Les 8 désherbants naturels   les plus efficaces

Les 8 désherbants naturels les plus efficaces

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

203 guides

Il est parfois indispensable de recourir à un herbicide. Si l'on fait abstraction des désherbants « biologiques » nouvellement apparus sur le marché, il existe bien de produits naturels à notre portée pour contenir les mauvaises herbes bien qu'ils ne soient pas tous sans danger pour l'environnement.

Caractéristiques importantes

  • Vinaigre et bicarbonate de soude
  • Eau bouillante et sel
  • Les purins et les cendres
Découvrez nos désherbants d’origine naturelle !

Le bicarbonate de soude


alt

On devrait dire plus exactement bicarbonate de sodium. Biodégradable, efficace, et d'application facile, puisqu'il suffit d'en saupoudrer les plantes, le bicarbonate est surtout employé sur les petites surfaces, les terrasses, les interstices entre les pavés, les allées.

Pour l'utiliser, saupoudrez les plantes à éliminer de bicarbonate. Mouillez ensuite au pulvérisateur, les jeunes plantes seront grillées. Essayez aussi de diluer 2 cuillerées à soupe par litre d'eau et pulvérisez sur les plantes à éliminer.

Très efficace sur les plantules, le bicarbonate a peu d'effet sur les plantes déjà bien installées.

N'employez-le que ponctuellement car comme tous les sels, son action sur l'environnement n'est pas neutre.

L'eau bouillante et l'eau de cuisson des aliments

L'eau de cuisson des légumes, pomme de terre, riz pâtes est versée encore bouillante sur les plantes indésirables. Le procédé fonctionne bien pour tuer les mauvaises herbes, mais on ne peut l'employer que sur dallages ou allées gravillonnées.

L'eau de cuisson des pommes de terre ou des pâtes, chargée en amidon semble plus efficace que la seule eau chaude. Cependant, l'amidon résiduel dans l'eau de cuisson laisse une pellicule inesthétique, et certains préfèrent employer de l'eau bouillante pure.

Evitez d'utiliser cette eau si elle a été salée.

Les purins de plantes


alt

Les extraits de certaines plantes (appelés purins) sont utilisés comme désherbant.

Le purin d'ortie peut être à la fois un engrais et un désherbant ! Cela peut paraître surprenant puisqu'on le connait surtout pour ses vertus  fertilisantes. En réalité, Tout est question de dosage. Sa richesse en azote intoxiquerait les plantes lorsqu'il est employé pur. Il polluerait donc aussi le sol en nitrates par la même occasion ! Le purin d'ortie pur n'est donc pas à utiliser en grandes quantités.

On trouve le purin d'ortie dans le commerce, mais il est très facile à fabriquer avec des orties fraîches.

On le prépare de la même manière le purin d'angélique. Il est pulvérisé sans être dilué  sur les parties aériennes des plantes.

Le vinaigre blanc


alt

Il peut être un désherbant efficace et il entre d'ailleurs comme principal ingrédient dans nombre d'herbicides apparus ces dernières années. Si l'on assure qu'il est sans danger pour l'homme (pensez aux cornichons au vinaigre), son emploi en trop grande quantité n'est pourtant pas sans inconvénient pour la terre, car il est très acide, et il détruit les microorganismes du sol ; heureusement, il est rapidement dégradé dans le sol.

C'est un herbicide de contact, c'est-à-dire qu'il détruit les parties aspergées de produit. Utilisez un pulvérisateur en mouillant bien le feuillage. Il est préférable de l'appliquer sur des plantes jeunes mais il faudra parfois plusieurs applications pour venir à bout des plantes les plus résistantes. Le vinaigre blanc sera encore plus efficace si vous l'utilisez en plein soleil.

De nombreuses recettes existent, et se différencient par leur dosage. Certains l’utilisent pur, d’autres plus ou moins dilué, d’autres encore le mélangent à du sel. De plus, pour rendre cette dilution plus adhérente au feuillage, il est recommandé d’ajouter un produit mouillant comme de la liquide vaisselle biologique ou du savon noir (une cuillerée à soupe par litre).

L'eau de Javel


alt

C'est un puissant biocide qui tue les bactéries.

Nul doute que son effet ne soit pas apprécié des micro-organismes du sol.

A proscrire complètement.

La cendre de bois et la chaux


alt

L'un ou l'autre ou les deux sont utilisés sur les pelouses pour détruire les mousses.

Riches en calcium, ces produits rendent les sols moins acides, provoquant des conditions moins favorables à la vie des mousses.

Le sel

Voici un bel exemple de produit naturel mauvais pour l'environnement, car tout  naturel qu'il soit, le sel stérilise le sol.

Autrefois la saumure du saloir était vidée dans la cour. Puisque l'on  devait se débarrasser de ce sel, autant s'en servir comme désherbant ! Or, les êtres vivants sont très sensibles à la salinité du milieu et de celle du sol. Même employé sur des zones incultes, il peut être entraîné par les eaux dans des endroits éloignés de son lieu d'épandage, et se retrouver dans les nappes phréatiques.

Ne l'employez jamais sur les terres cultivées ni s'il risque de pleuvoir.

L'huile de coude


alt

J'ai gardé pour la fin le meilleur produit d'entre tous : le plus efficace, le moins polluant et totalement gratuit.

Le meilleur désherbage se fait manuellement, en arrachant les plantes à la main ou encore en vous aidant d'un outil.

Découvrez nos désherbants d’origine naturelle !

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 203 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Les produits liés à ce guide