Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment couvrir sa piscine

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

283 guides
Piscine hors sol et piscine enterrée peuvent disposer d’une couverture voire d’un abri de piscine. Le rideau, volet roulant de piscine automatique ou manuel, est réservé aux piscines enterrées. Indispensable pour l’hivernage, pour protéger l’eau et sécuriser la piscine, bâche, rideau et abri ont leurs avantages.

Caractéristiques importantes

  • Rideau manuel ou automatique
  • Couverture opaque ou filet
  • Couverture solaire
  • Abri fixe ou auvent
  • Abri télescopique ou escamotable
  • Abri coulissant

Pourquoi couvrir sa piscine : les avantages

L'utilisation d'une couverture, abri ou rideau offre plusieurs avantages :
  • protection de l'eau de la piscine des pollutions extérieures ;
  • réchauffement de l’eau du bassin sans chauffage ;
  • sécurisation de la piscine sans installation de barrière (sous condition) ;
  • facilitation de l’entretien.

Protéger sa piscine des pollutions extérieures 

Un abri de piscine, une bâche ou un rideau limite l’usage de l’épuisette et préserve le système de filtration de la piscine.
Moins de feuilles mortes, de mouches et de moucherons à la surface de l’eau rime avec meilleure eau de baignade. Cela ne dispense pas l’utilisation d’un robot de piscine ou d’un aspirateur cependant, ça peut réduire leur utilisation. 


Réchauffer l’eau de sa pisci
ne sans chauffage 

Un abri, un rideau ou simplement une bâche de piscine permet de maintenir la température de l’eau et de la chauffer sensiblement.
Une couverture de piscine met le bassin à l’abri des intempéries et limite le refroidissement et l’évaporation - l’apport d’eau froide baisse également la température de votre bassin. Avec une couverture ou un abri de piscine, vous prolongez la saison de baignade.

Sécuriser sa piscine 


Abri et rideau de piscine constituent les meilleures protections. Couvrir sa piscine limite les accidents car votre bassin couvert est fermé à la baignade, les risques qu’un enfant tombe à l’eau sont ainsi réduits. Les couvertures, volets et abris de piscine sont normalisés. Alarme et barrière de sécurité constituent également une protection pour votre piscine. Soyez vigilant sur la réglementation en vigueur et les normes imposées.

Faciliter l’entretien de sa piscine 

En préservant la propreté de l’eau de votre piscine, vous réduisez les nettoyages à l’épuisette et le vidage des skimmers. Bâche, rideau et abri sont vivement conseillés pour l’hivernage. Le minimum étant une couverture d’hivernage - indispensable pour toute piscine. Bien entendu, l’analyse de l’eau et l’apport de produits tel du chlore, du brome ou des algicides sont nécessaires pour maintenir une eau saine.

Abri ou rideau ou de piscine : le match

Abri et rideau de piscine protègent, réchauffent, sécurisent et facilitent l’entretien de votre piscine.

Abri de piscine 

Un abri de piscine permet de prolonger la saison de la baignade voire de se baigner hors période estivale – notamment en fonction de votre région et si votre piscine est équipée d’un chauffage. L’abri de piscine par son action de protection et l’effet de serre créée permet de se baigner lors d’intempéries ou de baisse de température. L’abri de piscine peut être de différents types et de différentes hauteurs.

Volet de piscine 

Le volet de piscine est davantage choisi comme protection car il ne permet pas la baignade. D’installation moins coûteuse et plus discret, le rideau de piscine, comme l’abri de piscine, est fixé au niveau des margelles.
Imperméable aux rayons UV, le volet de piscine réduit la photosynthèse. Comme l’abri de piscine, le volet peut être de différents types.

Types de rideaux et abris de piscine

Couvrir sa piscine

Volet de piscine

Abri de piscine

Couverture/bâche

Volet roulant manuel 

Volet roulant automatique 

Volet immergé

Auvent 

Abri coulissant

Abri télescopique

Abri escamotable

Abri fixe

Opaque 

A bulle 

Filet

Comment couvrir sa piscine l’hiver

Le traitement et la filtration d’une piscine sont arrêtés en hiver ; pour cette raison la piscine est dite en hivernage. Pour bien protéger sa piscine des intempéries et des pollutions extérieures (feuilles mortes, insectes etc.), une bâche d’hivernage est nécessaire et deux types se différencient :
  • les couvertures filets - laisse passer l’eau et la lumière ;
  • les couvertures opaques - hermétiques.

La mise en place d’une bâche de piscine, ou couverture d’hivernage, ne se fait pas sans un nettoyage approfondi. Skimmers, local technique, liner, buses de refoulement etc., tout doit être nettoyé voire bouché et isolé. La couverture d’hivernage est tendue et fixée au-dessus de l’eau de votre bassin via un ancrage au niveau des margelles s’il s’agit d’une piscine enterrée ou sur la structure s’il s’agit d’une piscine hors sol bois ou acier voire semi-enterrée.

Une bâche d’hivernage ne constitue pas en soi un système de protection suffisant (sauf si respect de la norme NF P90-308), équipez votre bassin d’une barrière de protection et/ou d’une alarme et/ou d’un abri/rideau ou d'une bâche répondant à la norme.

Comment couvrir sa piscine l’été

Outre d’un rideau ou d’un abri, toute piscine peut être recouverte d’une bâche de protection, appelée également couverture, de deux types distincts :
  • la bâche de piscine à bulles, dite également couverture solaire - protection thermique et contre toute pollution extérieure ;
  • la bâche de piscine filet – protection contre les impuretés de grande taille.
L’intérêt de couvrir sa piscine d’une couverture est de limiter l’entretien voire d’augmenter la température de l’eau - en cas d’utilisation d’une couverture solaire.

En savoir plus 

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 283 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide