Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment décaper un meuble en bois

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

283 guides
Décapage chimique, aérogommage, décapage thermique, ponçage : ce guide vous propose de découvrir les 4 meilleures méthodes pour décaper un meuble en bois avant de le customiser, le repeindre ou le traiter. Avec des vidéos et des conseils de professionnels et passionnés, nous vous livrons nos astuces décapantes.  

Caractéristiques importantes

  • Analyse du support
  • Type de meuble
  • Choix du décapage
  • Outils nécéssaires

Pourquoi décaper un meuble en bois

Customiser un meuble : relooking

Décaper un meuble en bois est utile pour lui donner une seconde vie, un nouveau look qui se conjugue davantage avec la décoration de l’habitat.
Les vieux
meubles vernis chêne clair n’ont plus la cote et ont été remplacés par les meubles cérusés, les meubles bois vieillis style colonial ou encore les meubles à peinture métallique, effet moderne garanti.

Traitement fongicide et insecticide


Les meubles sont parfois victimes des insectes xylophages. Une armoire parasitée de vrillettes ou une étagère infestée de ver à bois ou de mites n’est pas rare. Pour protéger les meubles en profondeur et de manière efficace, on peut avoir recours au décapage complet pour une meilleur pénétration.
En effet, les meubles vernis et
les meubles peints offrent une pellicule hermétique en surface. Pour bien traiter le bois, il est nécessaire de bien préparer le support.

Les différents procédés pour décaper un meuble

Le tutoriel ci-dessous présente les trois principales techniques pour décaper un meuble en bois. Ces techniques seront davantage développées dans les chapitres suivants ainsi qu’une quatrième méthode conjuguant efficacité et haute finition.  


Il n’existe donc pas qu’une seule manière de
décaper un meuble en bois mais plusieurs et celle-ci se détermine selon plusieurs critères.
  • Le type de meuble : est-il en partie tapissé ? Compte-t-il des surfaces vitrées ? Des plinthes moulurées ? De grandes surfaces planes ? Galbées ? Est-ce une chaise ? Un meuble mélaminé ? Une armoire ? Une table ?
  • La surface totale à décaper : selon la surface à décaper il peut être judicieux de s’équiper d’outils dédiés.
  • Le produit à décaper : il est inutile par exemple d’appliquer des produits fortement agressifs sur un meuble qui est simplement ciré.
  • Le nombre de couches à décaper : certains meubles ont été peints et repeints si bien que ce n’est pas une couche de peinture mais trois que vous allez décaper.
  • La finition souhaitée : selon votre degré d’exigence, le temps passé, les outils et produits employés sont différents.
  • Les outils dont vous disposez : possédez-vous un compresseur ? Juste des pinceaux nylon ? Un décapeur thermique ? Comptez-vous profiter de ce projet pour mieux vous outiller ?
Lorsque vous aurez répondu à ces questions, vous vous apercevrez que certains décapages ne sont à commencer que bien outillé sous peine d’obtenir le cas échéant un résultat non satisfaisant. Quatre procédés de décapages se différencient.
  • Les décapages par aérogommage qui nécessitent une sableuse aérogommeuse compresseur, un pistolet à sabler et du sable.
  • Les décapages thermiques réalisés avec un décapeur thermique auquel les buses sont choisies selon la surface à décaper.
  • Les décapages chimiques réalisés avec un décapant voire de la soude caustique que l’on applique avec un pinceau nylon et avec des équipements de protection individuelle.  
  • Les décapages par ponçage qui sont réalisés avec une ponceuse adaptée à la surface à poncer. S’il peut être indépendant, ce type de décapage est obligatoirement additionnel des trois précédents (grain fin recommandé).
Décirer un meuble est considéré comme un décirage et non un décapage.

Les 3 phases obligatoires d’un décapage

1. Analyse de la matière à enlever

Avant de procéder à tout décapage, il convient de déterminer la nature du produit à décaper : vernis ou cire. Pour cela, imbibez un chiffon d’alcool à brûler et frottez une partie du meuble. Si le chiffon se colore de la teinte du meuble, le meuble est recouvert de cire ; si le chiffon ne se colore pas, il s’agit de vernis. Vous pouvez également faire le test avec du papier à poncer à grains fins : si les grains s’encrassent sur le papier à poncer, il s’agit de cire ; si de la poussière se crée, c’est du vernis.

2. Décapage du meuble

Le décapage est retenu selon les outils, le type de meuble, la surface à décaper et la finition souhaitée. Il peut s’inscrire dans une démarche éco-responsable (choisissez des produits écologiques).
Lunettes de sécurité, gants et masque de protection sont utilisés.

3. Ponçage

Quel que soit le procédé de décapage, par aérogommage, thermique ou chimique, il convient de réaliser un ponçage sur toute la surface qui doit nouvellement être décorée d’une peinture bois, d’une lasure, d’une cire, d’une dorure, d’un vernis ou encore de brou de noix ou d’un blanchissant tel l’acide oxalique, appelé également sel d’oseille.

Décapage par aérogommage ou sablage


Comme nous pouvons le voir dans ce tutoriel,
le décapage par aérogommage est efficace et offre un résultat impeccable. Le décapage du meuble par sablage est au mieux réalisé à l’extérieur ou dans un grand local aéré. Pas question d’aérogommer le buffet double-corps dans le salon à côté de l’écran plat. Le sablage permet de décaper les moindres recoins sans aucune difficulté : les angles, les moulures, les corniches, les sculptures sur bois etc. Un simple passage à l’abrasif grains fins termine le travail.

Décapage chimique ou au produit décapant


Décaper un meuble en bois avec un décapant
 est efficace cependant cela nécessite plus de temps et c’est rarement écologique. L’application du décapant s’effectue avec un pinceau nylon et dans un local aéré. Le sol est protégé avec une bâche de protection ou des cartons voire du papier journal. L’application du décapant se réalise conformément aux consignes du fabricant, généreusement et proportionnellement au nombre de couches de peinture sur le meuble.

Deux applications peuvent être nécessaires sur
les meubles recouverts d’une forte épaisseur de peinture. Il est ensuite nécessaire de laisser agir le produit décapant (de quelques minutes à plusieurs heures) et de décaper la peinture avec une spatule ou un racloir de dimensions et d’ergonomie adaptées à la surface à décaper.
  • Outillage : pinceau, racloirs, chiffon, protection de sol, décapant.
  • EPI : lunettes de sécurité, protection de voies respiratoires impératives, gants de protection recommandés.  

Décapage par soude caustique


Comme pour le décapage chimique,
le décapage à la soude caustique se réalise en extérieur ou dans une pièce ventilée. La soude caustique appliquée au pinceau, il convient de faire preuve de vigilance pour son application car fortement agressive. Son application est proportionnelle aux couches de peinture appliquées tout comme son temps d’action.
  • Outillage : pinceau, racloirs, chiffon, protection de sol, soude caustique.
  • EPI : lunettes de sécurité, protection de voies respiratoires, gants de protection impératifs.

Décapage par décapeur thermique


Décaper un meuble avec un décapeur thermique
 est efficace et écologique. Comme indiqué dans le tutoriel, la buse du décapeur thermique est choisie selon la surface à décaper et le temps de passage du décapeur est raisonné. En effet, le bois peut noircir s’il est trop chauffé. Son action est combinée avec le passage d’un racloir, d’une spatule à l’ergonomie conjuguée à la surface à décaper. Spatule large et plate pour les surfaces planes, feuille de laurier pour les angles creux etc.
  • Outillage : décapeur thermique, chiffon, spatule et grattoir.
  • EPI : lunettes de sécurité, protection de voies respiratoires, gants de protection.

Décirer un meuble


Décirer un meuble revient dans les gestes à un décapage chimique à la différence que
le décireur n’est pas aussi agressif. L’application est généreuse et au pinceau et après avoir laissé agir le décireur, il convient de passer de la paille de fer dans le sens des fibres du bois pour décirer la surface du meuble. Pour ensuite annuler l’effet du décireur, il est nécessaire d’appliquer de l’alcool à 95° avec de la mèche à coton.

Un
éclaircisseur peut ensuite être appliqué et une seconde fois de l’alcool si l’on souhaite cirer de nouveau le meuble. Dans le cas contraire, un ponçage au papier fin peut avoir lieu.
  • Outillage : pinceau, paille de fer, mèche de coton, chiffon, protection de sol, décireur, éclaircisseur, papier à poncer fin, alcool à 95°.
  • EPI : lunettes de sécurité, protection de voies respiratoires, gants de protection.

Décapage par ponçage

Ponçage avec ponceuse


Le décapage par ponçage est le plus répandu cependant il peut ne pas être le plus pertinent si la couche de peinture est épaisse (le papier peut vite s’encrasser). Le ponçage peut s’effectuer avec une ponceuse orbitale (idéale pour les galbes)
, une ponceuse excentrique (surfaces planes de moyennes surface), une ponceuse vibrante (grandes surfaces planes) avec plateau rectangulaire ou triangulaire (pratique pour les angles).

Le ponçage peut aussi être
réalisé à la main avec une cale de ponçage selon la surface à poncer. Les parties les plus exiguës sont réalisées à la main (ou ponceuse triangulaire ou outil multifonction type Dremel) et le ponçage, manuel ou avec ponceuse, est réalisé avec du papier du plus gros grain au plus fin et toujours dans le sens des fibres du bois.

Le ponçage intervient après toute phase de décapage et une fois poncé, le meuble est soit soufflé avec une soufflette, soit essuyé avec un chiffon. Aucune poussière ne doit rester sur sa surface pour l’application d’un nouveau vernis, d’
une nouvelle lasure ou peinture bois

Ponçage à la main 



Résumé des décapages par surface


Type de meuble

Type de décapage

Outils nécessaires

Meuble ciré

Décirage + ponçage ou éclaircissement

Décireur, mèche à coton, paille de fer, alcool à 95°, éclaircisseur ou ponceuse et abrasifs  + EPI

Meuble peint multicouche, mouluré forme complexe

Décapage chimique + décapage par ponçage

Décapant ou soude caustique, spatule et grattoir, ponceuse et abrasifs + EPI

Meuble peint surface plane

Décapage thermique + décapage par ponçage

Décapeur thermique, spatule et grattoir, ponceuse et abrasifs + EPI

Meuble vernis une couche

Décapage par ponçage voire décapage chimique

Décapant ou soude caustique, spatule et grattoir, ponceuse et abrasifs + EPI



L'aérogommage convient à tous les types de meubles et produits d'application (vernis, peinture etc.).

N'hésitez pas à profiter de ce relooking pour aménager le meuble (de cuisine, de séjour etc.) au besoin avec de nouveaux accessoires et modules d'agencement.

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
2 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 283 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide