Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment réussir une soudure avec une pièce martyre

Guide écrit par :
Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

103 guides
Technique de soudage permettant de souder à l’arc des tôles de faible ou de moyenne épaisseur sans effondrement de matière sur les bords, souder avec une pièce martyre offre une soudure de meilleure finition. Découpage, ébarbage, chanfreinage, pointage, traçage… suivez les 7 étapes pour réussir vos soudures à l’arc.

Caractéristiques importantes

  • Pointage des pièces martyres
  • Réalisation de la soudure
  • Mise au propre

Prix

de 59,00 € à 3 064,00 €

Qu'est-ce qu'une pièce martyre ?

ManoMano
Lorsque l'on réalise une soudure à l'arc avec un poste à souder MMA sur de la tôle de faible ou moyenne épaisseur, on se retrouve souvent avec le même problème : la chaleur produite par la fusion de l'électrode entraine un effondrement sur les bords des pièces à souder tant au début qu'à la fin de la soudure. On peut, si on a une bonne expérience du métier de soudeur, combler ces défauts en déposant délicatement des gouttes de soudures aux endroits voulus pour rattraper ces manques de métal d'apport. Toutefois, l'aspect général et la qualité du travail ne peuvent être satisfaisants ; la solution imparable : utiliser des pièces martyres. Pourquoi ce nom ? Tout simplement parce que ces chutes de métal ajoutées temporairement peuvent servir plusieurs fois donc souffrir et souffrir !

Savoir-faire

Savoir réaliser une soudure à l’arc est le minimum requis. Un peu d'entrainement à la technique de la soudure à plat (la plus facile), quelques doses de patience et d'attention et vous obtiendrez un résultat optimisé.

Temps de réalisation 

45 mn environ, selon la pièce à souder

Nombre de personnes

1 personne

Etapes de réalisation

1. Découpage des tôles
2. Ebarbage
3. Chanfreinage des bords à souder
4. Pointage des pièces martyres
5. Traçage du trait de soudage
6. Soudage
7. Mise au propre, finitions

Outils et consommables

Si les maîtres ouvriers disparus qui ont fait de nous des soudeurs compétents revenaient de nos jours au cœur de la pratique du soudage, ils seraient sans aucun doute impressionnés non pas par la qualité des soudures mais certainement par l'incroyable variété et disponibilité de l'outillage mis à notre disposition. Plus simplement, énumérons les bons outils et accessoires pour réussir la soudure à l'aide de pièce martyre.

Souder avec une pièce martyre en 7 étapes



1. Découpage des tôles

Le type d'assemblage à réaliser peut être simplement deux tôles planes à joindre ou comme souvent en chaudronnerie, une tôle cintrée (virole) à fermer pour devenir par exemple, un cylindre qui constitue le corps d'un réservoir auquel on ajoute deux fonds bombés pour en faire un réservoir ou un appareil à pression.

2. Ebarbage

Les tôles à souder sont ébarbées à la petite meuleuse à l'aide d'un disque à meuler pour éviter les risques de coupure.

3. Chanfreinage des bords à souder

Dans le cas d'épaisseur supérieure à 2 mm on réalise un chanfrein sur les bords à assembler, c'est-à-dire qu'on crée un biseau afin que l'électrode puisse déposer du métal d'apport au fond du sillon réalisé à la meuleuse.

4. Pointage des pièces martyres

Après avoir ajusté les pièces à assembler, on laisse un petit espace (jour) équivalent à 1/2 épaisseur de tôle pour la pénétration de la soudure. Pointez les tôles maintenues jusqu'alors avec des pinces étaux ou des serre-joints en respectant leurs écartements suivant le tableau ci-dessous.


Distance entre les points de soudure

Epaisseurs égales ou inférieures à 5 mm

30 fois l'épaisseur de la tôle

Epaisseurs supérieures à 5 mm

20 fois l'épaisseur de la tôle

 
Nota : plus le joint est pointé, moins le retrait transversal est important.

Parmi vos chutes de métaux, récupérez deux petites plaques (si possible de la même épaisseur que les tôles à souder). Pointez les deux chutes, les pièces martyres, à chaque extrémité du joint à réaliser de part et d'autre de la ligne de soudure.

5. Traçage du trait de soudage

A l'aide d'un réglet et d'une craie de Briançon taillée en biseau, tracez le prolongement de la soudure sur les pièces martyres.
Cela vous sert de guide pour démarrer le soudage bien dans l'axe à souder.

6. Soudage

Une fois le soudage en action, maintenez bien l'électrode inclinée avec un angle de 40 à 70° en prenant soin de ne pas vous laisser dépasser par le laitier.
Si c'est le cas, stoppez votre action, décapez l'enrobage, supprimez à la meuleuse les défauts apparents et reprenez ensuite le soudage et ne vous arrêtez que lorsque vous arrivez sur la deuxième pièce martyre.

7. Mise au propre et finitions

Vient le temps de nettoyer la soudure à l'aide du marteau à piquer et de la brosse métallique.

Si la pénétration n'est pas correcte, vous pouvez retourner la pièce, meuler la soudure longitudinalement et redéposer un cordon de soudure comme il a été procédé ci-dessus. Tout dépend de l'importance de la pièce soudée. En cas d'appareil à pression, des ultra-sons et même radiographies sont à réaliser pour s'assurer de l'absence de défauts de la soudure.

A l'aide de la meuleuse sur laquelle vous avez placé un disque à tronçonner, enlevez les 2 pièces martyres en tronçonnant la soudure et les points d'attache au droit de la jonction. Ne jetez pas ces auxiliaires qui peuvent resservir pour une prochaine opération. En conclusion, vous avez obtenu une soudure parfaite bien délimitée sur ses bords et tout cela en utilisant simplement 2 bouts de ferraille appelés pièces martyres.

Conseil d’application

Si vous fabriquez un appareil à pression, vous constaterez que l’on a beaucoup de difficultés à « fermer » à la soudure un récipient étanche. Pendant la soudure, l'air emprisonné dans le volume s'échauffe, se dilate et essaie de s'échapper. Lorsque le soudeur tente de finir la soudure, il rencontre alors beaucoup de problèmes car la soudure bulle. La solution est de laisser 1 cm de soudure à finir, laisser refroidir l'appareil, puis refermer définitivement la soudure.

Autre souci, si vous ne respectez pas cette astuce et que vous soudez complètement le bidon alors qu'il est encore très chaud, celui-ci va se déformer car l'air chaud, dilaté, en se refroidissant va créer une dépression et votre appareil refroidi va ressembler à  un objet tout biscornu que vous pourrez mettre à la ferraille...

En savoir plus

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée 103 guides écrits

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée
J’ai acquis une formation de tôlier, de tuyauteur/soudeur et après avoir parcouru pendant trente cinq ans les chantiers de France et du Benelux, je suis devenu responsable d’une chaudronnerie puis projeteur, ingénieur de projets pour finir chef d’établissement ingénierie.

Retraité, j’ai aménagé et équipé un atelier où je réalise des sculptures métalliques : j’ai réussi à combiner et aménager un coin de paradis ou j’aime laisser libre cours à mon imagination. Les casses et les vide-greniers n’ont plus de secrets pour moi. J’y trouve des objets insolites et des vieux outils que je collectionne ou que je transforme en objet d’art.

J’aime aussi la décoration, la peinture sur toile et le jardinage. Je suis l’évolution des nouvelles technologies concernant les outils. Faire partager ma passion et vous conseiller humblement dans vos choix de matériel est un réel plaisir.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent