Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir une sous-couche

Guide écrit par :
Anne, Peintre & Décoratrice d'intérieur, Aveyron

Anne, Peintre & Décoratrice d'intérieur, Aveyron

27 guides

Envie de rafraichir vos peintures mais vos supports sont abimés, poreux ou humides ? Pour vous assurer une belle finition, une seule solution : une sous-couche ! Primaire d'accrochage, sous-couches Placoplâtre ou spéciale murs humides : choisissez un primaire pour un meilleur rendu et faire des économies !

Caractéristiques importantes

  • Vinylique
  • Acrylique
  • Glycérophtalique
  • Pouvoir opacifiant
  • Pouvoir garnissant
  • Rendement

Rôle d’une sous-couche avant l'application d'une peinture

Optimiser le rendu de la peinture en préparant le support 


La sous-couche est, comme son nom l'indique, la première couche à appliquer sur un support sain, sec et propre, avant de réaliser sa finition. Bien qu'on ait souvent envie de se passer de cette étape (petits paresseux que nous sommes ! ), son application est pourtant essentielle ! 

En effet, la sous-couche offre de nombreux avantages tels qu'une meilleure adhérence, une facilité d'application ou de dépose (enlèvement) de votre support (peinture, revêtement mural ou papier peint), une longévité au résultat final et elle sert de fixateur (elle permet de stabiliser une matière poreuse, écaillée, poudreuse ou tâchée). Dans le jargon, on appelle ça « bloquer le fond ». Cela évite de rendre visibles les différences d'absorption du support tels que le plâtre ou les enduits qui peuvent laisser des traces inesthétiques en rendant le support moins absorbant ou poreux. Cela permet par conséquent de réaliser des économies puisque le support va moins « boire la peinture ».

Uniformisation du support et blocage du fond

Une sous-couche permet aussi d'uniformiser le support (si recouvert d'une ancienne couleur), d'appliquer une peinture à l'eau sur une ancienne peinture à l'huile et d'éviter les remontées de rouille pour le fer ou de tanins pour le bois (composés chimiques naturellement présents dans le bois, solubles dans l'eau ou dans certain solvants, colorés, qui peuvent parfois générer des tâches ou auréoles). Somme toute, l'application d'un sous-couche est une étape indispensable avant d'attaquer votre peinture !

Les principales catégories de primaires

Comme pour les peintures de finition, les peintures d'impression (ou primaires) se déclinent en trois catégories.

Primaire vinylique


Les vinyliques sont des peintures dont l'eau sert de diluant, pauvres en pigments, elles servent simplement à imprimer (peindre) un support en plâtre ou en Placoplatre afin de le rendre moins friable et poreux.

Primaire acrylique

Comme pour les vinyliques, le diluant est l'eau mais ce sont des peintures de hautes performances. Ininflammables, elles se déclinent sous trois aspects : mat, satiné ou brillant et conviennent aussi bien à la préparation qu'à la finition, que ce soit sur les murs, les plafonds ou sur les boiseries.

Respectueuses de l'environnement
, les vinyliques ou les acryliques sèchent vite, sont quasi inodores et plus faciles à utiliser (nettoyage des pinceaux et rouleaux à l'eau).

Primaire glycérophtalique

Le diluant utilisé ici est le White Spirit ou l'essence de térébenthine. Composées de résines synthétiques, elles peuvent s'appliquer directement sur tous types de peintures, bois nus ou papiers peints. Très résistantes, elles assurent un bon tendu et une jolie finition sur les boiseries.

En impression ou sous-couche, leur haut pouvoir opacifiant et leur consistance permettent une excellente finition, notamment sur des murs tâchés ou humides.

Seuls bémols : un temps de séchage assez long, une odeur assez forte à l'application et un nettoyage des rouleaux et pinceaux (et des mains !) au White Spirit.
 
Parmi ces trois catégories, on trouve essentiellement la sous-couche universelle, la sous-couche plaque de plâtre et la sous-couche recouvre-tout


Sous-couche universelle 


Multisupport, elle rend le support uniforme, masque de légères imperfections, favorise l'adhérence de la peinture de finition, facilite la pose et la dépose des revêtements muraux, s'applique dans toutes les pièces (sèches ou humides) et elle est recouvrable par tous types de peintures décoratives (glycéros ou acryliques).

Elle convient aux supports intérieurs en bon état. Economique pour des gros travaux, elle a une bonne adhérence sur le plâtre, le Placoplatre, les enduits, le bois, le ciment.

Sous-couche plaque de plâtre 

Microporeuse (laisse passer l'air et respirer le support), elle adhère bien sur des supports tels que des carreaux de plâtre, plaques de plâtre, enduits et dérivés de plâtre, bois, toiles ou fibres de verre, etc. Cette sous-couche facilite la pose et la dépose des revêtements muraux, masque les délimitations des plaques et  bloque le fond très poreux du plâtre afin de le rendre moins friable et absorbant.

Elle est principalement utilisée sur des supports neufs poreux ou déjà peints car elle a une meilleure opacité (meilleur pouvoir couvrant) que la sous-couche universelle.

D'autres sous-couches « spéciale plâtre ou ciment » permettent de masquer d'éventuelles tâches ou imperfections et assurent une finition homogène.

Sous-couche recouvre-tout 

Dotée de propriétés adhérentes et isolantes, elle neutralise les tâches (nicotine, tanin, humidité) en les bloquant à la surface du support. Multisupport (surfaces lisses, bois, radiateurs, plâtre, carrelages muraux, etc.), elle est recouvrable aussi bien par des peintures acryliques que glycérophtaliques. 

Enfin, elle assure également un bon accrochage sur tous les supports classiques, que ce soit pour un usage en intérieur et extérieur

Les primaires dédiés à des supports spécifiques

Même si la plupart des sous-couches dites « universelles » permettent de recouvrir certains matériaux spécifiques comme le carrelage ou le plastique, d'autres matériaux beaucoup plus spéciaux tels que le PVC, le stratifié, la fonte ou le fer ont besoin d'une sous-couche dite spécifique pour assurer une bonne adhérence de la peinture sur le support.

Sous-couche carrelage mural, revêtements décoratifs 


Idéale pour imperméabiliser les murs d'une cuisine, d'une salle de bains ou d'une cabine de douche avant la pose de carrelage sur plâtre ou Placoplatre. Elle est aussi utilisée pour améliorer l'accroche directe de revêtements décoratifs lourds tels que le bois, les enduits à cirer, les crépis, les papiers vinyliques lourds, etc.

Sous-couche carrelage, verre, stratifié 


Facilement recouvrable par tous types de peintures (glycéros ou acryliques), elle a un haut pouvoir opacifiant et permet d'augmenter l'adhérence de la peinture de finition sur les supports très lisses, tels que le carrelage, le verre ou des revêtements stratifiés.

Sous-couche bois intérieur

Microporeuse, elle laisse respirer le support et favorise l'adhérence de la peinture de finition. Destinée aux boiseries (portes, fenêtres, plinthes, etc.), elle s'utilise exclusivement à l'intérieur et dans toutes les pièces (sèches comme humides).

Sous-couche plastique et PVC 


Elle renforce l'accrochage de la peinture de finition sur des supports plastifiés ou en PVC et résiste en extérieur. Elle peut être recouverte par tous types de peintures (glycéros ou acryliques).

Sous-couche supports humides

Durcissante et isolante, elle régule  l'absorption des fonds, s'applique sur des supports neufs et difficiles, ou poreux et dans des pièces dites « humides » (salle de bains, cuisine) ou encore avec une humidité ponctuelle (buanderie avec un sèche-linge par exemple). Elle assainit le mur avant de le peindre et lui apporte une bonne résistance face aux moisissures ou à la condensation.

Microporeuse, elle a une bonne adhérence sur le plâtre, le Placoplatre, le bois ou la toile de verre.

Sous-couche métaux ferreux 

Facilement recouvrable, elle assure une protection efficace contre la rouille aux métaux ferreux et renforce l'adhérence des finitions.

Elle est recouvrable par tous types de peintures décoratives (veillez à utiliser une peinture de finition spécifique pour un usage extérieur).

Sous-couche alu, cuivre, zinc et galvanisé 

Elle résiste aux agents chimiques et assure l'accrochage des finitions sur des supports galvanisés, en alu, en zinc ou en cuivre.

Elle est recouvrable par tous types de peintures décoratives (glycéros ou acryliques).

Critère de choix d'une sous-couche ou primaire d'impression

Il existe plusieurs gammes de sous-couches (ou primaires), dont les prix peuvent varier du simple au double pour la même quantité de produit ! Voici les critères qui expliquent cette différence !

Pouvoir opacifiant

C'est l'aptitude d'une peinture à donner un film d'épaisseur, appelée aussi enduction, susceptible de masquer par son opacité la nuance propre ou les contrastes de couleur de votre support. Pour faire simple, plus une sous-couche a un haut pouvoir opacifiant (ou couvrant), plus le rendu est uniforme.

Les sous-couches dites « 1er prix » sont souvent beaucoup plus diluées et ont donc un pouvoir opacifiant assez limité.

Pouvoir garnissant 

Concerne les propriétés d'une peinture à lisser les petites irrégularités. Bien entendu, son pouvoir reste limité et il est essentiel de préparer les murs (enduits)  avant l'application de la sous-couche qui s'utilise sur des fonds sains, secs et durs.

Rendement

Représente la surface que l'on peut couvrir avec 1 litre de produit. C'est un critère essentiel car il permet d'évaluer la quantité de peinture à prévoir. Comme pour les peintures de finition, plus le rendement est important, plus vous ferez des économies de peinture sur la quantité, donc sur le prix.

Conseils de choix

Certaines peintures contiennent déjà des agents spécifiques aux sous-couches pour une application directe sur le revêtement !

S'il s'agit de petits travaux (petites surfaces), pensez à vérifier si vous trouvez votre bonheur parmi les couleurs proposées (certaines marques ont un panel assez restreint : gris alu ou béton, rouge, vert, beige, jaune, noir, blanc).

Si vous avez une surface à peindre beaucoup plus importante (carrelage, meubles, etc.), il est souvent plus économique d'appliquer la sous-couche spécifique au support puis de recouvrir d'une peinture de finition classique dont vous aurez le choix de la couleur, de l'aspect et de la nature (glycéro ou acrylique).

Protégez-vous des COV (Composés Organiques Volatiles) avec un masque de protection !

 

 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
7 votes utiles
Guide écrit par :

Anne, Peintre & Décoratrice d'intérieur, Aveyron 27 guides écrits

Anne, Peintre & Décoratrice d'intérieur, Aveyron
Après 8 ans de commerce, tournant professionnel : je me forme au métier de  Peintre en Bâtiment, option Solier Moquettiste, avec des camarades de 16 ans ! 9 mois plus tard, le CAP, mon inscription au Répertoire des Métiers et le label Artisan en poche, je créais mon  entreprise ! Et depuis, je ne décroche plus mes pinceaux !

Autodidacte, passionnée de bricolage et de décoration, j'adore chiner, restaurer des meubles, créer des éléments de décoration insolites ! Après la restauration complète de la maison de ma sœur, cet été, re-belote avec ma nièce : électricité, ragréage, carrelage, placo… On s'est essayés à tous les corps de métiers ! Et si aujourd'hui je peux vous faire partager mon expérience, j'en suis ravie !

Une blague 100% Bricolo: "Que doit toujours avoir sur lui un ancien clown, reconverti en bricoleur ? Une grosse pointe d'humour !" Bon bricolage !

                                                                                  

Les produits liés à ce guide