Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment raccorder une cuisinière ou autre appareil à gaz

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

282 guides
De la chaudière à gaz à la cuisinière, toute installation de gaz doit être aux normes. Détendeur, flexible, inverseur, raccord à visser ou encore embout tétine : les gaz butane, propane et le gaz naturel nécessitent des équipements distincts à dimensionner en fonction de leur pression et débit.

Caractéristiques importantes

  • Raccords à visser ou à tétine
  • Compteur et filtre
  • Détendeur et inverseur
  • Lyre et flexible
  • Electrovanne ouverte ou fermée
  • Pression et débit
  • Coffret et joint

Prix

de 1,00 € à 1 107,00 €

Quels sont les différents types de gaz

Les gaz sont des fluides commercialisés sous forme liquide et utilisés dans les équipements domestiques ménagers sous forme gazeuse, ce sont des Gaz de Pétrole Liquéfiés (GPL). Les gaz ont des propriétés intrinsèques distinctes dont les principales caractéristiques sont le débit et la température d’ébullition.


Butane

Le gaz butane a une température d’ébullition d’environ 0°C ce qui le réserve davantage pour les utilisations en intérieur - débit gazeux produit à partir de 0°C, le gaz butane est inutilisable par des températures négatives et livré sous forme de bouteille (bouteille bleue) de volume variable selon l’équipement.


Propane

Le gaz propane boue à partir de - 44°C ce qui lui permet une utilisation en extérieur sans contrainte. Comme le butane, le propane est naturellement odorant et distribué sous forme de bouteille (bouteille grise) de volume différent – relatif à l’installation, de quelques grammes à plusieurs kilos.
 

Gaz naturel

Le gaz naturel a une température d’ébullition d’environ 160°C, il est acheminé aux habitations via des canalisations.

Le gaz naturel succède au gaz de ville qui était toxique car contenant du monoxyde de carbone. Un additif le rend odorant en prévention et pour la détection de toute fuite.



Distribution des gaz : les formes de contenants

 
Contenant consigné rechargeable
Contenant consommable
Butane
Bouteille bleue de 13 kg ; bouteille ou cube de 3 kg, 6 ou 10 kg
Cartouche perçable et cartouche à valve (sous forme de bombonne ou format aérosol, moins de 1 kg)
Propane
Bouteille grise de 13 ou 35 kg ; bouteille ou cube de 3 kg, 6 ou 10 kg ou cuve extérieur (à remplir)
Cartouche perçable et cartouche à valve (sous forme de bombonne ou format aérosol, moins de 1 kg)
Gaz naturel
/
/
 

Les bouteilles rechargeables font l’objet d’une consigne - paiement de la bouteille lors de l’acquisition – et d’un contrat entre le distributeur et l’utilisateur. Elles sont utilisées pour des équipements domestiques -  cuisinière, barbecue, plancha, radiateur etc. 

Les cartouches sont des consommables qui ne font l’objet d’aucun contrat. Elles équipent les plus petits équipements type réchaud, lampe à gaz, lampe à souder etc.

Les principales installations de gaz butane, propane et de gaz naturel

Le gaz est une énergie fossile comparable au pétrole car puisé dans des réservoirs souterrains. Le gaz naturel est utilisé tel quel alors que le butane et le propane peuvent être issus du raffinage de pétrole brut. 
 


Chaudière à gaz

Une chaudière à gaz est un appareil de chauffage qui peut être alimenté par le gaz butane ou le gaz propane auquel cas l’installation possède une cuve de stockage. La chaudière peut également être reliée au réseau de distribution de gaz naturel. Les chaudières à gaz sont configurées en fonction du gaz – brûleur etc.

 


Chauffe-eau gaz

Le chauffe-eau gaz est comme la chaudière car il peut être relié au réseau de distribution de gaz naturel ou approvisionné par du gaz bouteille type butane (en bouteille de 13 kg) ou propane (bouteille de 13 ou 35 kg). Sa configuration est inhérente (injecteur etc.) au gaz utilisé.

 


Radiateur à gaz

Le radiateur à gaz est une solution de chauffage d’appoint mobile qui fonctionne exclusivement avec du gaz butane ou du gaz propane. Sa configuration est spécifiée dans sa description. Bouteille de gaz de 13 kg ou réservoir de 6 ou 10 kg recommandés – logement prévu à cet effet dans le radiateur. La bouteille de gaz est reliée au radiateur via un détendeur, un flexible de gaz, des raccords à visser ou à tétine.    


Cuisinière à gaz

La cuisinière à gaz peut fonctionner avec le gaz naturel, le gaz butane et le gaz propane - bouteilles consignées de 13 kg. Les injecteurs sont à adapter en fonction du gaz – les injecteurs ressemblent à des gicleurs dont la fonction principale est de réguler le débit de gaz sous les brûleurs. Les injecteurs se changent à l’aide d’une clé emmanchée ou d’une clé à tube. La cuisinière est reliée au gaz naturel via un flexible et au gaz bouteille via un détendeur, un tuyau de gaz, des raccords à tétine ou à visser.


Barbecue à gaz

Les barbecues à gaz fonctionnent avec du gaz propane et/ou du gaz butane – bouteille de gaz rechargeable de 6, 10 ou 13 kg. Les injecteurs, comme pour la cuisinière, sont à adapter en fonction de la nature du gaz. La bouteille de gaz est reliée au barbecue via un flexible de gaz, un détendeur et des raccords à visser ou à tétine.    

Les raccords, les détendeurs, les flexibles et autres accessoires de gaz

Raccord gaz


Les raccords de gaz sont utilisés pour relier les flexibles, les tuyaux et les lyres. Les raccords peuvent être à vis et à embouts mâle-mâle, mâle-femelle, ou conjuguer un pas de vis mâle ou femelle avec une tétine – utile pour l’insertion d’un tuyau dont l’étanchéité est assurée par un collier de serrage dédié. Tous les raccords à vis sont à monter avec un joint. L’étanchéité de la connexion se vérifie lors de la mise sous pression avec de l’eau savonneuse ou un détecteur de fuite de gaz - aérosol qui libère de la mousse, l’apparition de bulles indique une fuite. Les raccords de gaz peuvent être droits ou coudés ou encore être des tés – dérivations à visser ou dérivation tétine. Les plus couramment utilisés sont
  • le raccord tétine que l'on visse à un détendeur ou à un appareil fonctionnant au gaz pour le relier à la bouteille ;
  • le té tétine si l'on souhaite accoupler deux installations comme deux réchauds à gaz ;
  • le té d'accouplement à vis qui permet de relier deux flexibles de gaz à vis.
Plusieurs tailles de raccords étant disponibles, il est nécessaire d’utiliser un pied à coulisse, un mètre ou un gabarit pour en déterminer le pas. Le pas de vis est inversé sur les raccords de gaz : on visse dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

 

Filetage interne
(femelle)

Diamètre du pas de vis 
en millimètres

Pas de vis externe
(mâle)

Diamètre du filetage 
en millimètres

1/8 droit

8,9

1/8 droit

9,6

1/4 droit

11,85

1/4 droit

12,86

1/4 gauche

11,8

1/4 gauche

12,8

3/8 droit

15,1

3/8 droit

16,5

3/8 gauche

15,25

3/8 gauche

16,3

1/2 droit

19

1/2 droit

20,8

1/2 gauche

19,6

1/2 gauche

21,6

3/4 droit

25,7

3/4 droit

26,1

20/150 droit

18,7

20/150 droit

21,4

 

 


Compteur gaz

Le compteur de gaz fait partie d’une installation au gaz naturel et il est situé en amont des équipements ménagers soit à l’entrée du réseau de distribution de gaz dans l’habitation. Le compteur de gaz permet de mesurer la consommation en m3 et il est la propriété du distributeur d’énergie. Le fournisseur a par conséquent la responsabilité de l’entretien du compteur de gaz, de son remplacement et du relevé de consommation.



Kit complet gaz

Les kits de gaz comprennent le plus souvent le nécessaire pour une installation dédiée – fonction du type de gaz.
Les kits peuvent être composés de tuyaux, de lyres, d’un détendeur, d’un inverseur, d’un indicateur de service/réserve et des raccords nécessaires pour les connexions.


Filtre à gaz

Les filtres à gaz sont installés pour retenir les impuretés afin de préserver l’installation de tout dysfonctionnement lié à l’obstruction d’un injecteur etc. Leur capacité de filtration est exprimée en micron : plus celui-ci est haut, meilleure est la filtration. Les filtres à gaz fonctionnent avec une pression maxi à respecter et leur filetage (pas de vis) est également à déterminer selon l’installation.



Vanne de gaz

Les vannes de gaz sont reconnaissables par la couleur jaune de leur poignée. Elles intègrent des robinets de configurations diverses (mâle-mâle, mâle-femelle etc.) et ont des pas de vis différents. La pression acceptée est à vérifier comme les températures de fonctionnement pour tout robinet de fermeture et/ou de distribution.


Electrovanne gaz

Les électrovannes pour le gaz sont commandées électriquement et agissent sur le débit du gaz. La taille des pas de vis, leur pression d’utilisation et leur débit sont leurs principales caractéristiques et sont à dimensionner avec l’installation. Les électrovannes sont dites normalement fermées ou normalement ouvertes. L’électrovanne normalement fermée est fermée en l’absence d’alimentation électrique et s’ouvre lorsqu’elle est alimentée ; l’électrovanne normalement ouverte est ouverte en l’absence d’alimentation électrique et se ferme lorsqu’elle est alimentée. Les électrovannes à gaz se remplacent sur les installations pré-équipées – échange standard.


Joint gaz

Les joints gaz sont à choisir selon leur diamètre et leur destination – gaz butane, gaz propane ou gaz naturel. Ils sont à remplacer à l’identique sur les installations et doivent être agréés gaz. Les joints gaz sont dits joints bleus (car de couleur bleue) ou joints CNK (Caoutchouc Nitrile Kevlar). Des joints en caoutchouc noir sont également utilisés sur les détendeurs – côté bouteille.


Inverseur gaz

Un inverseur de gaz est utilisé sur les installations qui comptent deux sources d’approvisionnement (deux bouteilles de propane de 35 kg par exemple) et permettent de passer d’un contenant à l’autre automatiquement. L’inverseur est relié aux bouteilles de gaz grâce à des lyres (tuyaux de gaz de 35, 45, 70 et/ou 75 cm) et possède un indicateur de service (pour connaitre l’état de remplissage des bouteilles de gaz). Les inverseurs peuvent être configurés pour du gaz butane ou du gaz propane et se choisissent en fonction de leur débit (exprimé en kg/h), de leur pression de sortie et de leur pas de vis. Les inverseurs sont à remplacer à l’identique sur les installations.

 


Détendeur de gaz

Les détendeurs de gaz sont à dimensionner en fonction du gaz - gaz butane ou gaz propane, de leur pression d’utilisation, de leur débit et de leur pas de vis (généralement décliné en 20 x 150). Les détendeurs peuvent être à visser ou à connexion automatique et ils peuvent présenter un indicateur de niveau - indicateur de remplissage. Les détendeurs régulent le débit de gaz et s’installent en amont de l’installation, entre la distribution de gaz (consigne, bouteille etc.) et l’équipement (cuisinière, chauffage etc.) via une lyre ou un tuyau de gaz. Les détendeurs à sécurité se coupent en cas de chute de pression en amont de la distribution de gaz. Certains détendeurs peuvent disposer d’un manomètre comme organe de contrôle sécuritaire.


Coffret gaz

Les coffrets gaz sont des organes sécuritaires qui permettent de couper l’alimentation en gaz d’une installation via un bouton d’arrêt dit « coup de poing ». Leurs raccords peuvent être à visser ou à braser – diamètre du tuyau en cuivre exprimé en millimètres. 


Lyre, flexible et tuyau de gaz


Lyre

Les lyres sont des petits tuyaux de gaz d’une longueur de 35, 45, 70 voire 75 cm et dotées d’embouts femelles à visser de 20 x 150. Les lyres conviennent pour le gaz butane et propane, elles sont de couleur noire et souples. La pression maximum d’utilisation est généralement de 20 bars. Leur durée de vie est de 5 ans – écrite sur la lyre.
 
 
  



Flexible et tuyau de gaz

Les flexibles et tuyaux de gaz sont à choisir en fonction du gaz, de leur durée de vie et de leur longueur. Les flexibles et tuyaux de gaz peuvent disposer d’embouts filetés femelles de 20 x 150 (pas de vis à vérifier) ou être sans embouts à visser – sortie tuyau souple. Sans embouts, les tuyaux sont à insérer sur un raccord tétine puis l’étanchéité est obtenue via des colliers de serrage avec une tête cassante lorsque le serrage optimal est atteint.

 

Comment raccorder une cuisinière au gaz


  • Vérifiez le type de gaz de la cuisinière – butane, propane ou gaz de ville.
  • Choisissez le flexible en fonction du gaz, de la longueur nécessaire, de la durée de vie et des raccords – le plus souvent à visser sur les installations neuves. S'il s'agit d'un tuyau souple à manchonner sur une tétine (comme sur l'illustration), seule la longueur du tuyau est à déterminer (butane et propane sont conduit par le même flexible de gaz).
  • Choisissez un détendeur en fonction du gaz – butane ou propane, le gaz naturel n’a pas besoin de détendeur car le débit est déjà régulé.
  • Raccordez le flexible à la cuisinière puis au détendeur en vérifiant que les joints sont présents au niveau des raccords - détendeur et raccords à visser. Le détendeur est ensuite visser sur la bouteille. Notez que les pas de vis sont inversés dans les installations de gaz, vous vissez dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. S'il s'agit d'une installation avec flexible à manchonner dans une tétine, manchonnez le tuyau à fond, l'étanchéité est ensuite obtenue via le serrage d'un collier qui lorsque le serrage est optimum la tête se brise. Pour insérer le tuyau plus facilement sur la tétine, deux solutions : la première, ramollir le tuyau avec de l’eau chaude ; la seconde, le ramollir en le mâchant - pas très goûtu tout de même ! Les tuyaux peuvent être en caoutchouc avec une durée de vie de 5 ou 10 ans ou en inox avec une durée de vie illimitée (flexible avec raccords à visser). Une pression maximale d’utilisation est également renseignée.
  • Ouvrez le gaz lorsque tout est raccordé puis vérifiez l’étanchéité de l'installation via un détecteur de fuite de gaz.
  • En fonction de la configuration initiale de la cuisinière, changez ou non les injecteurs situés sous les brûleurs de la plaque de cuisson puis réglez leur ralenti – indiqué sur la notice.
  • Conservez les justificatifs d’achats des équipements de gaz - utiles en cas de sinistre.
Ce montage s’observe également pour les barbecues et les radiateurs – ces derniers n’ont pas à changer d’injecteurs car dédiés à un gaz précis.

 

Garantie, conformité et normes des gaz

Conformité

Tous les équipements de gaz, du simple joint au détendeur, font l’objet de contrôles sécuritaires rigoureux et de normes strictes. Toute installation doit être réalisée dans les normes, avec des accessoires spécifiques, agréés gaz et correctement dimensionnés.  
Toute installation non conforme entraîne un défaut de garantie et de couverture d’assurance en cas de sinistre.

Garantie

Les garanties constructeurs sont données sur les produits et la durée de vie est à respecter (notamment des flexibles de gaz, tuyaux et lyres) et à surveiller scrupuleusement.  En cas de sinistre et de non observation de durée de garantie/durée de vie, tout assuré perd sa couverture d’assurance.


Normes

Les normes sont renseignées sur les accessoires et équipements et notamment par l’agrément gaz. Les normes attestent de la bonne qualité et durée de vie de l’accessoire monté et assurent à l’utilisateur la conformité de son installation de gaz

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
2 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 282 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent