Comment choisir une tondeuse manuelle

Guide écrit par :
Albert, Responsable d'activité & rédacteur, Isère

Albert, Responsable d'activité & rédacteur, Isère

91 guides

Alternative à la tondeuse électrique pour la tonte des petits jardins, la tondeuse manuelle permet de tondre le gazon d’une manière écologique et sans bruit. Avec ou sans bac de ramassage, de largeur de coupe entre 30 et 45 cm, la tondeuse à main est préconisée pour les pelouses d’une surface inférieure à 200 m².

Caractéristiques importantes

  • Hauteur de coupe
  • Largeur de coupe
  • Avec ou sans bac de ramassage
  • Matériaux et ergonomie

Les critères pour bien choisir sa tondeuse à main

Pour bien choisir une tondeuse manuelle il faut, avant tout, prendre en considération le type de jardin à tondre, sa superficie et le type de tonte que l’on souhaite réaliser. Il existe bon nombre de tondeuses à main présentant des spécificités pour mieux s’adapter à chaque type de jardin :
  • la largeur de coupe, entre 30 et 45 cm, ;
  • le nombre de réglages et les hauteurs de coupe correspondantes, de 3 à 7 réglages et de 12 à 100 mm ;
  • la présence ou pas d’un bac de ramassage ;
  • le nombre de lames hélicoïdales, entre 4 et 7 ;
  • les matériaux constitutifs ;
  • la présence de roues supplémentaires ou d’autres dispositifs.

La largeur de coupe


Les tondeuses à main disposent de cylindres de coupe de largeur différente, généralement, entre 30 et 45 cm.

Les modèles à faible largeur de coupe conviennent parfaitement aux petits jardins de 100 m² et moins. Pour des jardins plus grands, il faut opter pour une largeur située entre 35 et 45 cm.

Il faut savoir que, plus la largeur de coupe est grande, moins de passes il est nécessaire de réaliser ce qui a pour conséquence moins de temps de tonte.

La hauteur de coupe

La plupart des tondeuses à main disposent d’un système de réglage du cylindre de coupe. Les réglages de la hauteur de coupe comportent  généralement de 3 à 7 positions selon les modèles. La hauteur de coupe se situe entre 12 et 100 mm.

A noter qu’une pelouse classique a une hauteur entre 35 et 45 mm, un gazon anglais entre 20 et 30 mm et une prairie entre 50 et 60 mm. Lorsqu’on aime une coupe très courte, il convient d’observer la hauteur de coupe la plus basse proposée. En effet, certaines tondeuses manuelles ont une hauteur de coupe minimale pas assez courte.

Si on préfère une pelouse plutôt haute, il convient de considérer la hauteur de coupe maximale car, pendant les périodes de forte pousse de l’herbe (avril à juin), il suffit de sauter une tonte et on se retrouve avec une pelouse très haute.

Ce critère est d’autant plus important que les tondeuses hélicoïdales ont du mal à couper les herbes hautes. Le nombre de positions de hauteur de coupe est tout aussi important car on peut plus aisément l’adapter en fonction de la pousse du gazon.

Le dispositif de coupe : les lames hélicoïdales

Le nombre de lames hélicoïdales présentes dans le cylindre varie de 4 à 7 d’une tondeuse à main à un autre.

Plus de lames de coupe signifie une coupe plus soignée pour le gazon plus court. Pour la coupe d’herbes hautes il convient d’avoir un nombre de lames réduit.

Un cylindre doté de cinq lames hélicoïdales est un bon compromis, car il s’adapte autant aux coupes courtes qu’à la tonte de pelouses plus hautes.

La présence d’un bac de ramassage

Certaines tondeuses manuelles sont livrées avec un bac de ramassage. Pour savoir si le bac est fourni ou s’il n’existe qu’en option ou pas du tout, il convient de bien lire la notice ou la fiche produit.

L’intérêt d’avoir un bac est de pouvoir ramasser le gazon plus haut suite à une période d’absence. Laisser l’herbe coupée sur place constitue apporter de l’engrais naturel, à condition que les brins d’herbe soient fins. Si les découpes sont plus longues, elles favorisent au contraire la formation de feutre et le dépérissement du gazon.

Les dispositifs supplémentaires

La popularité grandissante des tondeuses manuelles poussent les constructeurs à les perfectionner en permanence. Ainsi certains modèles proposent quatre roues à la  place de deux, placées parfois à l’avant et à l’arrière du cylindre, permettant une coupe sur toute la largeur de celui-ci.

D’autres disposent de rouleaux à l’arrière afin de favoriser le tallage du gazon, c’est-à-dire leur multiplication à la base grâce à un léger tassement après la tonte et offrent un aspect encore plus esthétique.

De grandes roues donnent une allure tout-terrain à d’autres, et améliorent leurs performances, notamment en termes de vitesse d’avancement, très appréciées des utilisateurs les plus sportifs pour tondre des terrains plus vastes.

Les avantages d’une tondeuse manuelle

Une tondeuse manuelle ou tondeuse à main, présente un bon nombre d’avantages qui font d’elle une option à prendre en compte très sérieusement. Voici quelques caractéristiques à retenir.
  • Écologique : une tondeuse manuelle n’a besoin ni de carburant, ni d’électricité, et ne produit pas de gaz d’échappement.
  • Économique : son petit prix est bien en dessous des tondeuses électriques ou tondeuses thermiques.
  • Un excellent rendu de tonte : grâce à sa coupe hélicoïdale, elle assure une qualité de coupe exceptionnelle.
  • Une grande longévité : elle a une durée de vie très longue si utilisée correctement.
  • Silencieuse : on peut tondre à n’importe quel moment sans gêner le voisinage.
  • Un entretien simplifié : les opérations d’entretien se limitant au graissage de la chaîne, au nettoyage des lames et plus occasionnellement l’affûtage des lames.
Une tondeuse manuelle a donc pas mal d’atouts, néanmoins elle exige des tontes plus régulières qu’avec une tondeuse à gazon classique. D’autre part, l’énergie nécessaire à son fonctionnement doit être fournie par son utilisateur, autrement dit, il faut la pousser. Son avancement est, de ce fait, assez lent et laborieux.

Pour une petite surface plate à tondre inférieure ou égale à 200 m², la tondeuse manuelle est sans doute une bonne option ; au-delà, il convient de se tourner vers des tondeuses électriques ou thermiques ; à moins d’avoir l’envie et la condition physique nécessaires pour de longues séances de tonte, très régulièrement.

Comment fonctionne une tondeuse manuelle

De conception simple, la tondeuse manuelle est constituée d’un cylindre situé dans un châssis,  muni de quatre à sept lames hélicoïdales.

Le cylindre est entraîné par deux roues. Une lame fixe est positionnée face au cylindre et lorsque les lames de celui-ci tournent, l’herbe est coupée comme par des ciseaux. La coupe est nette et précise.

Certains modèles sont équipés d’un bac de ramassage ou le proposent en option. Cependant, l’intérêt de la tonte au moyen d’une tondeuse manuelle est de ne pas ramasser l’herbe coupée, car celle-ci se transforme en engrais naturel.

Critères qualitatifs d’une tondeuse à main

Les critères qualitatifs sont tout aussi à prendre en compte, ils peuvent s’avérer déterminants pour le choix de sa tondeuse à main.

Le poids

Légères, certaines tondeuses manuelles le sont un peu moins, un poids entre 7 et 12 kg est tout à fait raisonnable, au-delà cela se justifie si la surface à tondre est importante.

L’ergonomie

Les guidons réglables en hauteur, des poignées munies d’un revêtement, des manettes de réglage faciles à manipuler, favorisent une bonne prise en main.

Transport et rangement


De nombreux modèles permettent de plier ou de démonter facilement le guidon, très pratique pour les transporter ou les ranger dans un abri de jardin.

Qualité des matériaux

Des lames en acier assurent une coupe irréprochable, un traitement anti rouille, des roues caoutchoutées, améliorent la longévité et la robustesse.

Une marque reconnue


C’est un élément à prendre aussi en compte, les grandes marques proposant des produits fiables. Il ne faut pas oublier que, même quand on est regardant sur le prix, la qualité n’est pas à négliger, d’autant plus qu’il faudra utiliser sa tondeuse très régulièrement et pendant longtemps.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Albert, Responsable d'activité & rédacteur, Isère 91 guides écrits

Albert, Responsable d'activité & rédacteur, Isère

Le jardinage et le bricolage font partie de mon quotidien depuis de nombreuses années. En effet, ayant fait des études dans le commerce, j’ai rapidement évolué vers les métiers du bâtiment et du paysage : technicien, paysagiste et responsable d’activité.

De la maintenance technique d’immeubles à la création et l’entretien des espaces paysagers, en passant par la rénovation de logements, mon expérience m’a permis d’être polyvalent. Au fil de mes différentes activités, les conseils à mes interlocuteurs, particuliers et professionnels m’ont orienté logiquement vers le métier de rédacteur.

C’est donc avec plaisir que je vous apporte aujourd’hui mes conseils de choix d’équipements et produits, tout comme pour la réalisation de travaux permettant d’améliorer le confort à la maison et pour le bien-être au jardin.

Les produits liés à ce guide