Comment vidanger un chauffe-eau électrique

Comment vidanger un chauffe-eau électrique

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

316 guides

Vidanger un chauffe-eau à accumulation est une opération pré-détartrage qui vise à entretenir le cumulus de tout dépôt de tartre afin de prolonger sa durée de vie et limiter les pannes – thermostat, résistance, fuite. Recommandé lors d’une inutilisation prolongée – évite les dépôts de calcaire en fond de cuve.

Caractéristiques importantes

  • Entretien annuel
  • Limite les pannes
  • Allonge la durée de vie
  • Élimine le calcaire
Voir nos chauffe-eau à accumulation

Pourquoi vidanger un chauffe-eau à accumulation

On vidange rarement un chauffe-eau électrique par plaisir, c’est plutôt la première étape d’un entretien périodique comme dans le cas d’un détartrage de la cuve, d’un dépannage lors du remplacement d’une résistance thermoplongéeou encore dans le cas d’une non utilisation prolongée – maison secondaire, déménagement, chauffe-eau exposé à des température négative etc. – pour éviter la formation de dépôt de sédiments.

Une vidange, soit un détartrage, est recommandée une fois par an afin d’inspecter les différents éléments du chauffe-eau (résistance, thermostat et anode) et d’éliminer le calcaire.

Vidanger et détartrer un chauffe-eau : les bienfaits


Vidanger et surtout détartrer un chauffe-eau permet d’allonger sa durée de vie et de limiter l’apparition de pannes. En éliminant les sédiments, le tartre qui s’est déposé au fond de la cuve, on agit directement sur :

  • la résistance, il est conseillé de la nettoyer avec un produit détartrant (pas trop corrosif) et une brosse métallique ;
  • la protection cathodique en limitant l’usure prononcée de l’anode – cas de l’anode sacrificielle, les anodes hybrides et à courant imposé sont réputées inusables ;
  • l’apparition de corrosion, voire de corrosion perforante et donc de l’étanchéité de la cuve ;
  • la durée de vie du thermostat en préservant la sonde (canne ou bulbe du thermostat) d’un dépôt de calcaire qui générerait un défaut de relevé de température ;
  • réduire sa facture d’électricité car une résistance entartrée c’est 10 % de consommation énergétique en plus !
Voir le catalogue ManoMano
Anode

Vidanger un chauffe-eau : les gestes en vidéo

Les 5 étapes de la vidange du chauffe-eau ballon

La vidange d’un cumulus est simple à effectuer et peut se faire de manière naturelle en coupant l’alimentation d’eau du ballon et le courant la veille et utiliser l’eau chaude jusqu’à ce que le ballon soit vide (économie d’eau et d’énergie). Sinon, il est possible de le vidanger de manière spontanée auquel cas 5 étapes sont nécessaires – prévoyez un seau et une serpillère au cas où il y ait des éclaboussures !

1. Couper l'électricité


Coupez l’alimentation électrique du chauffe-eau en faisant disjoncter le disjoncteur modulaire.

2. Couper l'eau


Coupez l’alimentation d’eau du ballon d’eau chaude pour ne pas qu’il se remplisse au fur et à mesure de la vidange.


3. Relacher la pression


Ouvrez un robinet d’eau chaude de la maison pour casser la pression.


4. Ouvrir le robinet de purge et vidanger


Ouvrez le robinet de purge du groupe de sécurité, l’eau va ainsi s’écouler dans le siphon du groupe et s’évacuer par le réseau d’évacuation.

5. Fermer le robinet de purge


Lorsque le chauffe-eau est vidangé, fermez la purge du groupe de sécurité, ouvrez l’alimentation d’eau du cumulus depuis la vanne d’arrêt et réenclenchez le courant. Votre chauffe-eau est vidangé !


En savoir plus

Pour en savoir plus sur les différents accessoires des chauffe-eau électriques et la production d’eau chaude sanitaire, consultez les guides d’achat :

Pour l’entretien et l’installation de votre chauffe-eau électrique, consultez nos tutoriels de pose et d’entretien :

Découvrez d’autres solutions de production d’eau chaude avec les guides conseils :

Voir nos chauffe-eau à accumulation

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme, 316 guides

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier. De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel. Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide