Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment installer un panneau solaire

Guide écrit par :
Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

58 guides
L’installation de panneaux photovoltaïques sur un toit varie selon les accessoires : pose sur rails au-dessus des tuiles, pose sur écran sous-toiture, pose sur receveurs étanches. Les abergements sont en zinc, en plomb ou plastique. Voici 5 tutoriels reprenant les différentes méthodes de pose des panneaux solaires.  

Caractéristiques importantes

  • Poser des panneaux photovoltaïques : plusieurs configurations
  • Tutoriel 1. Installer des panneaux solaires en 5 étapes
  • Détuiler à l’emplacement du panneau solaire
  • Poser les abergements (inférieur et latéraux)
  • Poser de l’écran sous-toiture ou un système d’étanchéité
  • Poser les rails et les panneaux/Connecter l’onduleur au réseau

Prix

de 1 320,00 € à 6 940,00 €

Poser des panneaux photovoltaïques : plusieurs configurations

Les panneaux photovoltaïques s’installent principalement sur les toits (inclinaison de 30 à 35 degrés et orientation sud recommandée) et leurs systèmes de fixation diffèrent et impactent la facilité de pose, les accessoires nécessaires, la durée d’intervention, le degré de compétence et les outils nécessaires à la pose. De rails posés au-dessus de la couverture au détuilage puis à la pose d’un système d’étanchéité ou d’un écran sous-toiture, les coûts varient considérablement. L’installation de panneaux solaires permet la production d’électricité, leur pose est relative à différents paramètres. Le choix des panneaux solaires, relativement à des critères définis, nécessite une étude préalable et une définition précise des besoins de l’installation et/ou du logement.

Savoir-faire

Pour installer des panneaux solaires, il vous faut nécessairement être à l’aise avec le travail en hauteur,  la couverture, vous y connaître en étanchéité pour éviter les fuites d’eau. Vous devrez vous assurer de la bonne fixation des panneaux qui doivent résister à des conditions climatiques rudes en posant des crochets, des rails, de la volige ou encore des liteaux.

Lire une notice, savoir lire un schéma de branchement, travailler en sécurité (intervention électrique) installer et brancher un onduleur, connecter des fils électriques et les fixer au mur,  savoir utiliser une perceuse-visseuse et une scie circulaire sont également des pré-requis. Selon les panneaux solaires et leur mode de fixation, vous pouvez être amené à  poser de l’écran sous-toiture ou un système d’étanchéité (par agrafage dans le premier cas et par vissage dans le second). Une bonne aptitude physique est également nécessaire pour intervenir sur un toit et manutentionner les panneaux voltaïques.

Temps de réalisation

6 h minimum (selon installation)

Nombre de personnes
2 personnes


Etapes de réalisation

  1. Détuiler à l’emplacement du panneau solaire
  2. Poser les abergements (inférieur et latéraux)
  3. Poser de l’écran sous-toiture ou un système d’étanchéité
  4. Poser les rails et les panneaux
  5. Connecter l’onduleur au réseau


Outillage et consommable

Tutoriel 1. Installer des panneaux solaires en 5 étapes


Le tutoriel ci-dessus permet d’avoir une vision large de la pose de panneaux voltaïques. Vous trouverez en fin de guide
d’autres tutoriels réalisés par des particuliers et dans des configurations différentes qui permettent d’avoir une vision un peu plus précise de l’installation.

1. Détuiler à l’emplacement du panneau solaire

On distingue deux cas de figure distincts. Si le toit est recouvert de tuiles mécaniques ou d’ardoise, vous allez devoir procéder à une dépose partielle. Il faut commencer par délimiter l’emplacement précis où vous souhaitez installer les panneaux solaires. Il faut alors enlever les tuiles sur une surface légèrement supérieure à la surface des panneaux à poser. Une fois cette opération faite, un trou apparaît dans votre toiture : y  viendront se loger les panneaux photovoltaïques après une préparation méticuleuse.

Détuilez avec des gants de protection car les tuiles sont abrasives et peuvent vous blesser les mains. Toute intervention sur le toit doit être effectuée avec un système anti-chute (filet anti-chute ou longe avec harnais). Si vous détuilez près du faîtage, faites attention à ne pas casser les tuiles faîtières ou les demi-pureaux (ne marchez pas à proximité et soulevez les tuiles délicatement).

Si votre toiture n’est pas voligée (charpente en fermettes), ne marchez pas au milieu des liteaux ni sur l’écran sous-toiture sous risque de chuter.

2. Poser les abergements inférieurs et latéraux

Les abergements sont des pièces de liaisons entre les matériaux de couverture de votre toit, dans votre cas des tuiles ou des ardoises, et les différents éléments qui dépassent du toit, ici les panneaux solaires et leurs fixations. Ils permettent de réaliser une étanchéité parfaite. On trouve des abergements adaptés à chaque modèle de tuiles mécaniques, tant pour la forme que la couleur. Pour les ardoises, il s’agit d’une tôle couleur ardoise ou d’une pièce de zinc, à l’ancienne.

La pose des abergements consiste en une fixation avec des vis sur les liteaux existant ou sur des liteaux ajoutés. L’utilisation d’une visseuse est nécessaire comme du mètre pour reporter les mesures exactes. Les crochets se fixent également à l’aide de vis.

Ajoutez au besoin une volige sur la longueur de l’emplacement du panneau et derrière le premier rang de tuiles pour gagner de la hauteur et offrir une meilleure assise à l’abergement. L’abergement peut être en plastique et livré avec le kit mais aussi être une bande de plomb qu’il convient de dérouler à cheval sur la volige précédemment installée et le premier rang de tuiles. La bande de plomb (de largeur variable) se colle avec de la colle silicone appliquée avec un pistolet extrudeur. La bande de plomb, déformée à la main, épouse la forme des tuiles.  Les planches et les liteaux sont coupés avec une scies circulaire.

