comparables à 20 % près et sont plus ou moins fastidieux selon les variables impliquées. Nous vous proposons dans ce guide conseil une formule de calcul simple pour estimer la puissance de vos radiateurs électriques et la méthode par le coefficient G impliquant les déperditions thermiques du logement et la température de base de la région.

La méthode de calcul simple

La méthode la plus simple propose de multiplier un coefficient relatif à l’isolation mesuré en watts (W)et le climatpar le volume à chauffer.

Mauvaise isolation

Moyenne isolation

Bonne isolation

RT 2012

Climat froid

60 W / m3

50 W / m3

40 W / m3

25 W / m3

Climat tempéré

50 W / m3

40 W / m3

35 W / m3

20 W / m3

Climat doux

40 W / m3

35 W / m3

30 W / m3

15 W / m3

Pour plus de précision, il est possible de :

  • retirer 20 % si la pièce ou le logement sont entourés d’habitation chauffés ;
  • retirer 10 % si la pièce bénéfice d'apports solaires importants (exposition plein sud) ;
  • ajouter 10 % tous les 500 mètres d'altitude (conseillé) ;
  • ajouter 10 % si exposition au nord (conseillé).

La méthode de calcul par le coefficient Ubat et Promotelec


alt

La méthode de calcul par le coefficient Ubat, tout aussi précise mais plus complexe que la méthode de calcul par le coefficient G développée plus bas dans ce guide conseil, propose une approche basée sur les calculs réglementaires du Diagnostic Performance Energétique (DPE) et de la Réglementation Thermique (RT).

La méthode de calcul Promotelec, jugée trop imprécise aujourd’hui, n’est valable que si l'isolation est au moins égale au niveau de construction de l'année 1989.

Sachant que les puissances de radiateurs électriques sont proposées par pallier de 500 W le plus souvent et que l’arrondi demeure lors du dimensionnement, le mode de calcul le plus simple, soit par le coefficient G, a été retenu.

Les 4 principaux facteurs pour déterminer la puissance d’un radiateur électrique

  1. Le volume de la pièce vaut mieux que la surface au sol, entre une chambre de bonne et un château la hauteur sous plafond varie de quelques mètres.
  2. La qualité d’isolation du logement, exit les passoires énergétiques qui faussent toutes estimations, une maison bien isolée est moins énergivore.
  3. La localisation de l’habitation à chauffer, d’un logement niché à 1200 m d’altitude sur les contreforts pyrénéens et d’un 3 pièces à Avignon les besoins énergétiques diffèrent.
  4. La température d’ambiance souhaitée, ambiance tropique ou inuit, à vous de choisir.

Estimer la déperdition thermique : la méthode de calcul par le coefficient G


undefined

Cette méthode estime la déperdition thermique (DT) du logement à combler avec la puissance de chauffe à fournir. En d’autres mots, calculer la déperdition thermique revient à déterminer la puissance du radiateur.

La formule utilise le coefficient global de déperdition volumique du logement (G) comme multiplicateur avec le volumeà chauffer (V) et l’écart de température (Delta T) entre la température souhaitée et la température de base :

  • Déperdition thermique = Coef. G x Volume à chauffer x Delta T

A noter : il est conseillé d’ajouter un coefficient de surpuissance à la déperdition thermique pour palier tout risque de déconfort thermique (environ 20 % pour toutes les habitations non normées BBC).

1. La surface ou le volume du logement ou de la pièce à chauffer

La surface à chauffer

La surface se mesure en mètres carrés (m²) et se calcule en multipliant les côtés de la pièce :

  • Largeur (l) x Longueur (L) = Surface en m²

Le volume à chauffer


Calculer puissance radiateur

Le volume se mesure en mètres cubes (m3) et se calcule en multipliant la surface de la pièce par sa hauteur :

  • Surface en m² x hauteur (h) = Volume en m3

2. La qualité d’isolation du logement et le coefficient de déperdition volumique

Le coefficient de déperdition volumique G d’un logement exprimé en watts par mètres cubes et degrés Celsius (W/m3 et °C) permet l’évaluation du besoin thermique.

Valeurs moyennes observées du coefficient G

Qualité de l’isolation

Coefficient G

Isolation norme RT 2012

0.22 à 0.35

BBC rénovation 2009

0.47

Isolation norme RT 2005

0.58

Maison RT 2005

0.8

Isolation norme RT 2000

0.8

Maison RT 2000

0.9

HPE rénovation 2009

0.87

Construction après 1980

0.9

Maison 1990

1.1

Maison années 80

1.1

Immeuble année 80

1.3

Construction ancienne isolée

1.1 à 1.4

Maison ancienne mur épais pas isolée

1.4 à 1.6

Bâtiments années 1960

1.6

Bâtiments années 1950

1.8

Construction très mal isolée

1.6 à 2

Véranda

2.5 à 3

3. La localisation du logement à chauffer : la température de base

Carte des températures de base


Puissance des radiateur selon zone géographique en France

La température de base est une température pondérée relevée au minimum 5 fois dans l’année au cours des 36 derniers mois (3 ans) et conformément à la norme NF EN 12 831.

Tableau des températures conventionnelles de base

Altitude

Température de base par zone

A

B

C

D

E

F

G

H

I

0 à 200 m

- 2

- 4

- 5

- 7

- 8

- 9

- 10

- 12

- 15

201 à 400 m

- 4

- 5

- 6

- 8

- 9

- 10

- 11

- 13

- 15

401 à 600 m

- 6

- 6

- 7

- 9

- 11

- 11

- 13

- 15

- 19

601 à 800 m

- 8

- 7

- 8

- 11

- 13

- 12

- 14

- 17

- 21

801 à 1000 m

- 10

- 8

- 9

- 13

- 15

- 13

- 17

- 19

- 23

1001 à 1200 m

- 12

- 9

- 10

- 14

- 17

- 19

- 21

- 24

1201 à 1400 m

- 14

- 10

- 11

- 15

- 19

- 21

- 23

- 25

1401 à 1600 m

- 16

- 12

- 21

- 23

- 24

1601 à 1800 m

- 18

- 13

- 23

- 24

1801 à 2000 m

- 20

- 14

- 25

- 25

2001 à 2200 m

- 15

- 27

- 29

4. La température d’ambiance ou température de consigne

Les températures préconisées par l’ADEME


alt

La température d’ambiance est à proprement parler la température souhaitée dans le logement, c’est la température de consigne programmée sur le thermostat du radiateur électrique ou le gestionnaire d’énergie. Pour l’estimer, deux options se distinguent :

  • Suivre les préconisations de l’ADEME, c’est bon pour votre porte-monnaie et la planète.
  • Faire comme bon vous semble.


alt

L'Ademe, l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie, est un établissement public national à caractère industriel et commercial agissant sous la tutelle des ministères de la Recherche, de l'Ecologie et de l'Énergie. Outre d'intervenir dans l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, l'Ademe intervient dans plusieurs domaines : la qualité de l'air, la gestion des déchets, l'écoconception etc.

Cas pratique d’une estimation de puissance de radiateur selon la surface

Exemple 1 : quelle puissance de radiateur pour un logement bien isolé

Les données

  • Surface de la pièce : 30 m²
  • Hauteur sous plafond : 2.50 m
  • Volume de la pièce : 75 m3
  • Isolation : bonne / année 90
  • Température souhaitée : 19 °C
  • Localisation : Puy-de-Dôme (450 m)

La méthode simple

  • Volume x 40 W = puissance du radiateur en watts
  • (75 x 40) + 10 % = 3300 W

Selon la formule de calcul simple, la puissance nécessaire du radiateur est de 3300 W.

La méthode par le coefficient G

Déperdition thermique = G x Volume à chauffer x Delta T

  • 1 x 75 x 23 = 2475
  • 2475 x 20 % = 2970 W

Selon la formule par le coefficient G, la puissance nécessaire du radiateur est de 3000 W (arrondi à l'excès).

Exemple 2 : quelle puissance de radiateur pour un logement très bien isolé

Les données

  • Surface de la pièce : 30 m²
  • Hauteur sous plafond : 2.50 m
  • Volume de la pièce : 75 m3
  • Isolation : très bonne / RT 2012
  • Température souhaitée : 19 °C
  • Localisation : Les Landes (80 m), plein sud

La méthode simple

  • Volume x 100 W = puissance du radiateur en watts
  • (75 x 15) – 10 % = 1012.5 W

Selon la formule de calcul simple, la puissance nécessaire du radiateur est de 1000 W (arrondi par défaut).

La méthode par le coefficient G

  • Déperdition thermique = G x Volume à chauffer x Delta T
  • 35 x 75 x 30 = 787.5 soit 1000 W

Selon la formule par le coefficient G, la puissance nécessaire du radiateur est de 1000 W.

En savoir plus sur le chauffage électrique

En savoir plus sur le chauffage de la maison

Découvrez nos radiateurs électriques !

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur en chef, 351 guides

Sébastien, Rédacteur en chef

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier. Le métier m’a plu et au fil des années, j’ai accumulé les expériences dans plusieurs Grandes Surfaces de Bricolage. Entre deux magasins, je poursuivais mon apprentissage et travaillais en serrurerie, couverture, imprimerie ou dans le secteur industriel pour des sociétés de traitement de surface, de fabrication de vases d’expansion... L’envie de transmettre m’a ensuite conduit à me former au métier d'enseignant de Français Langue Étrangère, puis j’ai commencé d’écrire des articles de voyage, puis de bricolage pour monEchelle.fr. Aujourd’hui Rédacteur en chef de la section Conseil technique de ManoMano, j’ai le plaisir de travailler avec une communauté de vrais experts dont un jardinier hors pairs, un soudeur émérite, un plombier passionné et encore beaucoup d’autres. Restituer un conseil impartial est ce que nous faisons de mieux, et ce que nous continuerons de faire pour vous.

Les produits liés à ce guide