Comment isoler des combles aménageables

Comment isoler des combles aménageables

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

200 guides

La toiture, premier poste de déperdition thermique d’une maison, diffuse aussi du bruit. Les combles, aménagés ou pas, doivent donc disposer d’une bonne isolation thermo-acoustique. Pose de suspentes, laine minérale et membrane d’étanchéité, étape par étape, pour bien isoler vos combles aménageables, suivez le guide !

Caractéristiques importantes

  • Préparer le chantier
  • Fixer les lisses et suspentes
  • Poser la laine minérale
  • Mettre en place l'ossature
  • Installer la membrane d'étanchéité
Voir nos isolants !

Isoler les combles aménageables : gagner de l'espace habitable


Pourquoi isoler les combles aménageables

Pour profiter d'un confort optimal et réaliser des économies significatives sur le chauffage, la mise en place d'une isolation thermo-acoustique est vivement conseillée. En effet, en posant de la laine minérale dans vos combles, isolant thermique et phonique très efficace, vous avez la garantie d'améliorer votre habitat.

Étapes de réalisation

  1. Préparer le chantier
  2. Fixer les lisses et suspentes
  3. Poser la laine minérale
  4. Mettre en place l'ossature
  5. Installer la membrane d'étanchéité
Voir le catalogue ManoMano
Laine minérale

Comment isoler des combles aménageables

1. Préparer le chantier


1. Préparer le chantier

La première étape consiste à repérer toute trace éventuelle d'humidité. Vous ne devez surtout pas commencer la pose de l'isolation si la toiture ou la maçonnerie ne sont pas totalement étanches. Si la couverture est endommagée ou la maçonnerie présente des fuites, faites appel à un couvreur pour régler le problème.

Dans un second temps, il faut préparer l'achat de vos fournitures. Mesurez précisément l'espace entre les chevrons, les poutres, ainsi que la profondeur jusqu'à la couverture. Cela vous permettra d'acheter des rouleaux ou des panneaux d'isolation de la bonne épaisseur, facilitera leur pose, et vous fera gagner un temps précieux.

Mesurez également la hauteur, la largeur et les diagonales des combles. Cela vous donnera de quoi calculer le nombre de lisses et fourrures à poser, de suspentes à visser, et la surface de la laine minérale (donc le nombre de rouleaux ou de panneaux).

Enfin, nettoyez entièrement et méticuleusement la pièce. Il ne doit plus y avoir aucun objet encombrant ni poussière.

2. Fixer les lisses et suspentes

La fixation des lisses


La fixation des lisses

Sous les combles, la pente de toit descend généralement jusqu'au sol. Pour réaliser vos travaux dans les règles de l'art, le doublage en plaques de plâtre doit être vertical sur au moins 50 cm (voire plus si la pente de toit est très prononcée) depuis le sol. Pour pouvoir faire le doublage, les plaques de plâtre se vissent (au sol donc) sur une tringle métallique appelée « lisse ».

Il faut donc débuter le chantier par la pose des lisses. Pour cela, à l'aide d'un niveau à bulle, repérez l'aplomb au sol depuis les chevrons à environ 50 cm de hauteur. Tracez un trait ou mettez en place un cordeau. Fixez les lisses sur votre trait en utilisant des vis et chevilles adaptées à la nature du sol en place (dalle, plancher, etc.).

La pose des suspentes


La pose des suspentes

Les suspentes sont de petites pattes métalliques, réglables, qui retiendront l'isolant d'une part, et qui permettront, d'autre part, la mise en place des fourrures. Commencez à poser la première rangée en partant du bas. Grâce à un niveau à bulle, repérez sur le premier chevron, l'axe vertical par rapport à la lisse que vous venez de poser. Vissez la première suspente sur ce repère.

Faites de même à l'opposé des combles. Tirez une ficelle entre ces deux suspentes en la tendant bien. Cette ficelle vous donne la ligne sur laquelle toutes les autres suspentes seront fixées. Vissez la première ligne en posant une suspente tous les 60 cm minimum et 120 cm maximum. Répétez l'opération en créant une ligne de suspentes tous les 60 cm jusqu'au faîtage.

Voir le catalogue ManoMano
Niveau à bulle

3. Poser la laine minérale

Mise en place de la première couche


Mise en place de la première couche

La première couche de laine minérale se met en place entre les chevrons. L'épaisseur de cette première couche sera égale à l'épaisseur d'un chevron moins 2 cm (il est impératif que l'isolant ne soit pas en contact direct avec la couverture). Il faudra donc choisir des rouleaux ou des panneaux de laine minérale de la bonne épaisseur (ou la plus proche possible tout en respectant au moins les 2 cm précédents).

La largeur de l'isolant thermique doit être égale à l'écart entre chevron plus 1 à 2 cm maximum. Il est important de noter que cette première couche d'isolant est nue, c'est-à-dire qu'elle est dépourvue de papier kraft sur ses deux faces. Découpez vos lés de laine minérale à la bonne largeur, et insérez-les entre chaque chevron. Ne tassez pas la laine, sa surface doit être alignée sur la face des chevrons.

Recouvrez toute la surface de toiture. Calfeutrez si nécessaire les contours de fenêtres ou d'ouvrants, ou tout autre éléments sur la toiture (cheminée, extracteur, etc.).

Pose de la seconde couche


Pose de la seconde couche

La laine minérale de la seconde couche sera munie d'une face en papier kraft (qui sera apparente côté intérieur). Pour la mise en place, rien de plus facile ! Il suffit de venir plaquer la laine minérale directement sur la première couche en la transperçant grâce aux suspentes. Pour la maintenir, vissez les rosaces sur chaque suspente, au fur et à mesure de l'avancée de la pose (on parle de pose par « embrochement »).

Si la pose de vos suspentes est correcte (et étant donné que les panneaux ou rouleaux de laine seront de 120 cm de largeur), les rosaces supérieures maintiendront deux panneaux de laine minérale. Recouvrez ainsi toute la surface à isoler. Découpez si nécessaire la laine autour des fenêtres, ouvrants ou éléments de toiture.

Voir le catalogue ManoMano
Papier kraft

4. Mettre en place l'ossature


4. Mettre en place l'ossature

  • Pour pouvoir réaliser le futur habillage en plaque de plâtre, et pour maintenir les couches d'isolants, vous devez mettre en place une ossature. Cette ossature, composée de longueurs métalliques appelées « fourrures » vient se poser sur les rosaces par emboîtement.
  • Chaque longueur de fourrure se raccorde à la suivante par une éclisse. Posez toutes vos longueurs. Une fois toutes les fourrures clipsées, vissez ou dévissez les rosaces pour les aligner correctement entres elles (utilisez une ficelle comme pour la pose des suspentes).
  • La planéité doit aussi être contrôlée et réglée. Pour cela, posez une règle sur les ossatures dans le sens des chevrons, et vissez ou dévissez à nouveau les rosaces pour que la règle plaque bien sur chaque longueur.
Voir le catalogue ManoMano
Règle

5. Installer la membrane d'étanchéité


5. Installer la membrane d'étanchéité

  • Dernière étape avant l'habillage, la pose de la membrane d'étanchéité est primordiale pour optimiser les performances de votre isolation. Cette membrane assurera une étanchéité à l'air parfaite entre le volume que représentent les combles et la toiture. Pour cela, commencez par coller sur toutes les fourrures une bande de ruban adhésif double face. Découpez votre premier lé de membrane. Il partira de la seconde rangée de fourrures et ira jusqu'au sol. Collez-le grâce à l’adhésif double face, en laissant dépasser environ 15 cm sur le mur et sur le sol.
  • Poursuivez avec les lés suivants en les faisant se chevaucher d'au moins 10 cm les uns par rapport aux autres. Continuez cette fois en partant du faîtage jusqu'à la seconde rangée de fourrures. Ici aussi, laissez 15 cm dépasser contre le mur, et chevauchez les longueurs sur une dizaine de centimètres.
  • Recouvrez toute la surface. Procédez avec les fenêtres ou ouvrants comme pour un mur en laissant cette fois une bande d'au moins 20 cm tout autour. Ensuite, à l'aide d'un adhésif d'étanchéité, solidarisez les lés entre eux. Assurez l'étanchéité en périphérie, sur les murs, le sol et autour des ouvrants par un joint mastic.
  • Au sol, ce joint mastic longera les lisses. Autour des ouvrants et fenêtres, il sera réalisé sur l'épaisseur des huisseries (bois ou métal). N'oubliez pas de bien assurer l'étanchéité si des gaines ou câbles électriques sortent des parois (par collier adhésif). Après séchage complet, il ne vous reste plus qu'à réaliser l'habillage par plaques de plâtre.
Voir le catalogue ManoMano
Ruban adhésif double face

Ce qu'il faut prévoir pour isoler des combles aménageables

Savoir-faire


alt

Vous allez devoir faire des allers-retours sur une échelle ou un escabeau, porter du matériel encombrant, lever les bras, lever la tête, percer, découper, etc. Autant dire que la base pour poser votre isolation est d'être en bonne condition physique. Savoir prendre des niveaux et des mesures précises est indispensable. La maîtrise d'outils électriques ou électroportatifs est aussi impérative puisque vous allez devoir visser, percer, et éventuellement découper. L'utilisation d'un pistolet extrudeur est obligatoire pour appliquer colle ou mastic.

Côté découpe, il suffit de savoir se servir d'une paire de ciseaux, d'une scie égoïne ou d'un couteau pour isolant, et d'une scie à métaux pour les lisses et fourrures.

Temps de réalisation


alt

De 4 à 5 heures par tranches de 10 m2

Nombre de personnes conseillé


alt

2 personnes

Outils et consommables


alt

Equipements de protection individuelle


alt

La liste ci-dessus est non exhaustive. Les équipements de protection individuelle sont à adapter à chaque situation de travail.

Voir le catalogue ManoMano
Equipements de protection individuelle

Voir nos isolants !

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie, 200 guides

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide