Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment faire un bassin de jardin avec cascade

Guide écrit par :
Albert, Responsable de service jardinage, Isère

Albert, Responsable de service jardinage, Isère

88 guides
Véritable source de paix et de sérénité dans le jardin, un bassin avec cascade est assez simple à mettre en œuvre. Encore faut-il bien choisir l’emplacement, le type de bassin et de cascade à installer. Voici quelques principes de base à prendre en considération.

Caractéristiques importantes

  • Bassin préformé
  • Bassin sur bâche
  • Cascade préformée
  • Cascade sur bâche
  • Installation de la cascade

Pourquoi faire un bassin de jardin avec cascade ?


Un bassin est un lieu apaisant dans le jardin. Si on rajoute à celui-ci une cascade, on obtient un effet supplémentaire, et pas des moindres : voir et entendre l’eau en mouvement est un véritable bonheur ! Et pas seulement, car la circulation de l’eau est indispensable pour l’oxygénation et la protection du milieu aquatique, il en va de la pureté de l’eau, de la bonne santé des poissons et de celle des plantes.
D’autre part, les travaux d’installation du bassin de jardin génèrent un excédent de terre et de cailloux. Alors, utiliser cet excédent pour créer une cascade est une solution à la fois économique et écologique.
 


Les bassins de jardin

Il existe, pour l’essentiel, deux types de bassin de jardin : préformé ou sur bâche. On peut évoquer également le bassin maçonné, mais sa réalisation exige une certaine technicité. Les bassins préformés ont l’avantage d’être prêts à poser, mais s’adaptent moins bien aux terrains trop caillouteux ou rocheux. A l’inverse les bassins sur bâche ont l’avantage de mieux s’adapter aux spécificités de chaque terrain.
 

Les bassins préformés


Les bassins préformés ont des dimensions, formes et volumes variés. Fabriqués en polyéthylène, ils ont l’avantage d’être prêts à poser. Attention néanmoins aux terrains trop caillouteux ou rocheux, à éviter dans la mesure du possible.
L’installation d’un bassin préformé est relativement simple. Le choix de l’emplacement est un facteur clé de sa réussite : ni trop exposé au soleil ni trop près des arbres. Les dimensions du bassin préformé doivent bien s’intégrer à son environnement.
 


Les bassins sur bâche


Les bassins sur bâche offrent une grande adaptabilité à tous types de terrain. La bâche pour bassin, fabriquée en PVC d’une épaisseur allant de 0.2 à 0.5 mm présente, en effet, l’avantage d’être solide et souple en même temps.
L’installation du bassin est assez simple. Il convient toutefois d’observer certaines précautions d’usage afin d’éviter tout risque de perforation de la bâche. Pour cela, il faut bien enlever les cailloux du trou du bassin et installer une toile géotextile avant la pose de la bâche.
D’autre part, lorsqu’on ajoute des éléments décoratifs autour du bassin, il est nécessaire de la protéger avec les chutes produites lors de la découpe ou en ajoutant une toile géotextile.

Les cascades de bassin

Les cascades de bassin de jardin peuvent être préformées ou réalisées sur bâche. Dans tous les cas il faut prévoir la mise en place d’un monticule de terre en amont du bassin et un dénivelé d’au moins 20 cm pour faire circuler l’eau.
Il faut prévoir également une pompe à immersion, laquelle assurera la circulation de l’eau et le refoulement de l’eau sur le sommet de la cascade. Avant son installation, assurez-vous de la compatibilité entre la pompe et le point de refoulement. Autrement dit, la distance et le dénivelé du point de refoulement de l’eau doivent être adaptés à la puissance de la pompe.
 

Les cascades préformées


Les cascades préformées sont une solution pratique. Leur mise en place est assez facile, en prenant soin, bien sûr, de suivre les consignes du fabricant. Il s’agit, pour l’essentiel, de vérifier les niveaux à l’aide d’un niveau à bulle pour que la cascade soit posée sur une surface plane. Il est important de bien tasser la terre autour de celle-ci et de planter quelques végétaux, tels que des graminées, afin de retenir la terre par leur enracinement.
La pompe à immersion doit se situer, dans la mesure du possible, loin du point de chute du jet d’eau. De cette manière le brassage de l’eau est plus efficace. Le tuyau relié à celui-ci doit être dissimulé sous de la terre le long de la cascade. Il en va de même pour le point de refoulement de l’eau, qu’il convient de couvrir avec quelques galets, le but étant dans tous les cas, de donner un aspect le plus naturel possible à l’ouvrage.
 

Les cascades sur bâche


On peut réaliser soi-même sa propre cascade pour bassin. Des ouvrages maçonnés peuvent être envisagés, mais la solution la plus simple reste la pose d’une cascade sur bâche. Celle-ci doit être appuyée sur une base parfaitement plane et à environ 20 cm au-dessus du bassin.
Pour la solidité de l’ensemble, il convient de poser des pierres sur une toile géotextile en bordure du bassin, et de les sceller avec du mortier de scellement en vérifiant l’horizontalité à l’aide d’un niveau à bulle.
Pour finir, il convient de dissimuler la bâche par la pose de pierres, de galets et éventuellement de gravier, plusieurs niveaux de chute d’eaux peuvent être aménagés en prenant soin de respecter les distances et hauteur maximales admises par rapport à la puissance de la pompe à immersion.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Albert, Responsable de service jardinage, Isère 88 guides écrits

Albert, Responsable de service jardinage, Isère
Depuis plusieurs années, je dirige un service de jardinage  auprès  d’une clientèle de particuliers et d’entreprises. J’encadre une équipe de jardiniers et assure  la création et l’entretien des espaces verts. D’autre part, j’apporte mon expertise à mes clients en termes  d’entretien et d’amélioration de leurs jardins.

En effet, de formation commerciale et ayant exercé des fonctions dans l’hôtellerie en début de carrière, je me suis orienté vers l’aménagement paysager au sein d’une collectivité territoriale où j’ai acquis de solides compétences techniques par des formations en interne et par le suivi d’importants chantiers dans une commune en pleine mutation.

Sur le plan personnel, je suis tout aussi tournée vers l’art du jardinage. Avec mon épouse, j’ai créé notre jardin de A à Z et je l’entretiens avec soin, tout comme le potager !  Et pour ce qui est du bricolage ; il n’est pas en reste ! Eh oui, jardiner,  c’est aussi bricoler : pergola, cabane, dallage, clôture, et j’en passe... Il y a toujours à faire dans un jardin !  

Après avoir bien travaillé, mon épouse et moi sommes fiers du résultat obtenu et ravis de pouvoir profiter pleinement d’un environnement convivial et chaleureux!  Alors, vous donner des conseils et vous aider dans vos choix pour l’outillage, l’entretien  ou l’amélioration de votre jardin, rien de plus simple !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent