Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Insecticide et traitement pour plantes : les produits phytosanitaires

Guide écrit par :
Albert, Responsable de service jardinage, Isère

Albert, Responsable de service jardinage, Isère

86 guides
Insecticides et fongicides protègent les végétaux des parasites nuisibles à leur développement. En poudre, granulés ou liquide, les produits phytosanitaires sont épandus ou pulvérisés. Les herbicides non bio, sélectifs ou total, sont à utiliser avec précaution car le glyphosate est dangereux pour l’environnement.

Caractéristiques importantes

  • Insecticide
  • Fongicide
  • Herbicide
  • Repulsif
  • Parasitoïde
  • Lutte biologique
  • Purin

Prix

de 1,00 € à 1 169,00 €

Les différents traitements pour plante

Un traitement consiste en l’application d’un produit phytosanitaire, en général par pulvérisation, sur une plante ou un groupe de plantes dans le but d’éliminer les nuisibles, c’est-à-dire les insectes, larves, champignons, ou plantes qui représentent un danger pour les cultures ou les plantes du jardin.  Le produit utilisé cible un ou plusieurs ravageurs, possède une matière active et agit de manière différente. La présentation est, elle aussi, différente selon le produit.


Les produits phytosanitaires
Comme son nom l’indique (phyto : plante ; sanitaire : santé),  un produit phytosanitaire est destiné à protéger la santé des plantes. Les produits phytosanitaires sont également connus sous l’appellation générale de pesticides, et classés selon leur cible, c’est-à-dire selon les ravageurs qu’ils doivent détruire, en :
  • insecticides, pour éliminer les insectes, ils visent souvent une ou plusieurs espèces en particulier ;
  • fongicides, contre les champignons ;
  • herbicides, pour éliminer des plantes indésirables (désherbant).
Il existe d’autres familles de produits phytosanitaires, tellement les cibles sont nombreuses et les modes d’actions différents. En voici quelques-uns :
  • répulsifs, comme leur nom l’indique, ils ne détruisent pas leurs cibles mais les éloignent des plantes, leur principal avantage est leur faible toxicité pour l’homme et les animaux domestiques et leur efficacité est largement prouvé, d’origine généralement biologique, on peut aisément les utiliser sans craindre des effets négatifs pour l’environnement. Le nom commercial des répulsifs désigne leur action : répulsif serpents, répulsif fourmis, répulsif chiens, répulsif chats, etc. ;
  • parasitoïdes, connus sous le nom d’insecticides biologiques, ils font partie des produits utilisés en agriculture biologique : un parasitoïde est un parasite qui détruit le parasite ciblé. C’est le cas des nématodes, des organismes microscopiques qui détruisent les vers blancs ou encore les bacillus thuringiensis, qui détruisent, eux, la pyrale du buis ;
  • lutte biologique, comme dans le cas précédent, il s’agit d’un être vivant qui détruit le nuisible ciblé, le champion de cette catégorie est la larve de coccinelle, très efficace contre les pucerons ;
  • les purins, obtenus par la macération des plantes et utilisés en agriculture biologique, sont d’excellents répulsifs et leur toxicité est faible.

La présentation du produit phytosanitaire


A l’instar des engrais, les produits phytosanitaires se présentent sous forme liquide, en granulés ou en poudre. Ils s’appliquent de différentes manières et il convient de suivre attentivement le mode d’emploi fourni par le fabricant.  

Le produit peut être prêt à l’emploi ou à mélanger avec de l’eau
, dans ce dernier cas, on parle de préparer une bouillie.

On doit se munir, selon la bouillie à préparer, d’un pulvérisateur
 ou d’un arrosoir qu’il convient de réserver exclusivement aux traitements.

Les insecticides : systémique ou foudroyant


Largement utilisés pour protéger les plantes d’ornement et les cultures en général, les insecticides visent des catégories d’insectes différents et agissent de manière différente selon leur mode d’action, dont voici les principaux :
  • systémique, à la dissémination lente mais efficace sur le long terme, c’est le cas de la plupart des produits contre les fourmis ;
  • foudroyant, avec un résultat immédiat mais de persistance faible ou nulle, comme dans certains produits contre les pucerons ou les guêpes.
La majorité de ces produits sont fabriqués à partir d’une substance active de synthèse. Ils présentent une toxicité moyenne ou élevée. Leur utilisation doit répondre à un dosage spécifique, indiqué par le fabricant et qu’il convient de respecter scrupuleusement.

D’autre part, les produits pour bouillie doivent être manipulés avec précaution, en prenant soin de s’équiper de gants et d’autres équipements de protection individuelle selon le produit tel un masque ou des lunettes de protection. Le contact avec la peau et les yeux sont à éviter, tout comme l’inhalation.

Les fongicides et les herbicides

 
Utilisés dans le traitement contre les maladies cryptogamiques, c’est-à-dire les maladies causées par la présence de champignons parasites,  les fongicides assurent une excellente protection contre leur propagation et favorisent la bonne santé des plantes.

Il existe deux principaux types de fongicides : minéraux et organiques, parmi les premiers, la bouillie bordelaise est le plus répandu par sa simplicité d’utilisation et son efficacité.

Les herbicides, eux, sont destinés à éliminer les plantes indésirables. Ils peuvent avoir une action totale, c’est-à-dire agir sur toutes les plantes ou de manière sélective, pour préserver les gazons, en détruisant les plantes envahissantes.

A noter que leur utilisation est de plus en plus limitée. Chaque année, des herbicides sont retirés du marché à cause de leur impact négatif sur l’environnement.

 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Albert, Responsable de service jardinage, Isère 86 guides écrits

Albert, Responsable de service jardinage, Isère
Depuis plusieurs années, je dirige un service de jardinage  auprès  d’une clientèle de particuliers et d’entreprises. J’encadre une équipe de jardiniers et assure  la création et l’entretien des espaces verts. D’autre part, j’apporte mon expertise à mes clients en termes  d’entretien et d’amélioration de leurs jardins.

En effet, de formation commerciale et ayant exercé des fonctions dans l’hôtellerie en début de carrière, je me suis orienté vers l’aménagement paysager au sein d’une collectivité territoriale où j’ai acquis de solides compétences techniques par des formations en interne et par le suivi d’importants chantiers dans une commune en pleine mutation.

Sur le plan personnel, je suis tout aussi tournée vers l’art du jardinage. Avec mon épouse, j’ai créé notre jardin de A à Z et je l’entretiens avec soin, tout comme le potager !  Et pour ce qui est du bricolage ; il n’est pas en reste ! Eh oui, jardiner,  c’est aussi bricoler : pergola, cabane, dallage, clôture, et j’en passe... Il y a toujours à faire dans un jardin !  

Après avoir bien travaillé, mon épouse et moi sommes fiers du résultat obtenu et ravis de pouvoir profiter pleinement d’un environnement convivial et chaleureux!  Alors, vous donner des conseils et vous aider dans vos choix pour l’outillage, l’entretien  ou l’amélioration de votre jardin, rien de plus simple !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent