Comment rénover  un parquet

Comment rénover un parquet

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

Guide écrit par:

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

100 guides

Rénover un parquet est une opération nécessaire après un certain temps d’utilisation ou pour obtenir un nouvel aspect. La réparation et le ponçage sont des préalables nécessaires. Il faut ensuite définir le type de rénovation envisagée. Vitrification, huilage, mise en teinte, métallisation, nos conseils dans ce guide.

Caractéristiques importantes

  • Réparation
  • Ponçage
  • Types de rénovation
  • Produits adaptés
  • Application
Découvrez nos parquets contrecollés !

Réparation d’un parquet


alt

Le parquet est le seul revêtement de sol qui peut se rénover. Certains parquets sont posés depuis des années. Regardez au Louvre ou au Château de Versailles. Un parquet vieillot peut devenir très contemporain grâce à un peu d’huile de coude… et des idées !

Il existe une multitude de teintes différentes, de peintures et de vernis qui vont pouvoir redonner un coup de neuf et de jeune à un ancien parquet. Ce n’est pas un consommable que l’on jette quand il est abîmé. C’est aussi pour cela qu’il est souvent plus cher que les autres revêtements de sol.

Lorsqu’il est abîmé, quelques opérations de réparation vont s’avérer obligatoires. Certaines fissures, trous d’impact ou nœuds naturels du bois pourront être rebouchés grâce à de la pâte à bois ; les jours entre les lames également.

Cela permettra de repartir sur un support parfait avant la rénovation, quelle qu’elle soit. Il suffit d’appliquer le mastic avec une spatule adaptée, sans forcément de précision, le surplus sera éliminé au ponçage.

Voir le catalogue ManoMano
Pâte à bois

Ponçage à blanc


alt

Pour rénover un parquet, il faut qu’il soit impérativement brut ; il faudra donc retirer toutes les couches de protection appliquées auparavant, quelles qu’elles soient : vernis, huile, teinte, tout doit partir avant d’envisager une remise à neuf !

On va donc retirer au moins un millimètre de bois. Après cette opération, le parquet retrouvera son aspect brut d’origine.

Les anciens parquets se déforment avec le temps et peuvent présenter des légers tuilages que le ponçage va corriger. Grâce à cette opération, on va également lui redonner de la planéité.

Ne vous lancez pas dans un ponçage manuel avec du papier abrasif, c’est mission impossible.

Investissez dans une ponceuse vibrante ou louez-la.

Pour les grandes surfaces, vous pouvez trouver des ponceuses mono-brosses professionnelles en location, à utiliser avec les disques de ponçage adaptés.

Le ponçage à blanc est la première étape pour toute opération de rénovation d’un parquet.

Rénovation par vitrification


alt

La vitrification (application d’un vernis) est l’opération de finition la plus courante après le ponçage d’un parquet. Impossible en effet de le laisser brut, il serait beaucoup trop fragile et surtout très poussiéreux.

Pour le protéger une fois réparé, on peut appliquer directement un vernis. Dans un premier temps, on applique une couche de fond dur (un primaire d’accrochage) et ensuite, la plupart du temps, deux couches de vernis, en laissant bien sécher entre les couches.

Pour sa mise en œuvre, on procède selon le même principe qu’une peinture de mur, mais au sol ! On dégage les angles, on croise les passes de vernis au rouleau et surtout on termine par un coup de rouleau dans le sens du fil du bois pour une couleur homogène. Les vernis peuvent être légèrement colorés ou totalement incolores.

Votre parquet sera comme neuf et protégé cependant, le vernis n’est pas réparable localement. Pensez-y. En cas de dommage, il faudra poncer l’intégralité de la surface et revernir.

Voir le catalogue ManoMano
Vernis

Rénovation par huilage


alt

La finition du parquet par huilage est de plus en plus courante. C’est une méthode de protection naturelle, qui préserve l’aspect naturel du bois. L’huile pour parquet est moins filmogène et la réparation locale est possible.

En revanche, l’entretien est différent : il faudra appliquer de temps en temps une huile d’entretien pour maintenir sa protection. C’est assez simple à faire, des huiles en spray et des serpillières microfibres suffisent à cette opération courante.

Après le ponçage à blanc pour rendre le parquet brut, appliquer l’huile au pinceau sur une première petite surface. L’huile va imprégner le bois. Laissez sécher 15/20 minutes et essuyez au chiffon la surface traitée pour retirer l’huile en surplus. Recommencez l’opération sur l’ensemble de la surface.

Mise en teinte d’un ancien parquet


alt

Pour changer d’un parquet trop traditionnel dans sa couleur naturelle, il est possible de lui donner une nouvelle couleur pour qu’il soit plus contemporain. Entre le ponçage et la protection par vitrification, rien ne vous empêche d’appliquer une teinte à parquet, de la couleur de votre choix.

Pensez avant tout à faire un test sur une petite surface pour être sûr du rendu final. Les teintes à parquet sont souvent des bi-composants, c’est-à-dire, il faut mélanger la teinte avec un durcisseur, en respectant les proportions indiquées, avant application. Attention : le mélange a une durée de vie très limitée, on ne prépare donc pas les teintes en avance, comptez une à deux heures maximum.

Veillez à bien dégager les angles au pinceau, comme pour une peinture et finir la surface en étalant la teinte de manière homogène dans le sens du fil du bois. Après application, il faudra essuyer la teinte avec un pad blanc (monobrosse) ou un chiffon en coton.

Vous pourrez ensuite vernir votre parquet coloré pour le protéger, en respectant bien le temps de séchage de la teinte évidemment. Des huiles teintes sont disponibles sur le marché et vous permettent de colorer et de protéger votre parquet en une seule fois. Il faudra néanmoins appliquer une huile d’entretien de temps en temps pour conserver sa protection.

Voir le catalogue ManoMano
Teintes à parquet

Protection par métallisation


alt

Une fois la rénovation totale de votre parquet achevée, vous êtes satisfait de son nouvel aspect ? Pensez à le protéger par une métallisation pour qu’il dure le plus longtemps possible !

Choisissez le bon produit (effet mat ou satiné pour les vernis, métallisant pour huile pour les parquets huilés) et appliquez-le tout de suite après la rénovation.Les métallisants s’appliquent assez facilement en une ou deux couches, suivez bien les instructions du fabricant inscrites sur tous les bidons.

Découvrez nos parquets contrecollés !

Guide écrit par:

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise, 100 guides

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

Baignant dans le monde du revêtement de sol depuis de nombreuses années, je connais bien techniquement tous les produits, du stratifié au parquet, du linoléum au PVC en passant par la moquette et le carrelage. Comment ils sont fabriqués, avec quoi ils sont composés, quelles sont leurs performances, comment doit-on les poser et les entretenir, sont mes sujets quotidiens. J’ai pu voir beaucoup d’erreurs sur des chantiers du fait d’un manque d’information ou de compréhension du produit. Les produits évoluent techniquement en permanence et même les professionnels ont du mal à suivre. C’est pourquoi j’ai eu envie de transmettre ce que je sais, de manière claire et ludique, pour tout le monde. Les industriels sont parfois très techniques et leur jargon est souvent peu accessible au commun des mortels. Les vendeurs ont souvent pour objectif de vendre coûte que coûte et peuvent agir de manière orientée. Je souhaite avant tout expliquer ce qu’est le produit, expliquer pour expliquer uniquement, de manière complètement décomplexée.

Les produits liés à ce guide