Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment installer une baignoire îlot

Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

183 guides
La pose d’une baignoire îlot en rénovation salle de bains ou installation neuve consiste en plusieurs étapes : pose de la baignoire de niveau, raccordement évacuation et adduction d’eau (PVC, tuyau cuivre/PER), montage du robinet mitigeur/douchette. L’installation est fonction de la configuration de la salle d’eau.

Caractéristiques importantes

  • La mise en place de la baignoire
  • L'assemblage du trop-plein et du siphon
  • Le raccordement de l'évacuation
  • Le branchement du robinet et de la douchette
  • La mise en eau et les essais

La baignoire îlot : tendance et design


Elément central d'une salle de bains, la baignoire îlot se décline sous une multitude de formes, de dimensions, de matériaux et de couleurs. Elle est la star du moment pour donner une touche moderne, épurée et design à votre salle d'eau.

Plus contraignante à installer en rénovation salle de bains de par l’installation murale généralisée de l’adduction d’eau et de l’évacuation, sa pose selon les cas nécessite un repiquage sur le PVC d’évacuation et l’adduction d’eau. Selon l’emplacement de ces derniers, le revêtement de la salle de bains et l’installation existante, les travaux seront de complexité différente.
 

Savoir-faire

Savoir modifier les réseaux d’évacuation (PVC) et d’adduction d’eau (cuivre ou PER selon installation). Savoir assembler des éléments de plomberie tel un robinet de baignoire, un flexible de douche, une douchette et un système de vidage.

Les compétences nécessaires pour l’installation sont fonction de la configuration de la salle de bains. Ce tutoriel met en évidence la pose simplifiée d’une baignoire îlot où les réseaux d’eaux sont opérationnels et à proximité, chose rare en rénovation où l’évacuation et l’adduction sont logées dans un angle ou contre un mur.

Côté compétences, s’il s’agit d’une installation neuve où l’évacuation et l’adduction d’eau ont été pensées, seuls les postulats de la plomberie seront nécessaires. Raccorder des tuyaux cuivre ou PER, des tuyaux PVC et assembler la robinetterie (flexible de raccordement, etc.)

Si par contre l’installation requiert la découpe de carrelage, la réalisation de saignées ou la découpe de parquet, l’outillage et le savoir-faire seront différents. Savoir utiliser une perceuse (ou perforateur selon matériau), une meuleuse (si réalisation de saignées), une carrelette, faire du mortier peut alors s’avérer nécessaire.
 

Temps de réalisation

Environ 2 à 3 h en fonction de la configuration et du type de baignoire.

Nombre de personnes conseillé

1 à 2 personnes
 

Etapes de réalisation

  1. La mise en place de la baignoire
  2. L'assemblage du trop-plein et du siphon
  3. Le raccordement de l'évacuation
  4. Le branchement du robinet et de la douchette
  5. La mise en eau et les essais

 Outils et consommables

  • Une baignoire îlot ou à pose libre
  • Un dispositif de trop-plein, une bonde et un siphon (avec leurs joints respectifs)
  • Un tube PVC souple et annelé de 40 mm de diamètre minimum
  • Un manchon et/ou un réducteur PVC (pour adapter l'évacuation à votre réseau)
  • Un combiné robinet / douchette (avec les joints)
  • Des raccords (compatibles avec votre robinet et vos arrivées d'eau)
  • Du téflon
  • De la colle PVC
  • Des chevilles et des vis
  • Des rallonges flexibles pour l'alimentation en eau (si nécessaire)
  • Une notice de montage
  • Un mètre et un crayon / craie
  • Un niveau à bulle
  • Un jeu de tournevis plats et/ou cruciformes
  • Un jeu de clés plates (ou à défaut une clé à molette)
  • Une scie (équipée d'une lame pour le plastique)
  • Un perforateur (avec forets)
  • Un marteau / maillet

Installer une baignoire îlot en 5 étapes



1. La mise en place de la baignoire 

Après avoir judicieusement déterminé l'endroit où vous voulez installer votre baignoire, posez-la au sol.

Protégez les champs et le sol avec des plaques de carton.

A l'aide d'un niveau à bulle, contrôlez l'horizontalité en plusieurs points : largeur, longueur et diagonale.

En cas de gros défaut, basculez la baignoire sur la plaque de carton et ajustez les niveau grâce aux pieds réglables.

Puis répétez l'opération une fois la baignoire en place pour qu'elle soit parfaitement de niveau. Ensuite, tracez le contour au sol de la baignoire avec un crayon à papier ou une craie (non nécessaire pour une baignoire îlot sur pieds, tracez simplement leur emplacement après un positionnement à blanc).

Remettez la baignoire sur le champ pour poursuivre l'installation.
 


2. L'assemblage du trop-plein et du siphon

Munissez-vous de la notice de montage ainsi que des éléments indispensables à l'assemblage du trop-plein et du siphon.

Commencez par visser le trop-plein sur le corps de la baignoire en n'oubliant pas de mettre le joint caoutchouc (côté extérieur). Enlevez bien tous les plastiques de protection si nécessaire. Pour le moment, laissez pendre le flexible d'évacuation du trop-plein.

Installez ensuite le joint de fond de baignoire destiné à accueillir le siphon. Vérifiez bien qu'il ne soit pas pincé, et que les lèvres soient bien plaquées de chaque côté.

Mettez en place le siphon en l'orientant vers l'évacuation prévue. Vissez la bonde sur le siphon depuis l'intérieur de la baignoire.

Raccordez le flexible du trop-plein sur le siphon après avoir bien vérifié que le joint est présent.

Assurez-vous que tous les éléments soient correctement assemblés, et remettez la baignoire en place pour vérifier que le siphon ne touche pas le sol. Si c'est le cas, remontez le corps de la baignoire à l'aide des pieds réglables (tout en vérifiant une nouvelle fois l'horizontalité).

Une fois cela fait, rebasculez la baignoire sur le champ. 



3. Le raccordement de l'évacuation

Pour une baignoire îlot, le mieux est d'utiliser une canalisation PVC annelée (donc souple) pour l'évacuation. Cela permet plus de souplesse au montage mais également de pouvoir basculer facilement la baignoire en cas de problème ou pour l'entretien du siphon.

Si la canalisation d'évacuation est fournie avec le siphon que vous venez de monter, assurez-vous que sa longueur est suffisante pour la connecter à l'évacuation de votre salle de bains.

Pour cela, commencez par raccorder cette canalisation sur le siphon. Ici aussi, assurez-vous que le joint est bien présent.

La baignoire toujours sur le champ, vérifiez la longueur du tuyau annelé. Ce tuyau ne doit ni être tendu ni pincé.

Si la canalisation n'est pas assez longue, deux solutions s'offrent à vous : soit vous changez le tuyau annelé par un plus long de même diamètre, soit vous rallongez l'attente de l'évacuation de la salle de bains avec un tube PVC rigide.

Dans tous les cas, assurez-vous que la canalisation souple et le tuyau d'évacuation en attente sont compatibles. Si ce n'est pas le cas, adaptez les diamètres à l'aide de manchons réducteurs en PVC. Attention à tout assembler dans le bon sens : c'est le tuyau qui vient du siphon qui entre dans l'évacuation et pas l'inverse.

Une fois que tout est raccordé, vous pouvez remettre la baignoire en place.

Servez-vous de la marque que vous aviez faite au sol pour retrouver la position exacte que vous avez ajustée au niveau à bulle.
 


4. Le branchement du robinet et de la douchette

La grande majorité des baignoires îlot sont équipées d'un combiné robinet-douchette sur pied.

En vous reportant à votre notice de montage, assemblez les différents éléments de ce combiné. Ici aussi, assurez-vous que les joints sont bien présents.

Une fois l'alimentation en eau du logement coupée, raccordez ensuite le pied du combiné aux arrivées d'eau. Si vos arrivées sont assez longues pour positionner le pied à l'endroit voulu, c'est parfait. Si ce n'est pas le cas, il va falloir prolonger les arrivées.

Pour prolonger les arrivées d'eau, vous trouverez des rallonges où les raccords sont prémontés. D'un côté un raccord mâle fileté (pour y raccorder les arrivées d'eau) et de l'autre un raccord femelle fileté (pour connecter le pied du combiné). N'oubliez pas de vérifier que les joints sont bien en place. Montez vos rallonges au téflon.

La plupart des alimentations de baignoires sont en 15/21 mm soit ½ pouce.

Fixez maintenant le pied au sol. Veillez à utiliser les bonnes chevilles de fixation en fonction de la nature du sol.

Assemblez le combiné sur le pied en bloquant bien toutes les vis de serrage.

Montez ensuite le flexible et la douchette, toujours en vous assurant que les joints sont présents. Un serrage manuel suffit à rendre les connexions étanches.
 


5. La mise en eau et les essais 

Maintenant que tout est en place, n'oubliez pas d'effacer le marquage au sol et de retirer toutes les protections.

Ouvrez l'alimentation en eau du logement. A ce stade, sans manipuler le robinet de baignoire, si rien ne fuit c'est que tous vos raccordements sont étanches.

Testez la variation de débit et de température du robinet, le fonctionnement de la douchette, et assurez-vous que l'évacuation se fait correctement.

Vous pouvez soulever légèrement la baignoire pour vérifier qu'aucune fuite n'apparaît au niveau de l'évacuation et du siphon.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 183 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide