Désinfection piscine : quel désinfectant de piscine choisir

Désinfection piscine  : quel désinfectant de piscine choisir
Chapitres :
Guide écrit par :
Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

197 guides
Si filtrer l’eau de sa piscine est essentiel pour une eau limpide, il faut aussi la désinfecter pour la débarrasser des bactéries. Mais quel désinfectant choisir entre chlore, brome, sel, mais aussi oxygène actif ou PHMB ? On vous dit tout de leurs avantages et contraintes, sachant qu’ils peuvent parfois être combinés.

Caractéristiques importantes

  • Le chlore
  • Le brome
  • L’électrolyse au sel
  • L’oxygène actif
  • Le PHMB

Les principaux critères de choix d’un désinfectant de piscine


Pour choisir votre désinfectant de piscine, il convient d’abord de faire un bilan entre ce que vous souhaitez, comme une eau qui ne pique pas les yeux et/ou sans odeur par exemple, et les contraintes d’utilisation et de budget du produit.
  • Le chlore est le moins cher des désinfectants de piscine, mais son niveau doit être attentivement surveillé et on lui reproche sa forte odeur, ainsi que le fait qu’il soit irritant pour les yeux, la peau et les muqueuses.
  • Le brome est plus cher que le chlore, mais inodore, plus doux pour la peau, et moins sensible au pH et à la température de l’eau.
  • Le sel, qui désinfecte par électrolyse, est naturel et économique à long terme, une fois cependant que le coût de l’électrolyseur est amorti.
  • L’oxygène actif est redoutablement efficace et agréable à l’usage, mais son action désinfectante ne durant pas dans le temps, il est à combiner avec un autre désinfectant.
  • Le PHMB, s’il est lui aussi confortable à l’usage, il est cependant onéreux et difficile à trouver. Il est souvent considéré comme une bonne alternative pour les personnes allergiques au chlore ou au brome.
Voici un tableau récapitulatif des principales caractéristiques des différents désinfectants.
Désinfectant

Besoin de produits ou d’appareils complémentaires

Degré de toxicité 

Rémanence

Effet Irritant

Action algicide

Prix

Chlore

Chlore choc (traitement choc)

Algicide

Forte, à manier avec précaution

Forte, sauf si température élevée ou pH bas

Irritant des yeux et des muqueuses

Oui (chlore choc) 

€€

Brome

Brome choc (traitement choc)

Brominateur

Faible 

Faible

Non

Oui

€€€

Sel

Chlore choc

Algicide

Electrolyseur (coût élevé)

Faible

Faible

Faiblement irritant

Non

Oxygène actif

S’utilise en complément d’autres désinfectants

Faible

Très faible

Non

Non

€€€

PHMB

Algicide

Oxygène actif (traitement choc)

Incompatible avec les autres désinfectants

Forte, à manipuler avec précaution

Forte

Non

Non

€€€€

Voir le catalogue ManoMano
électrolyseur

Le chlore : un désinfectant économique et répandu

Le chlore est le désinfectant le plus couramment utilisé dans les piscines des particuliers. De la famille des halogènes, c’est un désinfectant très puissant que l’on trouve sous forme de chlore non stabilisé ou stabilisé, mais aussi en traitement choc ou longue durée.

Les atouts du chlore


  • Le chlore est le désinfectant de piscine le moins cher du marché.
  • Particulièrement efficace, le chlore permet de se débarrasser des bactéries, des virus, des champignons et des matières organiques, mais il agit également au long cours au fur et à mesure de leur réapparition. Le tout sans avoir à en utiliser une grande quantité.
  • Facile à utiliser, il se présente le plus souvent sous forme de galets à placer directement dans le skimmer de la piscine.

Les contraintes du chlore

  • L’odeur forte du chlore peut être assez désagréable.
  • Le chlore doit être manipulé avec précaution, en veillant à respecter les indications du fabricant.
  • Irritant pour la peau, les yeux et les muqueuses, il ne doit pas être utilisé en trop grande quantité.
  • Le chlore est plus efficace dans des eaux acides et donc avec un pH faible. Plus celui-ci augmente, plus il faudra ajouter de chlore pour parvenir au même résultat. Son efficacité diminue également en proportion de l’augmentation de la température de l’eau.

Les types de chlore

Chlore stabilisé ou non stabilisé


Non stabilisé, le chlore se dégrade rapidement
sous l’effet des ultraviolets.
On le trouve donc souvent sous forme stabilisée, avec l’inconvénient que ce stabilisant, lui, ne se dégrade pas mais s’accumule dans l’eau de la piscine jusqu’à amoindrir, voire bloquer totalement l’efficacité du désinfectant.
Il faut donc veiller à renouveler partiellement et régulièrement l’eau du bassin pour l’éliminer.

Chlore longue durée ou chlore choc


Longue durée, le chlore se dissout lentement pour une efficacité au long cours, mais entraîne également une diminution du PH, qu’il faut donc surveiller.
Choc, le chlore devient curatif. En se dissolvant rapidement, il permet de rattraper une eau de piscine infectée par les algues par exemple.
Voir le catalogue ManoMano
Désinfectant

La désinfection de piscine au brome : une alternative efficace au chlore

Puissant oxydant, le brome permet tout comme le chlore de débarrasser l’eau de la piscine des bactéries, des virus, des champignons et des matières organiques. Il se présente sous forme de brome longue durée ou de brome choc.

Les atouts du brome


  • Contrairement au chlore, l’efficacité du brome est assez peu dépendante du pH de l’eau, ni de sa température, même si elle est élevée.
  • Facile à utiliser, le brome se présente sous forme de pastilles.
  • Il est inodore et n’est pas irritant pour la peau, les yeux et les muqueuses.
  • Le brome est aussi algicide, ce qui évite d’avoir à acheter un autre produit pour se débarrasser des algues.
  • Étant peu sensible aux ultraviolets, le brome n’est pas stabilisé et charge donc moins l’eau.

Les contraintes du brome

  • Le brome est plus cher que le chlore.
  • L’action du brome étant de courte durée, ce désinfectant doit être placé dans un brominateur, un appareil placé sur le circuit de filtration de la piscine et qui en diffuse ainsi en continu dans l’eau.

Les types de brome


Vous aurez le choix, tout comme avec le chlore, entre un traitement longue durée et un traitement choc. Le brome de longue durée se diffuse ainsi durant de longues semaines pour une désinfection régulière de la piscine.
Le brome choc permet quant à lui une désinfection rapide, lorsque vous sortez la piscine de l’hivernage par exemple, avant de reprendre un entretien courant.
Voir le catalogue ManoMano
Algicide

Désinfection de piscine au naturel : l'électrolyse du sel

La désinfection au sel se fait par électrolyse : on introduit du sel dans l’eau de la piscine. Il se transforme en hypochlorite de sodium, un chlore non stabilisé qui détruit les bactéries, germes et autres micro-organismes, avant de se retransformer en sel sous l’action des ultraviolets, puis d’être à nouveau transformé en hypochlorite de sodium, constituant ainsi un cycle.

Les atouts du sel


  • Avec l’électrolyse au sel, la désinfection de la piscine est naturelle et peu onéreuse sur le long terme considérant le faible prix du sel, même s’il faut le choisir spécifiquement adapté à cet usage.
  • La désinfection est particulièrement simple et la maintenance limitée, puisque toute l’opération est automatisée.
  • Aucune odeur, ni irritation de la peau, des yeux ou des muqueuses n’est à redouter.

Les contraintes du sel

  • Le coût d’achat de l'éctrolyseur lui-même est assez élevé. Sa cellule est également à changer au bout de quelques années.
  • L’eau de la piscine est salée, bien que dix fois moins que l’eau de mer.
  • L’électrolyse au sel est uniquement un traitement de fond. Si l’eau de votre piscine nécessite un traitement choc, il vous faudra donc utiliser un autre désinfectant.

Désinfection de piscine à l’oxygène actif, un choix écologique

Composé de molécules naturelles, l’oxygène actif est un produit écologique qui est à la fois désinfectant, oxydant et anti-algues. Il se compose d’oxygène et d’un activateur qui multiplie et prolonge son effet.

Les atouts de l’oxygène actif


  • Inodore et sans goût, l’oxygène actif n’est pas irritant pour les yeux, la peau et les muqueuses.
  • Il ne génère aucun dérivé, comme les stabilisants ou les chloramines, qui finissent par s’accumuler dans l’eau.
  • L’oxygène actif peut être combiné avec un autre désinfectant de piscine, comme le chlore, le brome ou le PHMB.
  • Il peut être utilisé en traitement de fond ou en traitement de choc, avec une efficacité supérieure à celle du chlore.

Les contraintes de l’oxygène actif

  • Son prix est plus élevé que celui du chlore ou du brome.
  • L’action de l’oxygène actif n’est pas rémanente, elle ne dure donc pas dans le temps. Son pouvoir de désinfectant s'atténuant très vite, l'oxygène actif est souvent combiné à d’autres désinfectants de piscine pour des bassins de grands volumes.
  • L’oxygène actif est sensible aux variations de pH, mais aussi de température ainsi qu’aux ultraviolets qui nuisent à son efficacité.
Voir le catalogue ManoMano
Désinfectant

Le PHMB, un désinfectant de piscine puissant

Le polymère d’hexaméthylène biguanide (PHMB) est un produit chimique créé dans les années 1950 et utilisé sous forme de sel dans la désinfection de piscine. C’est un puissant désinfectant qui détruit germes et microbes, mais pas les micro-organismes qui favorisent l’apparition d’algues. Rémanent, il désinfecte l’eau, qu’il rend à son tour désinfectante.

 Les atouts du PHMB


  • Inodore et sans goût, le PHMB n’est pas irritant pour les yeux, la peau et les muqueuses.
  • Son efficacité n’est pas influencée par le pH et les variations de température. Le PHMB est également insensible aux ultraviolets.
  • Grâce à son action rémanente, il permet d’espacer les traitements de l’eau.
  • Le PHMB ne génère aucun dérivé, comme les stabilisants ou les chloramines.
  • Avec son action floculante, il améliore l’efficacité du filtre à sable.

Les contraintes du PHMB

  • Le PHMB est un désinfectant plus onéreux que le brome ou le chlore.
  • Il ne détruit pas les algues et doit donc être combiné avec un produit algicide.
  • Son efficacité allant en diminuant, une vidange de la piscine s’impose environ tous les 3 ans.
  • Dangereux, il doit être manipulé avec précaution.
  • Le PHMB est un traitement de fond. Mais étant totalement incompatible avec le chlore, le brome ou le cuivre, si une désinfection choc s’impose, seul l’oxygène actif peut être envisagé.
Voir le catalogue ManoMano
Chlore
Guide écrit par :

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne 197 guides écrits

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne
Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition.

Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques.

À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Les produits liés à ce guide