Comment tailler une haie

Comment tailler  une haie
Chapitres :
Guide écrit par :
Albert, Responsable de service jardinage, Isère

Albert, Responsable de service jardinage, Isère

88 guides
Taille linéaire et rectiligne pour une haie classique, taille esthétique pour une haie paysagère, la taille est fonction du type de haie – classique, brise vue, brise vent, paysagère ou d’intérieure – mais aussi relative à l’espèce végétale et au rendu souhaité – bords arrondis, chanfrein, etc.

Caractéristiques importantes

  • Tailler une haie classique ou brise-vue
  • Tailler une haie brise-vent
  • Tailler une haie paysagère
  • Tailler une haie d'intérieur
  • Faire une taille de formation

Une taille adaptée à chaque type de haie


Qu’elle soit haie classique ou brise-vue, haie brise-vent, haie paysagère, haie basse ou d’intérieur, chaque haie a ses spécificités. La taille de haies doit être adaptée en conséquence. Mais, pas de panique, ce n’est pas sorcier ! Il suffit juste de raisonner en fonction des caractéristiques de chaque type de haie.
Il faut savoir aussi que toute haie doit être taillée régulièrement pour favoriser la bonne santé des végétaux qui la constituent et pour assurer un aspect harmonieux.
Sur ce dernier point, la forme que l’on donne à la haie est déterminante. Ceci est tout aussi pertinent pour la taille de formation, c’est-à-dire, qui modèle la forme future d’une haie qui vient d’être plantée.

Etapes de réalisation

Chaque étape mentionnée ci-après correspond à un type de haie en particulier à tailler.

  1. Tailler une haie classique ou brise-vue
  2. Tailler une haie brise-vent
  3. Tailler une haie paysagère
  4. Tailler une haie d'intérieur
  5. Faire une taille de formation

Savoir-faire 


Les travaux de taille de haies, bien que relativement simples à réaliser, exigent une bonne forme physique. Les outils motorisés sont souvent lourds, surtout le matériel thermique (taille-haie, taille-haie sur perche). Les taille-haies à batterie ou filaires sont à privilégier pour minimiser les efforts, car plus légers. A contrario, pour plus d'efficacité il faut opter pour des outils thermiques.
 

Temps de réalisation


 Pour une personne seule comptez une matinée en moyenne pour une haie de faible épaisseur, de 20 m linéaires et de 2 m de hauteur, ramassage et évacuation de déchets compris.
 

Nombre de personnes conseillé


1 à 2 personnes

Outils et consommables


Equipements de protection individuelle


Cette liste est non exhaustive, les équipements de protection individuelle sont à adapter à chaque situation de travail. 

1. Tailler une haie classique ou brise-vue


Les haies classiques ou brise-vue ont pour but de masquer l’intérieur d’un jardin et pour délimiter une propriété. Elles jouent un rôle de clôture ou de mur végétal.
Elles sont généralement constituées par des espèces végétales à feuillage persistant, c’est-à-dire, ne perdant pas leurs feuilles en hiver. Il s’agit, dans la plupart de cas, de thuyas, cyprès et lauriers.
La taille d’une haie classique ou brise-vue est de type linéaire et rectiligne. A noter que l’on peut prévoir un chanfrein, c’est-à-dire tailler en biais les angles, ceci pour compenser la pousse plus rapide des tiges à ces endroits.
Pour les conifères, une taille en arrondi, c’est-à-dire en arrondissant les angles, peut être envisagée. En hauteur, on peut suivre une pente ou, au contraire, garder l’horizontalité, ce qui a pour effet d’avoir un aspect visuel plus uniforme mais une hauteur au sol variable.

2. Tailler une haie brise-vent


Les haies brise-vent ont pour but de former une barrière végétale contre les aléas climatiques dans les zones peu densément peuplées ou rurales. Elles sont constituées par des arbres à feuillage persistant ou caduc, ayant un port pas trop compact pour permettre une légère perméabilité par rapport au vent.
La taille, ou plutôt, l’élagage, doit respecter l’équilibre de chaque arbre, c’est-à-dire garder les mêmes proportions par rapport à son axe. Ceci est bénéfique pour le développement des arbres, et empêche le chevauchement des branches d’arbres différents. Il s’agit de garder la forme naturelle des arbres tout en préservant la régularité de la haie.

3. Tailler une haie paysagère


Les haies paysagères sont formées par des arbustes d’espèces différentes
. Elles ont souvent une fonction de brise-vue, mais, avant tout, elles jouent un rôle esthétique.  En effet, leur profusion de couleurs, de formes, de feuillages, de coloration des écorces, de fruits et même de senteurs font d’elles un atout majeur pour la mise en valeur du jardin.
De la même manière, la taille poursuit un but esthétique. Il faut, donc, privilégier la forme naturelle de chaque arbuste, et les tailler en conséquence. Ceci se traduit par une taille en arrondi au détriment d’une coupe rectiligne, qui va à l’encontre de la forme naturelle des arbustes.

4. Tailler une haie d'intérieur


Les haies d’intérieur ont des finalités diverses : délimiter un potager ou un massif à fleurs, mettre en valeur une parcelle du terrain, cacher un mur, etc. On peut toutefois les regrouper en deux catégories principales : les haies basses, et les haies de mélange libre. Les haies basses sont formées par des arbustes souvent uniformes, c’est-à-dire de la même espèce et variété. Les haies de mélange libre sont hétérogènes, formées par des espèces différentes et d’une hauteur moyenne entre un et deux mètres.
A l’intérieur de son jardin, l’imagination est le maître-mot ! Tout comme pour les associations de fleurs dans les massifs, la disposition du potager, l’aménagement d’une petite allée, la taille des haies d’intérieur est créative par excellence.  Surtout pour les haies basses, en effet, la forme donnée peut être rectiligne, arrondie, en forme de trapèze, ou même atypique, cela dépend de la créativité de chacun, les outils de taille sont à adapter en fonction du résultat escompté.  En revanche, pour les haies de mélange libre, la taille doit tenir compte de la forme naturelle de chaque arbuste.

5. Faire une taille de formation


La taille de formation intervient jusqu’à obtenir la largeur et la hauteur que l’on souhaite donner à la haie. Il convient néanmoins de privilégier une haie ni trop large ni trop haute. Ceci pour deux raisons : éviter la prolifération de bois à l’intérieur de la haie et éviter que la taille ne devienne une véritable corvée.
Avant d’atteindre la largeur et la hauteur souhaitées il faut se contenter de tailler légèrement sur les côtés et non en hauteur. Surtout lorsqu’il s’agit de conifères, en effet, couper la tige centrale revient à ralentir de manière significative la croissance de l’arbuste.
Guide écrit par :

Albert, Responsable de service jardinage, Isère 88 guides écrits

Albert, Responsable de service jardinage, Isère
Depuis plusieurs années, je dirige un service de jardinage  auprès  d’une clientèle de particuliers et d’entreprises. J’encadre une équipe de jardiniers et assure  la création et l’entretien des espaces verts. D’autre part, j’apporte mon expertise à mes clients en termes  d’entretien et d’amélioration de leurs jardins.

En effet, de formation commerciale et ayant exercé des fonctions dans l’hôtellerie en début de carrière, je me suis orienté vers l’aménagement paysager au sein d’une collectivité territoriale où j’ai acquis de solides compétences techniques par des formations en interne et par le suivi d’importants chantiers dans une commune en pleine mutation.

Sur le plan personnel, je suis tout aussi tournée vers l’art du jardinage. Avec mon épouse, j’ai créé notre jardin de A à Z et je l’entretiens avec soin, tout comme le potager !  Et pour ce qui est du bricolage ; il n’est pas en reste ! Eh oui, jardiner,  c’est aussi bricoler : pergola, cabane, dallage, clôture, et j’en passe... Il y a toujours à faire dans un jardin !  

Après avoir bien travaillé, mon épouse et moi sommes fiers du résultat obtenu et ravis de pouvoir profiter pleinement d’un environnement convivial et chaleureux!  Alors, vous donner des conseils et vous aider dans vos choix pour l’outillage, l’entretien  ou l’amélioration de votre jardin, rien de plus simple !

Les produits liés à ce guide