Comment réussir ses joints de carrelage

Comment réussir ses joints de carrelage

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

Guide écrit par:

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

103 guides

Le jointoiement après la pose de carreaux de carrelage est obligatoire. C’est l’opération de finition à maîtriser, qui va rendre la pose du carrelage pérenne dans le temps, en assurant une parfaite étanchéité de l’ouvrage. Préparation du joint sur les carreaux, application et nettoyage : voici nos meilleurs conseils.

Caractéristiques importantes

  • Préparer le matériel et le joint
  • Jointoyer les carreaux de carrelage
  • Nettoyer les traces et la laitance
Voir les joints pour carrelage

Les étapes à respecter pour réussir les joints de carrelage

Le jointoiement est la dernière opération à réaliser dans la pose d’un carrelage au sol ou au mur. A savoir que les carreaux de carrelage ne doivent jamais être posés bord à bord. Les joints, même minimes, sont impératifs. Pour des carreaux traditionnels, le joint est de 4/5 mm et de 2 mm pour des carreaux rectifiés. La pose du joint est effectuée au moins 24 h après la pose du carrelage, après séchage de la colle. 

Étapes de réalisation

  1. Préparer le matériel et le joint
  2. Jointoyer les carreaux de carrelage
  3. Nettoyer les traces et la laitance

Réussir ses joints de carrelage : les gestes en vidéo 

1. Préparer le matériel et le joint

Préparation de la colle à carrelage 


Préparation de la colle à carrelage 

Comme pour la colle à carrelage, le joint est un mélange de poudre et d’eau. Dans un bac à mélanger, versez la quantité nécessaire de poudre de joint en premier et l’eau. Attention à respecter les proportions indiquées par les fabricants. 

L’idéal est l’utilisation d’un malaxeur, ou d'une hélice de malaxage montée sur une perceuse,pour obtenir un mélange homogène sans grumeaux. Mais vous pouvez tout à fait réussir l’opération en procédant manuellement. Si vous réalisez le mélange manuellement, ajoutez l’eau au fur et à mesure. 

Veillez à doser la bonne quantité d’eau avant. La bonne consistance est visible dans le tuto, ni trop épaisse ni trop liquide.

Consommation et quantité de colle à prévoir 

La consommation de joint dépend de la taille des carreaux, de l’épaisseur et de la largeur souhaitée du joint. 

Des calculateurs de consommation de joint de carrelage sont disponibles sur Internet. Pensez à les utiliser pour ne pas gâcher de matériel et ne pas vous tromper dans les calculs de conversion. 

2. Jointoyer les carreaux de carrelage


2. Jointoyer les carreaux de carrelage

L’opération de jointoiement peut démarrer.

  • Démarrez l’opération dans le fond pour revenir vers l’entrée pour ne pas vous retrouver « piégé » dans la pièce.
  • Procédez par petites zones de 5 m² environ pour progresser efficacement.
  • Appliquez le joint directement sur les carreaux avec une truelle.
  • Appliquez le joint pour combler l’espace entre les carreaux avec le platoir. Le mouvement doit être diagonal.
  • Regardez attentivement le mouvement présenté dans le tuto pour la bonne prise en mains du platoir à joints. Notez qu’il n’est jamais posé intégralement.
  • Renouvelez l’opération exactement de la même façon par dessus pour combler tous les espaces ainsi que les trous éventuels et éviter les bulles d’air.

3. Nettoyer les traces et la laitance


3. Nettoyer les traces et la laitance

Comme on le voit dans le tuto, la pose du joint n’est pas du tout  propre, surtout quand on utilise un joint foncé. Les carreaux sont complètement recouverts et le nettoyage est l’étape à ne pas négliger.

Le nettoyage doit être immédiat, on n’attend surtout pas le séchage. L’opération doit démarrer quelques minutes après la pose des joints. Pour une efficacité optimale, striez l’éponge de nettoyage à l’aide d’un cutter pour que celle-ci accroche et absorbe un maximum de matières.

  • Utilisez le bac à joints, très pratique pour cette opération. Les rouleaux intégrés permettent d’essorer et de nettoyer correctement l’éponge intégrée dans le platoir.
  • Trempez le platoir à nettoyer dans l’eau et essorez avec les rouleaux.
  • Passez le platoir à nettoyer, en appui sur un côté uniquement, comme l’on peut le voir dans le tuto sur les carreaux pour retirer le surplus de joint.

L’opération doit être effectuée lentement pour pouvoir retirer le maximum de matière en une seule fois et le nettoyage/essorage de l’éponge doit être régulier. Si vous frottez rapidement, vous risquez d’étaler plus que de nettoyer.

Après ce premier nettoyage à l’eau claire, appliquez un décapant laitance de ciment pour retirer la laitance. Les joints étant sur une base cimentée, un voile blanc peut rester incrusté sur les carreaux. Cette laitance ne se voit que lorsque les carreaux sont secs. 

A noter : Au moment du nettoyage, quelques petits trous peuvent apparaître. Rebouchez-les au fur et à mesure du nettoyage. 

Ce qu’il faut prévoir pour faire des joints de carrelage 

Savoir-faire 


undefined

Faire des joints de carrelage n’est pas compliqué toutefois, il faut un minimum de préparation, quelques outils de carreleur et connaître quelques techniques pour faciliter la tâche. Le jointoiement est accessible à tout bon bricoleur. 

Temps de réalisation et nombre de personnes conseillé


undefined

2 heures pour 12 m²

1 personne

Outils et consommables 


undefined

Equipements de protection individuelle


undefined

La liste ci-dessus est non exhaustive. Les équipements de protection individuelle sont à adapter à chaque situation de travail. 

Voir le catalogue ManoMano
Voir les outils du carreleur

Voir les joints pour carrelage

Guide écrit par:

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise, 103 guides

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

Baignant dans le monde du revêtement de sol depuis de nombreuses années, je connais bien techniquement tous les produits, du stratifié au parquet, du linoléum au PVC en passant par la moquette et le carrelage. Comment ils sont fabriqués, avec quoi ils sont composés, quelles sont leurs performances, comment doit-on les poser et les entretenir, sont mes sujets quotidiens. J’ai pu voir beaucoup d’erreurs sur des chantiers du fait d’un manque d’information ou de compréhension du produit. Les produits évoluent techniquement en permanence et même les professionnels ont du mal à suivre. C’est pourquoi j’ai eu envie de transmettre ce que je sais, de manière claire et ludique, pour tout le monde. Les industriels sont parfois très techniques et leur jargon est souvent peu accessible au commun des mortels. Les vendeurs ont souvent pour objectif de vendre coûte que coûte et peuvent agir de manière orientée. Je souhaite avant tout expliquer ce qu’est le produit, expliquer pour expliquer uniquement, de manière complètement décomplexée.

Les produits liés à ce guide