Comment préparer ses semis

Comment préparer  ses semis
Chapitres :
Guide écrit par :
Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

139 guides
Les semis sont préparés sous serre, en godet ou en pleine terre où ils peuvent être semés à la volée ou en ligne. Chaque technique de semis a ses avantages et inconvénients et nécessite plus ou moins de matériel. Voile de forçage, serre et tunnel : nos conseils pour commencer votre potager et avoir de bons légumes.

Caractéristiques importantes

  • Technique de semis
  • Semis sous serre
  • Semis en godet

Semer en pleine terre légumineuses et plantes à racines pivotantes

La technique de semis doit être choisie en fonction de l'environnement, des besoins de la plante et de l'espace dont le jardinier dispose pour semer. Ce dernier devra déterminer si le semis doit se faire en pleine terre, sous serre ou en godets.

Faire un semis en pleine terre


Dans le cas du semis en pleine terre, les graines sont semées à l'endroit même où elles vont se développer. Cette possibilité s'impose au potager pour les plantes à racines pivotantes (carotte, radis, navet, etc.) et pour les légumineuses (pois, haricot, etc.).
Les avantages du semis en pleine terre sont :
  • l'économie de travail car il n'est plus nécessaire de repiquer le plant ;
  • la plante ne souffre pas du stress du repiquage, elle sera donc plus résistante et plus précoce.
Les inconvénients de cette méthode sont :
  • le sarclage et l'éclaircissement sont obligatoires ;
  • l'espace est mobilisé pour une période plus longue qu'en cas de semis en godet ;
  • l'espace utilisé est plus important que pour les autres techniques ;
  • le semis ne peut pas se faire tant qu'il y a un risque de gel.

Faire ses semis à la volée ou en ligne : choisir la bonne méthode

Semer à la volée : une technique déconseillée pour le potager

Comme son nom le laisse entendre, les graines sont lancées à la volée directement sur le sol et enfouies à l'aide d'un râteau. Ensuite, le sol est légèrement damé avec le dos du râteau. Cette technique convient surtout à la culture des massifs de fleurs annuelles ou bisannuelles. Elle n'est pas adaptée au potager.

Semer en ligne pour optimiser la germination des graines de légumes


Les graines sont réparties dans des sillons préalablement tracés à la serfouette, avec le manche d'un outil et/ou au cordeau. Cette technique est adaptée au semis des graines fines qui nécessitent une profondeur de sol précise et régulière. Elle est utilisée au potager, notamment pour les carottes.
Le semis en poquets est une variante du semis en ligne. La seule différence est que plusieurs graines sont semées dans le même trou. Cela permet aux plantules de briser la croûte de terre qui se forme parfois autour de la graine et d'obtenir une levée plus rapide. Cette technique est utilisée pour les haricots, concombres, courges, etc.

Semer sous serre : 5 avantages pour 3 inconvénients


Le semis sous serre permet de semer davantage de graines sur un espace réduit.
Les avantages du semis sous serre :
  • le sarclage et l'éclaircissement ne sont pas nécessaires ;
  • la surface utilisée est réduite ;
  • le rendement et la précocité sont améliorés ;
  • la récolte est plus abondante et plus tardive ;
  • les plantes sont protégées contre les aléas climatiques.
Les inconvénients du semis sous serre :
  • les maladies se développent rapidement en cas de culture mal menée ;
  • le coût de l'achat de la serre peut être un frein ;
  • la culture et l'arrosage doivent être maîtrisés et surveillés.

Faire des semis de plantes fragiles en godets


Contrairement au semis en pleine terre et au semis sous serre, le semis en godets est un semis hors sol.
Les godets sont des récipients généralement faits de plastique auxquels on ajoute du terreau pour ensuite planter les graines. Ils sont légersréutilisables et permettent de garder la terre bien humide. Après le semis, les godets sont recouverts d'un film transparent (vitre, film plastique) qui laisse passer la lumière. Le plant y restera jusqu'à la levée, puis sera retiré pour être planté dans le sol.
Cette technique est idéale pour les plantes fragiles qui supportent mal les aléas du repiquage.
Les avantages du semis en godet :
  • plusieurs graines peuvent être plantées par godet ;
  • il y a moins de risque que la terre ne se dessèche car le volume de terreau est plus important.
Le seul inconvénient du semis en godet est la place importante qu'il demande.
Voir le catalogue ManoMano
Terreau

Semer sous serre ou sur couche chaude pour hâter les cultures

Les cultures hâtées permettent de récolter plus tôt au printemps. Il s'agit de cultures sur couche chaude, sous serre et sous film de forçage.

Faire un semis sur couche chaude : atouts et contraintes


À la volée, en ligne ou en godets, le semis peut être réalisé sur un lit fait de compost, de fumier de cheval, de chèvre ou de mouton, associé à des déchets domestiques (épluchures) et des déchets de tonte.La fermentation du mélange libère de la chaleur qui a pour effet d'accélérer la levée. Pour que le dégagement de chaleur dure dans le temps, il faut ajouter au mélange des feuilles mortes humides et piétinées.
La température du compost peut atteindre 70°C. Un thermomètre est indispensable car le semis ne doit pas se faire au-dessus de 30°C pour éviter la fonte du semis.
Pour de nombreuses espèces florales et potagères, le semis sur couche chaude permet de semer dès le mois de janvier.

Cultiver sous serre, châssis ou film de forçage : choisir l'efficacité


L'utilisation de tunnels, châssis et films de forçage permet de tirer avantage de l'effet de serre afin d'accélérer la germination des graines. Elle est plus adaptée au potager qu'aux fleurs.
Les serres protègent le semis pendant l'hiver des aléas climatiques (vent, pluie, grêle, gel). Elles se composent d'un film en plastique transparent tendu par des arceaux. Le semis sous serre nécessite une vigilance accrue et une certaine maîtrise de la culture.
Le film de forçage a la même utilité. Il s'agit d'un film de plastique transparent percé à divers endroits et posé sur la culture. Il protège des caprices de la météo, mais aussi des ravageurs, des maladies et empêche le dessèchement du sol.
Voir le catalogue ManoMano
Films de forçage
Guide écrit par :

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne 139 guides écrits

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne
Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.

 

Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.

 

J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Les produits liés à ce guide