Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment contrôler la pression d'eau

Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

183 guides

Réducteur de pression, surpresseur, pressostat, détendeur de compteur et manomètre sont nécessaires pour le bon fonctionnement et contrôle de la pression d’eau en maison individuelle et en immeuble. Pour ne pas avoir une pression d’eau trop faible ou trop forte, suivez les conseils du guide !

Caractéristiques importantes

  • Réducteur de pression
  • Surpresseur
  • Limiteur de pression
  • Manomètre
  • Détendeur de compteur

Comment contrôler et réguler la pression d’eau d’une installation


L'eau potable acheminée à votre domicile par les compagnies privées ou les communes est distribuée sous pression. La pression moyenne de distribution est de 3 bars.

Cette pression est nécessaire au bon fonctionnement du réseau et permet d'avoir de l'eau dans les étages des bâtiments.

Pas assez de pression et vos robinets ne donneront qu'un petit filet d'eau, votre lave-linge ou votre lave-vaisselle ne fonctionneront pas ou pire, vous n'aurez même pas d'eau dans les étages...

Trop de pression, c'est toute votre installation sanitaire qui souffrira. Votre chauffe-eau, votre électroménager ainsi que toutes vos canalisations s’abimeront... La pression d’eau est un paramètre important à ne pas négliger.

Les équipements de régulation et de contrôle

Pour mesurer, réguler, et contrôler efficacement la pression de l'eau, il existe différents procédés :
  • les réducteurs de pression lorsque vous avez besoin d'abaisser la pression de l'eau qui est distribuée chez vous – les réducteurs sont le plus souvent réglés en usine ;
  • les surpresseurs et leurs accessoires lorsqu'à l'inverse, la pression de l'eau qui arrive chez vous n'est pas suffisante ;
  • les manomètres sont très utiles pour lire et contrôler en temps réel la pression de l'eau – souvent gradués en Bars ou en PSI, 3 bars étant une pression de distribution standard ;
  • les limiteurs de pression sont aussi appelés pressostats. Le plus souvent utilisés dans l'industrie, les limiteurs dérivent la pression superflue vers un circuit tiers ou un réservoir – en sortie de pompe etc. ;
  • les détendeurs de compteur s’utilisent quand la pression d'eau distribuée est trop importante, ils servent à ramener la pression à une valeur d'utilisation normale (les détendeurs sont réglables). La différence avec un réducteur de pression est que le détendeur, de par sa conception, est moins sensible aux changements de pression d'entrée et délivre une pression d'utilisation pratiquement constante.

Qu’est-ce qu’un réducteur de pression et comment le choisir

Il arrive parfois que la pression de l'eau distribuée soit trop importante pour être utilisée. Les risques ne sont pas négligeables si la pression est trop élevée ! Fuites, casses, électroménager endommagé, etc.

En sortie de votre compteur d'eau, vous devez donc abaisser cette pression. La manière la plus simple est de mettre en place un réducteur de pression.

Caractéristiques d’un réducteur de pression


Le réducteur de pression s'installe en sortie de compteur et idéalement après une vanne de coupure si votre installation en est équipée. Pour le raccorder, en fonction de votre installation, vous pouvez opter pour un réducteur de pression mâle/mâle, mâle/femelle ou femelle/femelle. Pour un réseau domestique, la taille des raccords est de 3/4 ‘’ ou 20x27 en système métrique. De ce fait, le réducteur peut se monter directement sur un compteur ou une vanne.

La grande majorité des réducteurs de pression est préréglée en usine avec une consigne de pression de sortie fixée à 3 bars. Pour un meilleur contrôle (étant donné que certains réducteurs sont réglables), vous pouvez mettre en place un manomètre pour lire en temps réel la pression délivrée.

Attention à ne pas confondre réducteur et détendeur de pression ! Un réducteur reste moins performant en termes de régulation si la pression d'entrée fluctue beaucoup.

Pression d’eau : bride et accessoires de surpresseur


Si votre problème de réseau n'est pas d'abaisser la pression de l'eau mais de l'augmenter, vous vous équipez d'un surpresseur. Un tel dispositif est constitué d’une vessie et de sa bride, d’un limiteur de pression et d’un ou plusieurs manomètres.

Vessie : gonflée dans un vase d'expansion, la vessie sert à mettre en pression l'eau du réseau.

Bride de vessie : pièce métallique qui sert à étanchéifier le raccordement vessie/vase.

Limiteur de pression ou pressostat : détecte les consignes de pression, protège les canalisations et l'installation en général contre les fortes pressions, déclenche ou enclenche le fonctionnement du surpresseur.

Manomètre : lecture et contrôle de la pression en temps réel.

Définition et critères de choix d’un manomètre


Indispensable pour lire en temps réel la pression de l'eau d'un réseau, le manomètre est un appareil de mesure gradué en bars (système métrique) ou en PSI (système anglo-saxon).

Il se raccorde par piquage sur une canalisation. Il peut également être mis en place directement sur un élément (comme un réducteur ou un détendeur de pression) à condition d'avoir un système de montage spécifique pour l'accueillir.

L'information de pression la plus utile à avoir est la pression en sortie de compteur d'eau (donc celle qui sera distribuée dans la maison, l'immeuble, l'atelier, etc.). C'est donc après le compteur que vous devez installer votre manomètre.

Afin de vérifier le bon fonctionnement d'un réducteur, d'un détendeur ou d'un surpresseur, l'idéal est d'avoir un manomètre avant et après réduction ou surpression de l'eau.

Si vous avez à régler votre détendeur ou votre réducteur, n'oubliez pas que le réglage se fait toujours en pression dynamique par opposition à la pression statique. Vous devez donc régler votre appareil réseau ouvert (ex : un robinet ouvert en grand).

Pour information, et pour vous aider dans vos réglages, considérez qu'une pression dynamique de 3 à 3,5 bars est idéale. Si votre manomètre est gradué en PSI, cela correspond à une pression de 43,5 à 51 PSI (1 bar = 14,50 PSI).

Qu’est-ce qu’un limiteur de pression

On trouve principalement les limiteurs de pression (ou pressostats) dans les installations industrielles.

Le limiteur de pression sert à protéger les appareils et canalisations comme les utilisateurs d'une surpression anormale.

Le limiteur de pression est souvent utilisé en sortie de pompe, en tête de réseau et partout où il peut y avoir une montée de pression dans le réseau.

En fonction de sa technologie, le surplus de pression peut être renvoyé dans un réservoir (en cas d'installation en sortie de pompage), ou éliminé par une soupape (à l'air libre). Dans certain cas, le surplus de pression peut aussi alimenter un réseau tiers.

Le limiteur peut être équipé d'un contact manométrique réglable : lorsque la pression dans un réseau baisse en dessous de 3 bars une pompe démarre, et dès que la pression remonte à 4 bars, la même pompe s'arrête.

Rôle d’un détendeur de compteur dans une installation d'eau

Le détendeur de compteur est en réalité un réducteur de pression. Toutefois, de par sa conception (souvent à ressort et à membrane) il est beaucoup moins sensible aux fluctuations de pression d'entrée, et délivre donc une pression d'utilisation plus stable.

Caractéristiques d'un détendeur de compteur

Le détendeur de compteur s'installe en sortie de compteur – idéalement après une vanne de coupure si votre installation en est équipée.

Pour le raccorder, en fonction de votre installation, vous pouvez opter pour un réducteur mâle/mâle, mâle/femelle ou femelle/femelle. Pour un réseau domestique, la taille des raccords est de 3/4 de pouces ou 20x27 en système métrique. Le détendeur peut donc se monter directement en sortie de compteur ou de vanne.

Les détendeurs sont généralement préréglés en usine avec une consigne de pression de sortie fixée à 3 bars. Pour un meilleur contrôle, vous pouvez mettre en place un manomètre pour lire en temps réel la pression délivrée.

Pour régler précisément votre détendeur, n'oubliez pas que ce genre d'appareil doit être calibré en pression dynamique (c'est-à-dire lorsque le réseau d'eau est ouvert en aval, un robinet ouvert en grand suffit à réaliser les réglages).
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
5 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 183 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent