Hivernage piscine : bien le réussir

Hivernage piscine : bien le réussir
Chapitres :
Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

291 guides
Hivernage complet ou semi hivernage ? Selon la région, il est conseillé d’effectuer un hivernage passif ou actif. Traitement de l’eau, couvrir le bassin d’une bâche, nettoyer la piscine, installer un coffret hors gel, des gizmos et des flotteurs d’hivernage… nos conseils pour bien hiverner votre piscine.  

Caractéristiques importantes

  • Période d'hivernage
  • Hivernage actif ou passif
  • Étapes de l'hivernage total
  • Étapes du semi-hivernage
  • Erreurs à éviter

Qu’est-ce que l’hivernage piscine


Hiverner une piscine est
une opération d’entretien annuel qui permet de préserver le bassin et les équipements de filtration de la saison froide où la piscine n’est pas utilisée.L’hivernage total consiste en un nettoyage complet, à baisser légèrement le niveau de l’eau, à couvrir la piscine à l’aide d’une bâche d’hivernage et à couper le système de filtration. S’il s’agit d’un semi-hivernage, la filtration est au ralenti et le grand nettoyage a lieu lors de la reprise, au printemps.  

Quand hiverner une piscine


L’hivernage d’une piscine
 est réalisé lorsque l’eau du bassin descend à une température de 12°C et de manière constante. Retarder l’hivernage d’une piscine permet de conserver une eau plus propre et sur une durée plus longue. 
La température de l’eau étant relative à la région, les températures extérieures, l’ensoleillement de la piscine, si elle est couverte ou non d’un abri et si elle dispose d’un chauffage, l’hivernage n’a pas de période idéale. Toutefois, il s’étend de fin septembre à fin octobre le plus souvent et le seul indicateur réel qui soit est la température de l’eau.

Hivernage passif ou hivernage actif

Hivernage passif


Aussi 
appelé hivernage complet et hivernage total, l’hivernage passif consiste en un arrêt complet de la pompe de filtration et des traitements de l’eau. La piscine est totalement mise à l’arrêt pendant toute la saison hivernale. Sont principalement concernées par l’hivernage complet les régions du centre et du Nord de la France.

Hivernage actif


L’hivernage actif, ou semi-hivernage, consiste à maintenir la filtration de l’eau de la piscine à rythme réduit, environ deux heures par jour, et le contrôle du pH. L’ajout d’un produit d’hivernage est de rigueur tout comme l’entretien de la piscineL’hivernage actif concerne essentiellement les régions du sud de la France.

L’hivernage complet et semi-hivernage :  avantages et inconvénients

 

Avantages

Inconvénients

Semi-hivernage

ou

hivernage actif

- Plus simple à mettre en œuvre

- Remise en service plus rapide

- Qualité de l'eau préservée

- Équipement en fonctionnement constant (évite nettoyage, vidange etc.)

- Surveillance imposée

- Consommation électrique et usure équipement

- Maintien du traitement de l'eau

- Achat d’un coffret hors gel

Hivernage complet
ou 

hivernage passif

- Entretien minimum durant hivernage

- Aucune consommation électrique

- Mise en œuvre plus longue

- Remise en service plus longue (ajout d’eau, traitement, etc.) 

Hivernage total d’une piscine en 8 étapes

1. Traiter l’eau et ajuster le pH


Effectuez un traitement choc de l’eau
 de votre bassin puis vérifiez et ajustez son pH : l’eau doit être ni acide ni basique, mais claire et de pH neutre.

2. Nettoyer la piscine


Le liner
 est nettoyé minutieusement : fond de bassin, parois, ligne d’eau (brosse, balai, robot de piscine sont utilisés). Echelle, margelles, skimmers, filtres et pompe, etc. sont aussi concernés par le nettoyage.

3. Baisser le niveau de l’eau

En réduisant le volume d’eau d’environ 10 %, l’apport d’eau nouvelle lors de sa mise en route constituera un renouvellement non négligeable. Baissez le niveau d’eau par la bonde de fond.

4. Arrêter la filtration

Le système de filtration est arrêté, vidangé, nettoyé, séché et remisé dans un lieu à l’abri de l’humidité et du froid.

5. Traiter l’eau au produit d’hivernage


Un produit d’hivernage
 conçu pour limiter l’apparition et la formation de tartre sur le liner est ajouté dans l’eau du bassin. La dose est proportionnelle au volume du bassin de la piscine.

6. Obstruer les orifices

Les buses de refoulement, les bondes de fond et les prises balais sont bouchées après avoir été vidées de toute eau stagnante.  

7. Installer des gizmos et des flotteurs d’hivernage


Conçus pour 
compenser la pression exercée par le gel sur les parois des skimmers, les gizmos, ou gizzmos, sont disposés dans les paniers des skimmers. Les flotteurs d’hivernage ont le même rôle : absorber la pression de l’eau qui gelée augmente de volume. Ils sont disposés en diagonale partiellement immergés sur l’eau de la piscine.

8. Couvrir la piscine


La piscine est couverte d’une couverture d’hivernage
 pour empêcher toute pollution extérieure de souiller l’eau (feuilles mortes, poussières, etc.).

Semi-hivernage d’une piscine en 6 étapes

1. Traiter l’eau au produit d’hivernage


Versez un produit de traitement dédié à l’hivernage dans l’eau de la piscine lorsque celle-ci est à une température trop basse pour toute baignade. Renouvelez le traitement plusieurs fois selon les indications du produit d’hivernage en question.

2. Contrôler la qualité de l’eau et des équipements

Vérifiez le pH périodiquement et ajustez-le au besoin. Vérifiez également le panier des skimmers, la surface de l’eau (pollution extérieure), etc.

3. Installer un coffret hors gel

La filtration de la piscine est programmée à raison de deux heures environ par jour, mais aussi grâce à un coffret hors gel qui déclenche la filtration à partir d’une température de consigne.

4. Préserver la piscine du gel

Ouvrir les skimmers et faire fonctionner la pompe permet de créer un mouvement d’eau. Par cette action, la piscine est préservée du gel.

5. Couvrir la piscine

Bâchez la piscine pour protéger l’eau des impuretés (feuilles mortes, poussières, etc.) avec une couverture d’hivernage voire un filet de piscine.

6. Surveiller les équipements

Effectuez la surveillance de la piscine en vérifiant l’état du liner, des buses, la surface de l’eau, la pompe, etc. Le nettoyage complet de la piscine a lieu lors de sa remise en route.

6 erreurs à éviter pour bien hiverner sa piscine

1. Vider l’eau de sa piscine


Inutile et endommage la piscine,
 car sa structure a besoin de la pression fournie par l’eau et notamment sur le liner collé aux parois.

2. Faire l’hivernage de la piscine trop tôt

Il est nécessaire d’attendre une eau à environ 12°C car l’eau est de qualité satisfaisante (en dessous les bactéries prolifèrent).

3. Ne pas nettoyer sa piscine avant hivernage

Une piscine doit être hivernée avec une eau traitée, des équipements nettoyés, etc. et ce selon le procédé d’hivernage choisi.

4. Ne pas utiliser de produits d’hivernage

Ne pas considérer que l’eau du bassin a besoin d’un traitement spécifique quand elle est au repos ou à rythme de filtration réduit, c’est s’exposer à des traitements coûteux et lourds lors de la sa reprise lors des beaux jours voire au remplacement de son eau.

5. Couvrir sa piscine avec une bâche à bulles ou ne pas la couvrir

Pour bien hiverner sa piscine et bien la couvrir, il est nécessaire de mettre en place une bâche d’hivernage. Ne pas couvrir sa piscine c’est délibérément choisir de transformer une eau claire en eau trouble et polluée.

6. Ne pas protéger sa piscine du gel

L’eau augmente de volume lorsqu’elle gèle et ceci a pour conséquence directe l’endommagement des dispositifs. Prendre les mesures nécessaires selon le type d’hivernage retenu.
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 291 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme
A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.


De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide