Que planter en mars

Guide écrit par :
Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

120 guides
Selon la région, l’exposition et ce que l’on veut planter et semer, mars est le premier mois du jardinier. On peut réaliser des semis sous abri et sous serre, rempoter les plantes d’intérieur non fleuries et semer des plantes annuelles d’été. Laitues, poireaux et carottes peuvent être semés après le 15 mars.

Caractéristiques importantes

  • Température
  • Ensoleillement
  • Altitude
  • Variété de légumes et plantes
  • Bulbes
  • Fleurs

Bien cibler les plantations au mois de mars

Mars est un mois charnière ; ce n'est plus l'hiver et ce n'est pas encore le printemps. Bien souvent, le jardinier est désorienté et l'envie de reprendre semis et plantation est trop forte pour résister. Il ne sert à rien cependant de trop se presser. Le printemps est la période de l'année où les différences climatiques sont les plus marquées entre les régions. Il est donc prudent de se référer à une zone climatique de référence en matière de jardinage.
 
Par commodité, on considère que la zone de référence est la région parisienne. Par rapport à cette aire, la région Ouest tout le long de l'Atlantique est en avance de jusqu'à 15 jours en termes de température. Cette avance peut être de 20 jours dans la région méditerranéenne, zone de culture de l'olivier. Dans les massifs montagneux, il faut également tenir compte de l'altitude (environ 3 ou 4 jours de retard par 100 m de dénivelé).

Que semer en pleine terre

Procédez au semis en pleine terre de plantes qui résistent bien le froid. En voici quelques exemples :

  • navets de printemps ;
  • salades peu sensibles aux écarts de température :
    • laitue pommée 'Perlane',
    • batavia 'Dorée de printemps',
    • laitue grasse 'Focéa',
    • chicorée frisée d'été,
    • laitue feuille de chêne blonde à graine noire ;
  • petits pois à grains lisses ;
  • fèves ;
  • carottes ;
  • betteraves ;
  • choux chinois de printemps ;
  • épinards ;
  • oseilles.

Réaliser des semis sous mini serre

Semez les céleris (céleri-rave, céleri branche), les choux (choux cabus d'été, choux fleurs d'été, choux de milan, choux de Bruxelles) et les salsifis. Vous pouvez également semer les plantes aromatiques, parmi lesquelles : 
  • persil ;
  • menthe ;
  • cerfeuil ;
  • sauge ;
  • citronnelle ;
  • ciboulette

Semis en caissettes ou godets sous mini serre 

 Semez au chaud, sous abri ou sous une mini serre pour semis, tous les légumes du soleil :
  • tomates ;
  • poivrons ;
  • aubergines ;
  • melons ;
  • pastèques ;
  • concombres ;
  • potirons.
Procédez en début de mois pour les régions chaudes, mais attendez la fin du mois pour les zones au printemps plus froid car leur plantation en pleine terre sera difficilement envisageable avant fin mai.

Que planter en pleine terre

Plantez l'ail, l'oignon jaune, l'échalote, les laitues de printemps, les choux-cabus, la rhubarbe. Mettez en place les plants d'aromatiques : estragon, ciboulette, menthe, ciboule, sarriette... mais gardez le basilic encore au chaud !
 
Plantez ou divisez les artichauts, à la fin du mois et sous climat doux. Toujours en climat doux, plantez des asperges.
 
Dans les régions où les gelées sont rares en avril, plantez les premières pommes de terre, des variétés précoces comme la Belle de Fontenay, l’Amandine et des variétés plus tardives, comme la Roseval afin d'avoir des récoltes échelonnées. 
 

Rempoter ou surfacer les plantes en pot

Rempotez les plantes d'intérieur non fleuries, celles dont les racines risquent de se trouver à l'étroit. Pour les autres, pratiquez un surfaçage. Cette opération consiste à gratter la terre en surface (d'où son nom) et à rajouter du terreau frais et est à réaliser sur les pots de grande taille.

 Un voile de forçage pour accélérer la pousse des plantes

Utiliser un voile de forçage vous fera gagner environ 1 semaine, mais il peut diminuer la luminosité reçue par la plante (importante à cette époque de l'année) de 30 %.

Pensez à découvrir vos plantations et semis par journée ensoleillée et si le temps se radoucit.

Fleurs annuelles : semis et plantations

Les fleurs annuelles, issues de semis, croissent, fleurissent et font des graines au cours de la même année. 

Quels semis en pleine terre 

A cette époque de l'année où les nuits et parfois les journées sont encore fraîches, on ne peut semer en pleine terre qu’à condition d'attendre la deuxième quinzaine du mois. Les plantes qui ne craignent pas le froid ont la faculté de ralentir leur végétation quand les températures chutent et de repartir au moindre rayon de soleil.  Il suffit d'observer la campagne pour constater quelles plantes sont en fleurs dès le mois mai, voire avril : coquelicots, bleuets, campanules, marguerites, pulmonaires, etc.
 
Vous trouverez des mélanges de graines pour constituer une prairie fleurie qu'il suffit de semer au printemps à la volée pour avoir un patchwork de fleurs aux coloris variés du plus bel effet. 

Par ailleurs ces mélanges attirent de nombreux insectes, papillons et abeilles. Dans ces mélanges peuvent figurer, outre les espèces déjà citées, les coréopsis, les chrysanthèmes des moissons, la nielle, la malope, l'immortelle annuelle...
 
A tenter aussi ce mois-ci le semis de centaurées, pieds d'alouette, nigelle de Damas au joli coloris bleu qui se ressème spontanément, pois de senteur que l'on peut installer à mi-ombre, bourrache aux jolies fleurs d'un bleu intense, et qui est aussi comestible.
 

Semis sous serre ou à l'intérieur 

Si le semis en pleine terre est limité ce mois-ci, en revanche, de nombreuses fleurs annuelles peuvent être semées au chaud pour profiter d'une floraison parfois dès le mois de mai. Le choix est vaste, on peut citer par exemple :
  • capucines ;
  • cosmos ;
  • zinnias ;
  • ipomées ;
  • balsamines ;
  • tabacs d'ornement ;
  • soucis ;
  • roses d'Inde ;
  • pétunias ;
  • pois de senteur ;
  • mufliers ;
  • malopes ;
  • impatiens ;
  • amarantes ;
  • gaillardes ;
  • adonis annuels ;
  • agératums ;
  • marguerites

Planter les fleurs annuelles ou vivaces

Dès le début du mois, mettez en place les fleurs annuelles ou vivaces en godets : pâquerettes, pensées, primevères, etc.

Fleurs vivaces : semis et mise en terre

Les plantes vivaces sont des plantes qui restent en place et fleurissent plusieurs années de suite grâce à leur souche pérenne.

Semis à faire sous abri 


Bien que le semis de plantes vivaces ne pose pas de difficultés particulières, il est peu utilisé pour ce type de plantesMars n'est d'ailleurs pas le meilleur mois pour cette opération ; il vaut mieux attendre des jours meilleurs, car leur floraison n'interviendra pas bien souvent avant l'année prochaine.

Cependant, pour avoir une floraison dans l'été, semez en février-mars dans une mini serre ou sous abri l'œillet à delta (Dianthus deltoides), le lin bleu, l'euphorbe palustre, le fuchsia, le pavot bleu (Meconopsis grandis), la scutellaire des Alpes, etc. 
 

Mise en terre de plantes vivaces

Les plantes vivaces sont presque toujours proposées en godets, ce qui facilite leur plantation. On peut donc théoriquement les planter toute l'année, hors période de gel.
 
Vers la fin du mois, vous pouvez mettre en place les premières fleurs vivaces rustiques (résistantes au froid) : rose trémière, bergenia, lupins, mauves, scabieuses dans les massifs. Plantez les fuchsias, hostas, pervenches et digitales à la mi-ombre. Installez les digitales en groupes denses dans un massif ou en lisières de haie.
 
Dans les rocailles plantez les aubriètes, les corbeilles d'argent, les sedums.
 
Divisez les touffes de fleurs vivaces : delphiniums, coréopsis vivaces, et replantez-les à un autre endroit.

Planter des bulbes : en pleine terre ou sous abri

C'est au printemps que l'on plante les bulbes à fleurs d'été. Afin d'obtenir une floraison échelonnée (pour la confection de bouquets par exemple), échelonnez vos périodes de plantation. Vous pouvez ainsi commencer à planter en mars au chaud et continuer ensuite à l'extérieur.

En règle générale, un bulbe doit être planté à une profondeur comprise entre 2 et 3 fois sa hauteur, mesurée entre le haut du bulbe et la surface du sol. Toutefois, certains nécessitent un enfouissement plus profond, comme les lis et les agapanthes (jusqu'à 30 cm).

Planter des bulbes en pleine terre 

A la fin du mois, vous pouvez mettre en terre glaïeuls, lis et crocosmias. Attendez avril ou mai pour planter les autres bulbes en pleine terre. Tous les sols conviennent à leur culture, à condition qu'ils soient filtrants. En cas de sol trop argileux (risque de pourrissement du bulbe), apportez du sable.

Faîtes un trou avec un transplantoir à bulbes ou simplement une bêche, et non un plantoir pointu, afin d'éviter de laisser un vide sous le bulbe. N'apportez pas de fumier, mais un engrais spécial bulbes.

En espérant les voir fleurir au printemps suivant, plantez dans un coin du jardin les bulbes ayant fleuri en pot : jacinthe, narcisses, crocus, etc. 
 

Quels bulbes planter sous abri 

De nombreuses fleurs bulbeuses d'été peuvent être mises en végétation sous serre ou sous châssis :
  • bégonias tubéreux ;
  • cannas ;
  • polianthes ;
  • dahlias ;
  • freesias ;
  • renoncules ;
  • arums ;
  • anémones ;
  • ails décoratifs ;
  • agapanthes.  
A noter que, si vous plantez en pots, tous les contenants conviennent à condition que leur profondeur soit adaptée à celle de l'enfouissement des bulbes.

Balcons et jardinières : place aux fleurs rustiques


Une envie de fleurs sur votre balcon dès le mois de mars ? Constituez des jardinières avec des fleurs rustiques qui fleurissent avant l'arrivée du printemps : pâquerettes, violettes et pensées, corbeilles d'or, etc.
 
Beaucoup de variétés de fleurs y compris à bulbes peuvent se cultiver en pots, jardinières ou autres bacs. Remplissez-les avec un mélange composé de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de sable.
 
A la fin du mois vous pouvez commencer à rempoter les fuchsias, le géranium lierre, plantez ou repiquez les capucines, les pétunias.
 
Habillez un mur, une palissade ou bien un treillage de plantes grimpantes : clématites, chèvrefeuilles, lierres, etc.

Le jardin et le potager au fil des mois

Posséder un jardin potager ou un jardin d’ornement ne se résume pas uniquement à la préparation des semis, à leur plantation et à les tailler de temps à autre. Au fil des mois, saison après saison, des conseils d’expert en jardinage vous accompagnent sur tous les travaux à faire dans votre jardin. Potager, verger, bordure, massif de fleurs, etc., découvrez nos meilleurs conseils !
Et pour mieux jardiner encore, n'hésitez pas à consulter nos Guides conseils :
Pour connaître les différents outils indispensables pour travailler le sol et les incontournables du jardinier, consultez les guides de nos rédacteurs :
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne 120 guides écrits

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne
Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.
 
Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.
 
J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Les produits liés à ce guide