Comment motoriser un portail à battant

Comment motoriser un portail à battant
Chapitres :
Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

308 guides
Motoriser un portail à battant consiste à prendre des mesures, installer deux blocs-moteurs sur des piliers, mettre en place des cellules de détections, un feu clignotant et raccorder le tout. L’ouverture se réalise via un clavier numérique ou une télécommande et l’ensemble sécurise votre cour ou jardin de maison.

Caractéristiques importantes

  • Prise de cotes
  • Fixation de la motorisation
  • Fixation des bras de vantaux
  • Installation des cellules
  • Raccordement électrique
  • Mise sous tension

Les conditions pour motoriser un portail à battant


Motoriser un portail ajoute du confort à votre installation et permet de vous affranchir de toute ouverture manuelle. 
Disposer de deux piliers suffisamment solides pour pouvoir supporter l’automatisation et le portail en question. Un portail en bon état et robuste pour résister à une ouverture répétée sur les mêmes points de fixation. Le cas échéant, des renforts seront installés.

Durée d’installation en construction neuve

3 heures

Durée d’installation en rénovation

3 heures

Savoir-faire

Savoir prendre des mesures et utiliser un niveau à bulle, identifier des accessoires et lire une notice de montage, réaliser des branchements électriques, percer, visser et utiliser une perceuse.
Nombre de personnes
1 personne

Installation d’une motorisation de portail

Dans le Guide d’installation de portail présenté par Somfy, spécialiste en automatisme d’ouverture et domotique, l’opérateur installe une motorisation de portail à battant type Exavia. Les distributeurs d’automatismes de portails sont nombreux et les fixations et réglages d’un modèle à l’autre peuvent varier même si les fondamentaux du montage sont similaires – prise de mesure, utilisation de gabarit etc.
Le Guide d’installation ne traite ni des supports, de la qualité des fixations ni de l’acheminement des câbles électriques. Fonction de la configuration en rénovation, si ces critères ne sont remplis ils peuvent rapidement imposer des travaux de consolidation et d’installation – câblage.

Kit de motorisation de portail et outillage

Composition du kit de motorisation de portail à battant


  • Deux blocs-moteurs avec bras vantail
  • Feu orange clignotant
  • Deux cellules de détection
  • Télécommande et/ou clavier à code avec ou sans fil
  • Batterie de secours
  • Outil de calcul des cotes et un gabarit de pose
  • Clé de verrouillage

Outillage et fournitures nécessaires


  • Visserie et chevilles adaptées au support
  • Niveau à bulle
  • Crayon et mètre
  • Marteau et tournevis
  • Perceuse avec mode percussion
  • Clés plates et/ou à pipe

Installer une motorisation de portail à battant en 6 étapes

1. Prise de cotes 
2. Fixation de la motorisation
3. Fixation des bras de vantaux et réglage des butées
4. Installation des cellules de détection et du feu orange de signalisation
5. Raccordement électrique 
6. Mise sous tension et test de fonctionnement

1. Prise de cotes

Réussir la prise de cotes est primordial pour la bonne pose de la motorisation. Comme nous pouvons le constater sur le tutoriel, les piliers sont réguliers et la verticalité de ces derniers n’a pas été vérifiée. Dans les installations en rénovation ou même en construction neuve, vérifiez l’aplomb de vos piliers via un niveau à bulle et une règle avant tout toute prise de mesure.

Relevez la cote entre le gond et l’arête extérieur du pilier et utilisez l’outil de report de cotes pour connaitre l’emplacement de la motorisation sur la face intérieure du pilier. Reportez la mesure axée et tracez son aplomb via le niveau à bulle.
Pour déterminer son horizontalité, vous devez déterminer un point suffisamment robuste sur le portail (traverse sur le portail en bois) pour pouvoir y installer la fixation du bras de vantail. Les portails avec des structures légères peuvent être renforcés – portail PVC d’entrée de gamme. Le point est reporté depuis le portail au pilier avec un niveau à bulle. La rencontre des deux axes sert de point de départ pour l’utilisation du gabarit.
La prise de cotes est identique sur le deuxième pilier, ne reportez pas les mesures depuis le sol ou l’arête du pilier car ces derniers peuvent ne pas être réguliers et le sol de niveau.
Dans le cas où les piliers sont en pierre ou ne présentent pas une surface plane, le report des cotes est obligatoirement vérifié. Le gabarit, qui est souvent sur support papier, peut être collé sur du carton pour un meilleur report de cotes sur un pilier bosselé. L’emplacement des trous est réalisé de manière précise avant de présenter le gabarit sur le pilier.
Voir le catalogue ManoMano
Règle

2. Fixation de la motorisation


Pour tracer l’emplacement des trous à percer pour fixer les moteurs du portail, appliquez le gabarit selon les deux axes que vous avez tracé. Marquez au crayon, au stylo feutre ou pointez leur emplacement. Vérifiez l’exactitude de vos mesures avant de percer – vérifiez les diagonales au mètre si vous n’êtes pas sûr de vous, le plus souvent les trous de fixation du bloc-moteur sont oblongs.
Percez avec votre perceuse en mode percussion selon le diamètre des chevilles que vous avez adapté au support puis insérez-les dans le pilier.
La motorisation de portail Somfy a un système de fixation qui permet de la faire reposer sur deux vis. Ce procédé est pratique car il permet de ne pas supporter le bloc-moteur pendant que l’on insère les vis de fixation – d’autres modèles ne possèdent pas une telle technologie.
Déterminez lequel des deux blocs-moteurs est le cerveau de l’installation, c’est celui qui sera installé où l’électricité est acheminée.
Le fil de masse est relié entre la patine de la motorisation et le pilier et l’horizontalité du bloc-moteur est vérifiée avant la fixation définitive obtenu par serrage – utilisation de clé à tube et au mieux d’un cliquet à douille.
Voir le catalogue ManoMano
Cliquet à douille

3. Fixation des bras de vantaux et réglage des butées


Fixez le bras de vantail au bras appartenant au bloc-moteur en insérant l’axe et insérez la bague à l’autre extrémité du bras de vantail, celle-ci assure la mobilité entre la fixation installée sur le portail et le bras de vantail en question.
Montez la fixation sur le bras et déverrouillez la motorisation avant de déplier le bras jusqu’au portail. Faites coïncider les marquages sur les bras avant de tracer l’emplacement des fixations sur le portail.  Percez le portail en adaptant le foret à ce dernier et après avoir démonté la fixation du bras (montée pour le report de la mesure), fixez-la sur le portail via la visserie fournie ou celle que vous avez adaptée. Reliez ensuite le bras de vantail à la fixation et reproduisez ce montage sur le deuxième bloc-moteur du portail.
Ouvrez ensuite le portail afin de régler son degré d’ouverture sur la motorisation – le réglage varie selon les modèles d’automatismes de portail mais reste assez similaire sur l’ensemble de l’offre. Remontez ensuite les carters de protection.

4. Installation des cellules de détection et du feu orange de signalisation


L’installation des cellules de détection et du feu de signalisation ne requiert aucune mise en garde spécifique sinon que vous devez réaliser leur installation en veillant, pour des raisons esthétiques et fonctionnelles, à leur symétrie.
Les chevilles sont toujours adaptées au support et l’installation est moins robuste que celle de la motorisation de portail.
Voir le catalogue ManoMano
Motorisation de portail

5. Raccordement électrique


Les Guides d’installation sont très souvent réalisés dans les meilleurs cas de figure : installation neuve où tout a été pensé. Dans la réalité, et notamment en rénovation, il est nécessaire d’acheminer l’électricité jusqu’aux piliers. Pour cela, vous devrez conduire les fils électriques via des tubes IRL voire des gaines ICTA, éventuellement réaliser une saignée et peut être même adapter votre tableau électrique via l’ajout d’un disjoncteur divisionnaire supplémentaire.
Pour réaliser le branchement électrique, vous travaillez hors tension et vous vous référez obligatoirement à la notice de montage. Rappel couleur dans une installation électrique normée NF C 15-100 : la phase est représentée par le fil rouge, le neutre par le fil bleu et la terre par le fil vert et jaune. Respectez les polarités sous peine de court-circuiter la motorisation.
Vous reliez sur la motorisation les fils des cellules de détection, du feu de signalisation et du clavier à code si votre installation en possède un. Vous reliez ensuite le deuxième moteur au premier via un fil électrique de section préconisée par le constructeur – de 1 mm² dans le Guide d’installation Somfy.  La connexion est assurée par un domino ou des connectiques spécifiques fournies. Le fil électrique est conduit au second moteur par une saignée réalisée dans le sol, le fil est protégé par une gaine ICTA.
Comme c’est le cas sur la motorisation Evolvia, l’installation possède une batterie de secours prévue en cas de panne de courant. Installez-la et dans le cas d’une installation sans batterie, vous devrez débrayer la motorisation pour permettre l’ouverture du portail manuellement.
Voir le catalogue ManoMano
Gaine ICTA

6. Mise sous tension et test de fonctionnement


Entrouvrez le portail de manière à ce que les vantaux soient à mi-course c’est-à-dire en position demie-ouverte. Verrouillez ensuite les moteurs (qui étaient donc débrayés) puis procédez à un test d’ouverture avec la télécommande. Le feu clignotant orange doit clignoter lors de l’ouverture du portail.
Si vous n’avez pas remonter les carters de protection, refermez-les et vissez-les.
Voir le catalogue ManoMano
Portail
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 308 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme
A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.


De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide