Pelle à neige : comment choisir

Pelle à neige  : comment choisir
Chapitres :
Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

291 guides
Indispensable dans les régions aux hivers rigoureux et enneigés, la pelle à neige permet de déneiger les allées, terrasses et trottoirs. La pelle-poussoir et le râteau à neige sont quant à eux utiles pour pousser la neige sans la soulever alors que le traineau à neige permet un haut rendement de déneigement.

Caractéristiques importantes

  • Dimensions de la lame ou du godet
  • Matériau
  • Ergonomie

Choisir une pelle à neige selon l'utilisation


Les pelles à neige disponibles diffèrent par leur utilisation :
  • les pelles de déneigement classiques équipées d’un godet de 45 à 63 cm de large peuvent être utilisées pour pelleter ou pousser la neige ;
  • les rateaux à neige dotés d’une lame de 63 à 89 cm de large permettent de pousser ou tirer une grande quantité de neige, utilisé pour déneiger les toits ;
  • les pelles traîneaux offrent le meilleur chargement de neige, elles offrent un haut rendement de déneigement avec leur godet large et profond (de 40 x 80 cm à 70 x 80 cm environ) ;
  • les pelles grattoirs ou poussoirs permettent de pousser la neige sans la soulever et de la racler voire de briser de la glace selon leur matériau de fabrication.
Certains kits comprennent des balais à neige et des grattoirs permettant de casser facilement le verglas.

Déneiger devant chez soi

A savoir que c’est une obligation légale de déneiger devant chez soi depuis la circulaire du 9 septembre 1978.

Pelle à neige : PVC, bois ou aluminium


Les pelles à neige diffèrent aussi par leur matériau de fabrication.

  • Les lames en PVC sont adaptées à une utilisation occasionnelle. Elles sont également parfaites pour pousser la neige fraîche.
  • Les pelles en aluminium sont appréciées pour leur robustesse. À la fois légères et solides, elles conviennent pour déblayer de la neige dure. Elles peuvent être équipées d’un manche télescopique en aluminium ou d’un manche en bois.
  • Les godets en bois sont généralement destinés aux poussoirs. Certains sont dotés d’une réglette métallique pour renforcer leur solidité.

Pelle à neige : focus sur les caractéristiques


Certains paramètres sont à considérer dans le choix du matériel de déneigement :
  • la longueur du manche doit être adaptée au gabarit de l’utilisateur ;
  • une poignée ergonomique évite les douleurs lombaires ;
  • un manche coudé facilite la prise en main, ce qui réduit le stress au niveau de la région lombaire en sachant que chaque pelletée pèse environ 5 kg ;
  • un renfort en acier en bout de lame permet de briser la neige gelée ;
  • des rebords sur les côtés de la lame permettent de mieux concentrer la neige à l’intérieur du godet ;
  • des nervures sur la lame confèrent résistance ;
  • une lame large permet de déneiger plus vite mais est plus lourde chargée.
D’autres moyens et outils pour déneiger comme le sel de déneigement et les déneigeuses sont utilisés en hiver lors des épisodes neigeux.

Balai à neige : déneiger sa voiture sans la rayer


Différents types de balais à neige sont proposés pour enlever la neige recouvrant la voiture.
  • Les balais à neige à poils durs ou souples sont livrés avec ou sans grattoir. Ce type de matériel peut être équipé d’un manche droit ou courbé.
  • Les balais à neige en styromousse présentent l’avantage de ne pas égratigner la peinture du véhicule. Certains sont dotés d’un manche télescopique.

Déneiger avec une pelle à neige

Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 291 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme
A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.


De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide