Les principaux outils du plaquiste

Guide écrit par :
Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

141 guides
Poser des plaques de plâtre nécessite des outils comme un cale-plaque, un chariot, un lève-plaque, une visseuse, une ponceuse plaque de plâtre etc. Cisaille grignoteuse, sertisseuse, cisaille du plaquiste sont aussi utiles à la pose des rails de placo. Découvrez la liste des outils pour poser du placo comme un pro !

Caractéristiques importantes

  • Les outils de mesure
  • Les outils de manutention
  • Les outils de découpe
  • Les outils de fixation

Le plaquiste : un métier de second-œuvre moderne

Depuis quelques dizaines d'années dans les maisons modernes et pour les rénovations, on construit le plus souvent les cloisons et plafonds avec des plaques de plâtre. Elles sont composées de structures métalliques légères en profilés à froid, garnies de laine de verre et recouvertes de larges plaques minces préfabriquées à partir de plâtre manufacturé.

Pour mettre en œuvre ces parois en plaques de plâtre en alliant l'art et la manière, il existe bon nombre d'outils incontournables qui autorisent la pose rapide par un seul professionnel. Tour d'horizon des propositions d'équipements.

Relever les côtes avec les bons outils


Une bonne préparation du chantier associée à de justes et bons relevés de mesures sont la base de la réussite.
 
Réaliser le plan de calepinage des cloisons conduit au traçage optimisé des découpes de panneaux. Si les classiques mètre ruban, décamètre, fil à plomb et niveau à bulle sont fréquemment utilisés, on peut se servir des outils spécifiques suivants :
  • le niveau laser, instrument électronique puissant qui permet grâce à ses faisceaux agissant sur 3 plans (verticaux et horizontaux) de cadrer parfaitement niveaux et aplomb à 360° sur une distance jusqu'à 80 m. Les poses en plan incliné sont un jeu d'enfant avec cet appareil ;
  • le laser rotatif permet d'ajuster au millimètre les panneaux de plafond et les cloisons ;
  • le trépied et la mire complètent l'usage du niveau laser ;
  • le trusquin de plaquiste sert à tracer des lignes parallèles à un bord ;
  • le copieur de profil ou conformateur est un outil composé de lamelles mobiles auxquelles on fait épouser la forme d'un tube, d'une poutre ou de tout autre obstacle difficile à mesurer, pour les transférer ensuite sur la plaque à découper avec précision ;
  • le compas de plaquiste est à utiliser pour les tracés circulaires.

Découpe des profilés métalliques et des plaques de plâtre

 
On peut découper les rails en U de différentes manières avec :
  • la tronçonneuse à disque de 125 mm ou 230 mm ;
  • la scie sabre, pneumatique ou électrique pour les coupes de rails en place ;
  • la cisaille de plaquiste, permet de couper tous les rails standards français ;
  • la guillotine pour profilés, rails, suspentes de plafond et cornières d'angle ;
  • la cisaille grignoteuse manuelle ou électrique pour les entailles droites et circulaires ;
  • le coupe-tout ou cisaille avion ou cisaille à chantourner est un outil incontournable bien utile ;
  • la sertisseuse permet d'assembler solidement les profilés sans vis.

Pour découper les plaques de plâtre on peut utiliser :


Pose de rails de plaques de plâtre : les leaders du perçage



On doit toujours fixer solidement les ossatures métalliques recevant les panneaux avec leur isolant.

Un perforateur de qualité équipé de forets SDS est nécessaire pour percer le béton ou l'acier selon la configuration du chantier.

Manutention des plaques de plâtre : les outils indispensables


Les plaques pèsent, pour les plus épaisses (13 mm), environ 30 kg. Leurs dimensions encombrantes, 1,2 m x 2,5 m les rendent fragiles et leur manipulation demande le plus grand soin. Une fois stockées sur le chantier on doit utiliser les outils suivants si on veut les maintenir en très bon état jusqu'à la pose définitive :
  • un lève-plaque, simple outil manuel, pour dissocier les panneaux entre eux ;
  • une poignée porte-plaque aide à répartir le poids sans déformer l'ensemble ;
  • un cale-plaque facilite l'application du panneau sur l'ossature métallique verticale ;
  • un lève-plaque à crémaillère s'utilise pour les plafonds et les plans inclinés. Cet auxiliaire indispensable du plaquiste est un astucieux outil qui maintient le panneau en position pendant qu'on assure sa fixation dans les rails.

Fixation et jointage des plaques de plâtre

Pour fixer les plaques de plâtre on utilise deux  techniques.

Le vissage des plaques de plâtre


Le vissage se fait à l'aide de vis spéciales à pas fin, autoforeuses.

On les utilise avec une visseuse dédiée. La visseuse à plaque de plâtre classique ou la visseuse automatique sont destinées à optimiser la pose.

Pour un rendement élevé, optez pour une machine robuste filaire ou à batteries incluant un chargeur automatique de vis.


Le collage des plaques de plâtre

Le collage (sur murs béton, parpaings ou briques) se réalise en plaçant des plots de colle à plaque de plâtre sur le mur existant avec une spatule ou un pistolet à cartouches.
Appliquez ensuite le panneau puis vérifiez l'absence de bosses et l'alignement avec les autres plaques posées avec une règle aluminium.


Jointoyer les plaques de plâtre



Pour jointoyer et cacher les vis de plaques de plâtre on utilise de la bande à joint en papier pour les surfaces planes et de la bande à joint armée pour les angles saillants. La pose peut se faire manuellement avec une spatule ou avec un dérouleur automatique appelé aussi "banjo de plaquiste". Après avoir passé de l'enduit sur la bande on lisse avec de l'enduit de bande à joint et avec une lame à lisser disponible en différentes largeurs.


Le ponçage du plâtre




Après séchage vient le temps du ponçage, cette opération se fait avec les outils suivants :
  • une ponceuse à manche (manuelle) ;
  • une ponceuse à plâtre rotative équipée d'un aspirateur pour les cloisons ;
  • une ponceuse girafe pour les joints de plafond.

Travail à hauteur : ponçage du plafond


La plupart des plafonds ont une hauteur de 2,5 m. Lever les bras ne suffit pas pour atteindre ce niveau. La solution consiste à utiliser le bon accessoire qui permet de limiter les efforts :
  • un marchepied ;
  • un escabeau ou une plateforme ;
  • un tabouret one-step si vous êtes assez grand ;
  • un échafaudage, si vous êtes de petite taille ;
  • des échasses double pieds sont de plus en plus utilisées pour poser et jointoyer les plaques de plafond.
La profession de plaquiste nécessite beaucoup d'outils qui, avec le temps et l'usure, doivent être fréquemment remplacés. Le choix d'un matériel fiable est de mise. A cela il faut ajouter l'approvisionnement des consommables, disques à meuler, lames de scie, disques à poncer, etc. qu'il vaut mieux ne pas oublier.

Consacrez aussi un budget aux protections individuelles telles que vêtements de travail, gants, lunettes et chaussures de sécurité.

Un aspirateur bien adapté vous aide également à maintenir votre chantier en parfaite propreté.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée 141 guides écrits

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée
J’ai acquis une formation de tôlier, de tuyauteur/soudeur et après avoir parcouru pendant trente cinq ans les chantiers de France et du Benelux, je suis devenu responsable d’une chaudronnerie puis projeteur, ingénieur de projets pour finir chef d’établissement ingénierie.

Retraité, j’ai aménagé et équipé un atelier où je réalise des sculptures métalliques : j’ai réussi à combiner et aménager un coin de paradis ou j’aime laisser libre cours à mon imagination. Les casses et les vide-greniers n’ont plus de secrets pour moi. J’y trouve des objets insolites et des vieux outils que je collectionne ou que je transforme en objet d’art.

J’aime aussi la décoration, la peinture sur toile et le jardinage. Je suis l’évolution des nouvelles technologies concernant les outils. Faire partager ma passion et vous conseiller humblement dans vos choix de matériel est un réel plaisir.

Les produits liés à ce guide