Comment raccorder un groupe électrogène à une maison

Comment raccorder un groupe électrogène à une maison

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

202 guides

Raccorder un groupe électrogène permet d’alimenter en électricité la maison en cas de coupure de courant - coupure de ligne suite à un orage, etc. Relié au circuit électrique via un inverseur de source, le groupe de secours s’installe selon la norme et fournit la puissance nécessaire aux équipements de la maison.

Caractéristiques importantes

  • Préparer l'installation du groupe électrogène
  • Brancher l'inverseur de source à l'installation électrique
  • Raccorder le groupe électrogène
Voir les groupes électrogènes

Pourquoi raccorder un groupe électrogène à une maison


alt

Si votre logement fait l'objet de coupures de courant à répétition, l'alternative pour permettre une continuité de service électrique est le groupe électrogène.

Le groupe électrogène produit de l'électricité compatible avec tous vos appareils. Le raccorder au circuit électrique de la maison peut donc s'avérer utile pour qu'il prenne le relais lorsque l'alimentation générale est coupée.

Toutefois, cela ne se fait pas n'importe comment. Une réglementation existe, et une autorisation est nécessaire dans certains cas (voir avec le fournisseur d'électricité ou la commune). Le plus important est de garantir la sécurité des utilisateurs et des biens, tout en permettant une autonomie électrique de l'habitation.

Etapes de réalisation

  1. Préparer l'installation du groupe électrogène 
  2. Brancher l'inverseur de source à l'installation électrique
  3. Raccorder le groupe électrogène
  4. Faire un essai de fonctionnement du groupe électrogène 

Savoir-faire


alt

Maîtriser les postulats de l'électricité du bâtiment, reconnaître des fils électriques, pouvoir utiliser des appareils de mesure, savoir raccorder et brancher les différents appareillages est impératif. Travailler en sécurité et appréhender les risques électriques est primordial.

Temps de réalisation


alt

Environ 8 h si tous les branchements sont à réaliser.

Nombre de personnes conseillé


alt

1 personne

Outils et consommables


alt

Equipements de protection individuelle


alt

Cette liste est non exhaustive, les équipements de protection individuelles sont à adapter à chaque situation de travail.

1. Préparer l'installation du groupe électrogène

Prendre connaissance de la réglementation : un préalable indispensable

Tout d'abord, avant de vous lancer dans l'installation de votre groupe électrogène, renseignez-vous sur les conditions imposées par votre fournisseur d'électricité. Il se peut qu'en fonction de votre lieu de résidence, une autorisation et/ou un contrôle soient nécessaires de la part de ce dernier ou de votre commune.Ensuite, prenez connaissance de la norme qui légifère la mise en place d'une telle installation. C'est indispensable en termes de sécurité. Tant pour votre appareillage que pour vous-même. En règle générale, concernant un bâtiment d'habitation, le régime de neutre TT (neutre à la terre, côté distribution comme utilisateur) est obligatoire.


alt

Choisir une puissance appropriée aux équipements à alimenter

Vérifiez bien, quel que soit le type de connexion et de raccordement choisi, que votre groupe électrogène est suffisamment puissant pour alimenter tous vos récepteurs importants. Il est impératif qu'il ne fonctionne pas à pleine charge, l'idéal étant de le faire fonctionner à 70 % pour conserver une marge de manœuvre en cas de problème.

Repérer l'emplacement à réserver au groupe électrogène

Choisir l’emplacement est primordial pour le confort d'utilisation car un groupe électrogène génère une nuisance sonore certaine (même les groupes dits « insonorisés » sont bruyants).

L'idéal est de choisir un emplacement éloigné de l'habitation, couvert et suffisamment ventilé (le groupe ne doit pas non plus provoquer une nuisance sonore pour le voisinage).

Il est déconseillé de stocker le carburant nécessaire au fonctionnement du groupe dans le même espace ou abri.

En fonction du modèle de groupe électrogène, il se peut qu'une préconisation constructeur soit à respecter au niveau de la longueur du câble d'alimentation.

2. Brancher l'inverseur de source à l'installation électrique

C'est un des points clés de l'installation. Indispensable, l'inverseur de source permet la commutation entre l'alimentation électrique générale du réseau et l'alimentation délivrée par le groupe électrogène en cas de coupure.

Élément primordial pour la sécurité de l'ensemble du réseau, l’inverseur de source évite aussi que le groupe électrogène ré-injecte une tension sur le réseau. A l'inverse, en cas de remise en service du réseau principal, l'inverseur protège le groupe électrogène d'une contre alimentation.

L'inverseur de source est toujours branché entre le compteur principal et le tableau électrique, il se choisit selon deux critères :

  • la puissance doit être en adéquation avec la puissance nominale de votre groupe électrogène (1000, 2000, 3000 watts, etc.) ;
  • le pouvoir de coupure doit être supérieur à l'intensité délivrée par le réseau d'alimentation général (15, 30, 45 ampères etc.).

On distingue trois types d'inverseurs de source.

  1. L'inverseur manuel : c'est l'usager qui, en cas de coupure de courant, actionne l'inverseur, basculant ainsi sur l'alimentation secondaire délivrée par le groupe électrogène. En fonction du type de câblage, le fait de commuter l'inverseur démarre le groupe électrogène. Si ce n'est pas le cas, il faut alors le démarrer manuellement. Une protection se trouve dans l'inverseur qui a pour but d'isoler l'alimentation secondaire lorsque l'alimentation générale est à nouveau en service.
  2. L'inverseur automatique : il fonctionne exactement comme l'inverseur manuel sauf qu'ici, une détection de coupure bascule automatiquement sur l'alimentation secondaire.
  3. L'inverseur télécommandé : réservé aux grosses installations ou aux entreprises où la continuité de service est impérative, on le trouve peu dans les bâtiments d'habitation. Ici, un automatisme programmable décide, en fonction du paramétrage, quel onduleur ou quel appareillage n'est plus alimenté et bascule sur une alimentation de secours.

Branchement de l’inverseur de source


alt

Le branchement d'un inverseur de source est relativement simple à réaliser, il se branche en série sur l'alimentation générale en amont du tableau électrique.

Avant toute chose, coupez l'alimentation générale et ouvrez ensuite votre tableau électrique.

Repérez les deux fils (souvent un rouge et un bleu) qui viennent du compteur. Ce sont des fils de grosses sections, réglementairement du 10 mm2.

Débranchez ces fils et raccordez-les sur l'entrée, côté réseau ou alimentation primaire, de l'inverseur. Tirez ensuite un fil de terre de même section depuis votre tableau (il se raccorde sur une barrette de terre dans l'inverseur).

Il ne vous reste plus qu'à raccorder la sortie de l'inverseur, avec des fils de même section sur le disjoncteur ou l'interrupteur différentiel d'où vous avez débranché précédemment l'alimentation générale.

Faites un test de fonctionnement en remettant le courant. Vérifiez que tout fonctionne correctement, l'éclairage, le four, le réfrigérateur, etc. Sur certains modèles d'inverseur haut de gamme, vous aurez même un petit écran qui vous indique en temps réel la consommation de puissance délivrée par l'alimentation.

Voir le catalogue ManoMano
Inverseur de source

3. Raccorder le groupe électrogène


alt

Le groupe électrogène est par définition à l'extérieur. Il faut donc, une fois son emplacement judicieusement choisi, mettre en place une prise d'entrée.

Cette prise est équipée de fiches mâles (à la différence d'une prise électrique classique munie de fiches femelles). Cela signifie que c'est une prise d'entrée, et non une prise qui délivre une tension électrique.

Elle doit impérativement être IP55 au minimum (Indice de Protection).

Une fois votre prise d'entrée installée en façade, et l'alimentation électrique principale coupée, vous devez la raccorder à votre inverseur de source. En fonction de la puissance de votre groupe électrogène, utilisez des fils de section adéquate (2,5, 4, 6, 10 mm²).

La prise se raccorde sur l'entrée « alimentation secondaire » de l'inverseur.

Une fois que tout est branché, refermez tous les coffrets et remettez l'alimentation principale en service. Vérifiez que tout fonctionne correctement dans la maison (le branchement de la prise ne doit absolument rien changer).

Sortez pour raccorder le groupe électrogène à votre prise.

4. Faire un essai de fonctionnement du groupe électrogène


alt

Tout est dorénavant raccordé, vous pouvez procéder aux essais. En fonction du modèle de votre groupe électrogène et de votre inverseur de source, démarrez ou non le moteur du groupe. Ensuite, procédez comme suit.

  1. Alimentation générale en service, allumez quelques lampes, et un récepteur significatif. La puissance de l'ensemble de ces appareils doit correspondre à environ 50 % de la puissance nominale de votre groupe électrogène.
  2. Coupez l'alimentation générale.
  3. Si vous avez un inverseur manuel, basculez sur l'alimentation secondaire. Si vous avez un inverseur automatique, vérifiez qu'il commute bien l'alimentation sur celle de secours. Si vous êtes équipé d'un inverseur à commande de démarrage, contrôlez que le groupe est bien en fonctionnement.
  4. Vérifiez que tous les appareils précédemment allumés fonctionnent. Si c'est le cas, votre alimentation secondaire est fonctionnelle sinon, revoyez votre installation.
  5. Remettez en service l'alimentation générale.
  6. Si vous avez un inverseur manuel, revenez sur la position initiale. Pour un inverseur automatique, contrôlez qu'il repasse bien sur l'alimentation principale. Si vous avez un inverseur qui pilote votre groupe électrogène, ce dernier devrait se couper après quelques secondes.
  7. Contrôlez à nouveau que tous vos appareils fonctionnent (et en fonction de votre cas, coupez votre groupe électrogène).

Voir les groupes électrogènes

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie, 202 guides

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide