Comment tailler les arbres fruitiers

Comment tailler les arbres fruitiers

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

174 guides

La taille des arbres fruitiers est une opération qui rebute souvent le jardinier amateur, d’autant plus que les avis divergent sur la manière de procéder. Dans le cadre d’un jardin familial, le but n’est pas d’obtenir la meilleure productivité, mais des fruits sains et savoureux en respectant les principes de base.

Caractéristiques importantes

  • Les arbres à pépin et à noyau
  • Les tailles d’été, d’automne et d’hiver
  • Les gestes à effectuer
Voir les arbres fruitiers

Quels arbres fruitiers tailler


Quels arbres fruitiers tailler

La taille de fructification a pour but de donner une production satisfaisante de fruits. Elle est pratiquée sur des arbres fruitiers à pépins (essentiellement pommiers et poiriers), et sur les arbres fruitiers à noyaux (pêchers, abricotiers, cerisiers, pruniers). En pratique, on taille surtout les pommiers, les poiriers, les pêchers et les abricotiers. Les opérations menées sur les autres arbres fruitiers on peu d’intérêt sur la mise à fruits.

Sur les grandes formes d'arbres de plein vent (tiges ou demi-tiges), la taille n’est pas indispensable pour obtenir des fruits. Elle est limitée en un élagage tous les 4 ou 5 ans de la ramure, ce qui éclaircit la charpente. On supprime les branches malades, ou mal placées.

Pour les arbres de petite forme (fuseaux, gobelet) et pour les formes palissées, le travail de taille doit être plus assidu. On pratique sur ces arbres une taille pour deux principales raisons :

  1. Assurer une fructification régulière, avec des fruits en quantité raisonnable pour qu'ils soient suffisamment gros. En supprimant une partie des pousses à bois, on favorise les pousses à fruits.
  2. Conserver la forme artificielle de l'arbre et faciliter la récolte en limitant sa hauteur par des tailles répétées.

Comprendre la taille des arbres fruitiers 

La taille d’été ou taille en vert

Cette taille facilite considérablement le travail de la taille suivante. En réduisant la longueur des rameaux qui viennent de pousser, la sève n'ira pas inutilement nourrir des feuilles mais profitera davantage aux fruits. Elle se pratique sur les arbres de petites formes, et sur les formes palissées de pommier, poirier, pêcher et abricotier.

Les arbres fruitiers à pépins


arbres fruitiers à pépins

On intervient surtout sur les variétés trop vigoureuses. En coupant l'extrémité des rameaux, on favorise la transformation des bourgeons de la base en boutons à fleurs.

Coupez le rameau après la 5ème feuille en comptant après la coupe réalisée en hiver. Quelques semaines plus tard, le bourgeon supérieur aura évolué en un rameau. Raccourcissez-le après la 2ème feuille. Recommencez de la même manière si un nouveau rameau se développe par la suite. Si les rameaux portent des fruits, taillez 2 ou 3 feuilles après le bouquet de fruits. Ils seront mieux alimentés en sève.

La suppression d’une partie des fruits durant la période de grossissement  (éclaircissage) peut aussi être considérée comme faisant partie de la taille en vert. Pratiquée essentiellement sur les arbres à pépins, c’est une opération importante qui permet aux fruits conservés de grossir davantage. Elle s’effectue lors du grossissement des fruits, après que la chute naturelle des fruits ait déjà dégrossi le travail.

Les arbres fruitiers à noyaux


arbres fruitiers à noyaux

La taille d'été est peut-être la plus importante sur les pêchers. Elle ne se pratique que sur les formes jardinées ou petites formes (gobelet, espalier).

Les rameaux portant des fruits sont taillés en mai, lorsque les fruits sont de la grosseur d'une noix. Ne conservez qu'un seul fruit par groupe, et taillez la branche après le 4 ou 5ème fruit.

Conservez les 2 rameaux de la base. Ils produiront des fruits l'année prochaine. Taillez après la 3ème feuille les rameaux prenant naissance près des fruits, et supprimez à leur base les autres rameaux.

La taille d'hiver sur les arbres fruitiers à pépins

Ne taillez pas trop tôt en hiver


taille d'hiver arbre fruitier

La taille d'hiver se réalise en hiver, pendant le repos végétatif, le plus tard possible, de mi-février à fin mars, lorsqu’il ne gèle pas, mais avant la floraison.

Pratiquée durant le plein hiver, la taille risque de provoquer le départ des bourgeons dans le cas où les températures viendraient à radoucir, ce qui met les jeunes pousses, les fleurs ou les jeunes fruits à la merci du gel si le froid réapparaît par la suite. En taillant plus tard, juste avant le départ de la végétation, les bourgeons ont le temps de bien se différencier entre bourgeons à bois, bourgeons à fleurs et dard, ce qui permet de déterminer où l'on doit porter le coup de sécateur. De plus, les plaies de taille cicatrisent mieux.

Les 5 gestes à effectuer


gestes taille arbre fruitier

  1. Supprimez les branches mortes et celles qui sont abîmées.
  2. Supprimez les branches se dirigeant vers l'intérieur de la couronne.
  3. Supprimez les branches qui s'entrecroisent en conservant celles dirigées vers l'extérieur de l'arbre.
  4. Coupez à la base tous les rameaux qui poussent verticalement : ce sont des « gourmands », des rameaux vigoureux qui ne produisent que du bois et pas de fruits.
  5. Réduisez la longueur des branches (c'est le rabattage) en supprimant environ 1/3 de la longueur des pousses de l'année précédente de façon que les fruits apparaissent plus près des branches principales et non au bout de longs rameaux. Essayez toujours de tailler au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur pour éviter un prolongement vers l'intérieur de l'arbre.

La taille d'automne sur les arbres fruitiers à noyaux


taille d'automne arbre fruitier

Contrairement à ceux des fruits à pépins, les rameaux des arbres à noyaux qui ont produit des fruits ne produiront plus et on peut donc couper ces branches. Comme les fruits des espèces se forment sur les rameaux de l'année précédente, le fait de rabattre ces branches permet également d'éviter que les fruits ne se forment sur des rameaux toujours plus éloignés du centre de l'arbre.

On effectue donc la taille en fin d'été ou en automne, après la descente de la sève dans les racines, mais avant les froids car ces arbres, qui cicatrisent mal, sont plus sensibles aux attaques de parasites durant la période hivernale.

Voir les arbres fruitiers

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 174 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Les produits liés à ce guide