3. Poser l’écran sous-toiture ou un système d’étanchéité

Pose de l’écran sous-toiture

Lors de la pose d’une toiture, il faut poser un écran sous-toiture. Ce dernier est un film technique plastique qui a pour fonction de créer une barrière étanche à l’eau mais pas à l’air.  Il est recommandé lors de la pose de cet écran sous-toiture d’aménager une lame d’air entre cet écran et le complexe isolant s’il y a lieu afin d’éviter tout risque de moisissures (l’écran est généralement posé et agrafé sur la volige sur les charpentes traditionnelles). Si cela est impossible et qu’il repose sur l’isolant, optez alors pour un écran à haute perméabilité à la vapeur d’eau, ou HPV, qui permet le passage de la vapeur et diminue les risques de condensation dans le complexe isolant. Si de la condensation se produit dans l’isolant, ce dernier devient moins efficace, et peut même pourrir. Le recouvrement des lés doit être réalisé avec les adhésifs recommandés par le fabricant et selon ses préconisations.

Pose du système d’étanchéité

Selon l’installation, les panneaux solaires peuvent reposer sur un système d’étanchéité en plastique souple à installer sur la toiture (une assise rigide constituée de voliges est alors nécessaire). Ces systèmes  d’étanchéités sont alors vissés sur les voliges et/ou les liteaux à l’emplacement des panneaux.

4. Poser les rails et les panneaux

Les rails doivent être fixés solidement aux chevrons à l’aide de crochets (utilisez pour cela la visseuse et des vis adaptées) ; les panneaux solaires sont lourds et offrent une grande prise au vent. Les formes complexes avec éventuellement certains réglages pour adapter leur forme à certaines tuiles permettent la fixation au travers de la couverture. Le détuilage intégral n’est alors plus nécessaire car la structure des rails est au-dessus de la couverture.

Il est particulièrement important de respecter l’écart maximum entre deux rails préconisé par le fabricant ainsi que la distance maximale entre deux fixations aux chevrons. Si les rails ne sont pas assez longs ou doivent être croisés, il existe des éclisses ainsi que de nombreuses autres pièces de liaisons. A noter que certains panneaux solaires peuvent pivoter d’un quart de tour, leur grand côté se retrouvant à la verticale. Il peut alors être aussi nécessaire de poser les rails verticalement. Les panneaux se fixent ensuite sur les rails à l’aide de crochets ou de boulons. Une fois tous les panneaux en place, vous pouvez fixer l’abergement supérieur puis reposer les tuiles ou ardoises manquantes.

Dans le cadre de pose de panneaux solaires sur un système d’étanchéité, les rails de supports peuvent être directement installés dessus.


5. Connecter les panneaux à l’onduleur

L’onduleur est un appareil électronique qui transforme le courant continu peu stable en sortie des panneaux photovoltaïques en un courant alternatif 220 V et d’une fréquence de 50 Hz (fréquence que l’on trouve sur le réseau Enedis anciennement ERDF). Cet onduleur est lui-même relié d’une part aux panneaux, et d’autre part au compteur de non-consommation, que l’on retrouve en tête de toutes les installations individuelles de production d’électricité reliées au réseau. Il est impératif pour cette étape de savoir lire un schéma électrique.

Il faut relier certains panneaux en séries, d’autres en parallèle afin d’obtenir des valeurs de tension et d’intensité autour des valeurs nominales attendues par l’onduleur pour préserver sa longévité. Deux panneaux de caractéristiques identiques sont reliées en série si la borne positive (+) de l’un est reliée à la borne négative (-) de l’autre ; leurs tensions s’additionnent alors.

Si chaque panneau produit une tension de 12 V, les deux panneaux en série produisent une tension de 24 V. Si vous reliez  les bornes de même polarité entre elles, les panneaux sont reliés en parallèle. Ce montage produit une tension de 12 V, mais l’intensité produite est la somme de l’intensité produite par chaque panneau. Attention, si vous reliez deux groupes de panneaux en série en parallèles, les tensions de chaque groupe doivent être égales pour préserver les panneaux et maximiser leur production.

Tutoriel 2. Pose de panneaux solaires sur receveurs étanches avec abergement en plomb sur tuiles rondes

Tutoriel 3. Pose de panneaux solaires sur receveurs étanches avec abergement en plomb sur tuiles plates

Tutoriel 4. Pose de panneaux solaires sur écran sous-toiture avec abergement pour tuiles rondes

Tutoriel 5. Pose de panneaux solaires avec rails au-dessus d’une toiture en tuiles rondes

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines 58 guides écrits

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines
Intéressé depuis l'enfance par le travail manuel et la technique, toujours fasciné par le bricolage et le travail du bois, j'ai profité de l'achat d'un appartement pour avoir un terrain de jeu grandeur nature. Au programme, de l'électricité, bien sûr dans le respect des normes, et quelques déplacements de cloisons ; mais aussi de la décoration avec l'aide de Madame, des meubles sur mesure et des astuces pour optimiser les mètres carrés tout en restant original. Avec l'arrivée de petit bonhomme, je me suis lancé dans la confection de petits meubles pour lui !

Faute de place, je n'ai pas d'atelier fixe et certains des outils dont je rêve n'ont pas encore rejoint ma collection. Ne vous inquiétez pas, j'en connais déjà beaucoup et j'ai un profil technique qui me permettra j'espère de vous guider dans vos choix !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent