Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Poulailler : comment choisir

Guide écrit par :
Christelle, micro-entrepreneuse dans le jardinage, Var

Christelle, micro-entrepreneuse dans le jardinage, Var

37 guides
Avoir des poules à la ville comme à la campagne est possible : le tout est de bien choisir son poulailler et d’avoir un jardin. Pondoir, perchoir, rampe d’accès : du poulailler pas cher 2 poules au poulailler 6 ou 12 poules, nos conseils pour chouchouter vos pondeuses avant de ramasser leurs oeufs.

Caractéristiques importantes

  • Matériaux
  • Fixe ou mobile
  • Accessoires
  • Nombre de poules

Les différents types de poulailler

Il existe trois types de poulaillers, chacun présentant des avantages et des inconvénients.


Le poulailler mobile


Il est le modèle le plus répandu pour les productions amateurs comptant peu de poules. Son principal avantage est de pouvoir être déplacé en fonction des besoins de la poule, pour lui offrir un nouveau coin de terrain à fouiller par exemple. Son principal inconvénient est d’être plus ou moins aisé à déplacer malgré ses roulettes.


Le poulailler fixe


Il est le modèle idéal pour les installations fixes et durables. Il peut être fait en divers matériaux, à condition d’être bien isolé et robuste. L’idéal est de le monter sur pilotis afin de permettre à l’air de circuler au-dessous et de préserver les poules d’éventuels problèmes d’humidité. Son principal avantage est de pouvoir être fait sur-mesure et de pouvoir présenter de grandes dimensions. A ne choisir que si la poule peut s’ébattre à l’extérieur du poulailler pendant la journée.


Le poulailler fermé type parc grillagé


Ce type de poulailler est réservé à l’élevage d’un plus grand nombre de poules et à une installation dans un jardin de plus grande surface. Composé d’une armature en acier, grillagé et recouvert tout ou en partie d’un toit, ce poulailler, ou enclos pour volaille, préserve les poules des attaques de prédateurs, et notamment du renard, en leur offrant un enclos fermé de la nuit au matin. Ce type de poulailler est à considérer comme un parc grillagé car il nécessite une installation intérieur, le poulailler, soit le lieu où dorment et pondent les poules (un poulailler désignant soit un enclos destiné à l’élevage de poules, soit le lieu de pondaison). L’enclos pour volaille se ferme donc avec une porte et sa surface est d’environ 9 m² minimum.

Poulailler : quelles dimensions choisir


Le choix des dimensions se fait en fonction de deux critères :
  • le nombre de poules souhaité, plus les poules seront nombreuses, plus les dimensions du poulailler seront importantes. Prévoir 2 ou 3 poules par m² ;
  • la taille du jardin, le poulailler doit être adapté aux dimensions du jardin.
Les poulaillers sont souvent définis commercialement par le nombre de poules :
  • poulailler 2 poules ;
  • poulailler 6 poules ;
  • poulailler 12 poules, etc.
Plus anecdotiques, ils peuvent également être composés d’un ou plusieurs clapiers.  

Les accessoires d’un poulailler


Le poulailler n’est pas un simple abri entouré de grillage. Pour vivre confortablement, les poules ont besoin de plusieurs accessoires :

  • un pondoir, il prend la forme d’une petite loge où la poule peut s’isoler pour pondre tranquillement ;
  • un perchoir,  on l’ignore souvent, mais la poule dort perchée sur un promontoire, collée à sa voisine ;
  • un distributeur de nourriture, pour plus de commodité ;
  • un bac à sable, la poule frotte son plumage dans le sable pour le nettoyer ;
  • une aération, une bonne ventilation du poulailler est importante ;
  • une rampe d’accès, pour les poulaillers perchés, elle est indispensable à la circulation des poules ;
  • un tiroir à déjection et/ou un toit amovible, comme pour les cages à oiseaux, ce type d’équipement permet de conserver un environnement propre et propice à l’épanouissement des poules ;
  • une ouverture automatique, idéale en termes de confort, l’ouverture automatique évite la corvée d’ouverture et de fermeture quotidienne des portes.

3 conseils pour installer et entretenir un poulailler


  1. S’il est en bois, le traiter de façon régulière et répétée avec des produits non nocifs pour l’environnement et les poules et qui ne risqueront pas de se retrouver dans les œufs ;
  2. Faire en sorte qu’il soit aisé de le nettoyer, la litière doit être régulièrement changée ;
  3. Bien orienter le poulailler car la lumière est un des principes de base de l’hygiène. Un poulailler exposé au sud et bénéficiant du soleil toute la journée sera moins propice au développement des maladies et parasites qu’un poulailler orienté au nord.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
7 votes utiles
Guide écrit par :

Christelle, micro-entrepreneuse dans le jardinage, Var 37 guides écrits

Christelle, micro-entrepreneuse dans le jardinage, Var
De cadre dans le transport de déchets, je suis devenue agricultrice spécialisée dans le maraîchage biologique. Diplômée d'un bac professionnel en Agronomie, option Productions Horticoles, j'ai tenté pendant plusieurs années de m'installer en tant que jeune agricultrice dans la belle région du Var.
 
Après de nombreuses déceptions, je me suis finalement lancée en tant que micro-entrepreneuse dans le service à domicile, notamment dans le jardinage, assistée par mon tendre et cher mari. Passionnée de nature et de plantes sauvages comestibles, je suis très attentive aux solutions écologiques respectueuses de notre environnement dans tous les aspects de ma vie quotidienne.
 
Du potager aux massifs fleuris, du semis à la récolte, j'ai toutes sortes de conseils dans mes tiroirs ! N'hésitez pas à me poser vos questions !

Les produits liés à ce guide