Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Joint de carrelage : comment choisir

Guide écrit par :
Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

57 guides
Lorsqu’on pose un carrelage, aussi bien au mur qu’au sol, le jointoiement, est obligatoire. Il n’existe pas d’exception ! Il y a toujours des joints ! Leur épaisseur sera différente selon les carreaux et selon vos goûts mais ils seront toujours là pour assurer la stabilité et l’étanchéité des carreaux.

Caractéristiques importantes

  • Fin
  • Déformable
  • Résine époxy
  • Couleur

Caractéristiques techniques des joints de carrelage



Les joints de carrelage sont toujours à base de poudre qu’il faut mélanger à de l’eau, comme pour la colle à carrelage. Il s’agit d’une base de mortier ciment. Attention à bien respecter le dosage en eau pour la pérennité de l’ouvrage.  L’épaisseur de joint moyenne pour un carreau naturel est de 4/5mm.
 
Le seul cas où le joint peut être minime (2 mm au minimum au sol, 1 mm au mur) reste pour les carreaux rectifiés, c’est-à-dire les carreaux de carrelage à bords droits.
 
La consommation dépend évidemment de l’épaisseur que vous souhaitez. Respectez bien les préconisations du fabricant avant de rater votre préparation !

Les différents types de joints



Les joints fins

Les joints fins sont les plus courants. Ils assurent la mission première des joints de carrelage pour les pièces d’usage « normal ». Ils existent dans une multitude de teintes mais les plus courants sont les gris argent et blancs. Tout dépend du carreau choisi et de vos goûts !


Les joints déformables

Il faudra opter pour des joints dits déformables pour certaines configurations de chantier : chauffage au sol, façades, plancher bois, etc. A utiliser à partir du moment où l’ouvrage est susceptible de bouger.


Les joints résine (époxy)

Les joints à base de résine sont destinés aux utilisations spéciales. Ils sont impératifs pour les locaux collectifs très sollicités et dans les locaux « agressés » par les détergents chimiques.  Pour la maison, ils sont parfaits pour les salles de bains, notamment pour l’habillage des douches, au mur et au sol car ils assurent une étanchéité parfaite. Ils doivent impérativement être utilisés avec les colles à base de résine car l’un sans l’autre, le système n’est pas complet !

Les couleurs : utilisation des colorants




Les industriels des produits de mise en œuvre se sont adaptés à toutes les idées originales possibles et imaginables y compris pour les joints de carrelage. Même si on opte en général pour des joints gris ou blancs, une palette de 50 couleurs est disponible !

Du marron clair au chocolat mais aussi du vert et du bleu en passant par le jaune ! N’oubliez pas que les carreleurs peuvent également teinter eux-mêmes le mortier joint avec des colorants pour se rapprocher au maximum des carreaux que vous aurez choisis.

La pose des joints



L’opération de jointoiement s’effectue 24 heures après la pose des carreaux. Il suffit de remplir les espaces entre chaque carreau à l’aide d’une taloche et surtout de bien enlever l’excédent tout de suite avec une éponge. Des kits complets d’outillage sont disponibles à la vente et très pratiques !
 
Après le séchage des joints, il ne faut surtout pas négliger le nettoyage minutieux avec des produits adaptés.  Attention : si vous tardez trop à nettoyer, un voile blanc, la laitance, risque de remonter sur vos carreaux et il sera quasiment impossible de le retirer !
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
2 votes utiles
Guide écrit par :

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise 57 guides écrits

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise
Baignant dans le monde du revêtement de sol depuis de nombreuses années, je connais bien techniquement tous les produits, du stratifié au parquet, du linoléum au PVC en passant par la moquette et le carrelage. Comment ils sont fabriqués, avec quoi ils sont composés, quelles sont leurs performances, comment doit-on les poser et les entretenir, sont mes sujets quotidiens.

J’ai pu voir beaucoup d’erreurs sur des chantiers du fait d’un manque d’information ou de compréhension du produit. Les produits évoluent techniquement en permanence et même les professionnels ont du mal à suivre. C’est pourquoi j’ai eu envie de transmettre ce que je sais, de manière claire et ludique, pour tout le monde. Les industriels sont parfois très techniques et leur jargon est souvent peu accessible au commun des mortels.

Les vendeurs ont souvent pour objectif de vendre coûte que coûte et peuvent agir de manière orientée. Je souhaite avant tout expliquer ce qu’est le produit, expliquer pour expliquer uniquement, de manière complètement décomplexée.

Les produits liés à ce guide