Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment installer une VMC simple flux

Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

183 guides
Une VMC installée dans la cuisine et la salle de bains permet d’assainir l’air ambiant en évacuant l’humidité et en renouvelant l’air. Depuis l’installation des bouches d’extraction au branchement des gaines au groupe d’extraction, suivez les étapes de ce tutoriel pour installer simplement une VMC simple flux.

Caractéristiques importantes

  • Vérifier la VMC et les accessoires d’installation
  • Poser les manchettes et les gaines
  • Installer le groupe d'extraction
  • Mettre en place des bouches d'extraction
  • Tester la VMC

VMC simple flux : économique et performante

Une VMC, Ventilation Mécanique Contrôlée, assainit l’air ambiant en évacuant l’humidité d’un logement tout en renouvelant l’air. La VMC simple flux, autoréglable ou hygroréglable, est la technologie de ventilation la plus simple et économique. Elle aspire l'air de chaque pièce dite humide, comme la cuisine, la salle de bains, les WC, la buanderie etc., et le rejette à l'extérieur. Des bouches d'entrée d'air se chargent de faire entrer l'air extérieur, créant ainsi une circulation dans le logement.

La mise en place d'une VMC n'est toutefois pas une opération simple car, en dehors du groupe d'extraction, il faut aussi installer dans chaque pièce humide une bouche d'extraction, tirer des gaines et des câbles électriques.

Etapes de réalisation

1. Vérifier la VMC et les accessoires d’installation
2. Poser les manchettes et les gaines
3. Installer le groupe d'extraction
4. Mettre en place des bouches d'extraction
5. Tester la VMC
 

Savoir-faire

Installer les manchettes et les bouches d'extraction nécessite de percer et/ou découper mur et/ou plafond et implicitement reconnaitre leur matériau pour adapter l’outil d’intervention. Savoir se servir d'une perceuse, d'un perforateur et percer avec une scie cloche est donc indispensable. Etre capable d’intervenir sur la toiture pour mettre en place le rejet d’air vicié du groupe d'extraction (tuile à douille) peut également être nécessaire. Cette opération peut justifier la découpe de voliges, d’écran sous toiture, d’isolant et d’accéder au toit par une échelle. Selon les installations, vous devrez aussi intervenir sur le tableau électrique. Des connaissances en électricité, voire sur la réglementation en vigueur (norme NF C 15-100), sont indispensables pour une installation en conformité.
 

Temps de réalisation

Environ 3 à 4 heures (en fonction du nombre de gaines et de bouches à installer).
 

Nombre de personnes

1 à 2 personnes

Outils et consommables


Equipements de protection individuelle


Cette liste est non exhaustive, les équipements de protection individuelle sont à adapter à chaque situation de travail.

Installation d'une VMC simple flux : les gestes en vidéo

 

1. Vérifier la VMC et les accessoires d’installation

Commencez par vérifier si vous avez tout le matériel nécessaire à l'installation de la VMC simple flux. Il faut au minimum un groupe d'extraction, des bouches d’extraction et des manchettes pour chaque pièce humide et de la gaine. Les gaines sont raccordées via des colliers de serrage – de l’adhésif isolant peut aussi être utilisé. N'oubliez pas de prévoir de la gaine isolée si le cheminement se fait en dehors du volume chauffé du bâtiment (dans un grenier ou des combles) pour éviter la condensation à l’intérieur de la gaine.
 
En dehors du matériel de VMC proprement dit, il y a aussi quelques prérequis pour faire l'installation :
  • disposer d'une alimentation électrique en 230 V protégée par un disjoncteur indépendant (souvent de 2 ampères) et un interrupteur différentiel (courbe AC) ;
  • le câblage du commutateur de vitesse (petite et grande) doit aussi être réalisé ;
  • un rejet de l'air extrait est indispensable, il se fait généralement hors toiture. Il vous faudra donc relier le conduit à une tuile à douille. Si votre toit en est dépourvue, vous devrez détuiler à l’emplacement de l’évacuation prévue, découper l’écran sous toiture, la volige et l’isolant et installer la tuile à douille.

2. Poser les manchettes et les gaines

L'installation débute par la pose des manchettes et des gainesLes manchettes accueillent les bouches d'extraction d'un côté et les gaines de l'autre. Il faut prévoir une bouche d’extraction dans toutes les pièces humides du logement.
  • Commencez par tracer les contours de découpes aux endroits où s’insèreront les bouches d'extraction.
  • Percez ensuite le mur ou le plafond, soit avec une scie cloche ou à défaut un perforateur si vous êtes dans le béton. Avant perçage, vous pouvez vérifier avec un détecteur de métaux les fourrures métalliques des plaques de plâtre.
  • Tirez ensuite vos gaines depuis les perçages jusqu’au caisson d’extraction. Evitez de les pincer et de les écraser et limitez les coudes et les changements de directions inutiles.
  • Acheminez vos gaines et passez-les à travers vos perçages. 
  • Connectez les manchettes depuis l'intérieur et mettez-les en place.

3. Installer le groupe d'extraction

Les manchettes et les gaines sont installées et vous avez devant vous :
  • les gaines ;
  • un câble d'alimentation électrique ;
  • un câble de commande de vitesse ;
  • un conduit de rejet.
Commencez par raccorder électriquement votre groupe (alimentation et commande, suivre les consignes de la notice du constructeur) et si ce n'est pas déjà fait, coupez le disjoncteur pour travailler en sécurité. La plupart des groupes d'extraction se suspend, cela évite les vibrations et limite les nuisances sonores générées par le groupe. Suivez attentivement la notice de votre groupe pour connaître les modalités de suspension ou de fixation.

Une fois le groupe d'extraction en place, raccordez toutes les gaines dessus. N'oubliez pas de mettre des bouchons sur les sorties inutilisées puis raccordez le conduit de rejet.

4. Mettre en place des bouches d'extraction

Tout est maintenant en place, il ne vous reste plus qu'à installer les bouches d'extraction.

En fonction de leur type (détecteur de présence, mesure du taux d'humidité), certaines bouches nécessitent une pile et/ou un câblage électrique.

La plupart des bouches d'extraction se montent par emboitement sur les manchettes. Un capot vient généralement recouvrir le corps de la bouche, lui aussi se monte par emboitement.

5. Tester la VMC

Pour tester votre installation, commencez par rétablir l'alimentation électrique du groupe. A l'instant où le courant est rétabli, le groupe démarre.

Commencez par tester la commande de vitesse en agissant sur le commutateur. La différence de vitesse, outre le débit d'air qui augmente, se traduit par une légère différence de bruit du groupe. Vous pouvez écouter en rapprochant l'oreille près d'une bouche d'extraction.

Si vous n'entendez rien, mettez-vous directement près du groupe pour tester les deux vitesses. En fonction des bouches d'extraction que vous avez installées, il faut aussi essayer le démarrage sur détection de présence.

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 183 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide