Comment choisir une serre tunnel

Comment choisir une serre tunnel

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

273 guides

La serre tunnel, qui doit son nom à sa forme semi-circulaire, est appréciée pour son prix raisonnable et sa facilité de montage. Elle est à choisir parmi différentes structures, de la bâche qui abritera vos plants aux arceaux qui en constituent le squelette, en passant par la porte et les aérations. Nos explications.

Caractéristiques importantes

  • Avantages et inconvénients
  • Matériaux
  • Dimensions, emplacement et orientation
Voir les serres tunnels

Les principaux critères de choix d’une serre tunnel


Les principaux critères de choix d’une serre tunnel

La serre tunnel, qu’elle soit basse ou haute, prend la forme d’arceaux surmontés d’une bâche plastique souple et transparente. Parfois aussi appelée serre maraîchère, cette structure amovible, qui est aussi facile à monter qu’à démonter, isole et accumule la chaleur pour la redistribuer à vos cultures, en évitant les forts écarts de température. La serre tunnel se destine ainsi à la culture maraîchère, à la culture de plants et à l’hivernage

Ses dimensions varient considérablement, de celle de moins de 2 m² idéale pour y cultiver des tomates par exemple mais à démonter en fin de saison, à celle de 18 m² et plus qui pourra accueillir fruits, légumes et plantes et éventuellement rester en place tout l’hiver. Vous pourrez également opter pour un tunnel de forçage, beaucoup plus petit et à installer directement au-dessus de vos plants pour en forcer la croissance ou en prolonger la culture. 

Vous aurez également à choisir parmi différents types de bâches, qu’elle soit thermique, diffusante pour une meilleure répartition de la chaleur, ou armée pour une résistance accrue. Quant  sa taille, elle dépendra bien sûr de vos besoins en matière de culture et de l’espace que vous êtes prêt à lui laisser au jardin. Sachez toutefois qu'au-delà de 5 m², une demande d'autorisation préalable est nécessaire pour les serres de jardin. Renseignez-vous en mairie.

Les avantages et limites d’une serre tunnel


Les avantages et limites d’une serre tunnel

Avantages et inconvénients sont à prendre en compte pour être sûr de faire le bon choix. 

Facile à monter et bon marché

Moins onéreuse qu’une serre en verre ou en polyuréthane, la serre tunnel autorise de nombreuses cultures. Facile à monter comme à démonter, elle permet de travailler le sol même une fois installée puisqu’elle n’a pas de plancher. Si la serre tunnel est une structure amovible, elle ne nécessite en théorie pas de déclaration préalable de travaux ou de permis de construire, quelle que soit sa superficie. Toutefois, les serres de jardin installées de manière plus durable (plot, panneau en polycarbonate etc.) nécessitent une demande d'autorisation préalable au-delà de 5 m² et jusqu'à 20 m², une demande de permis de construire est nécessaire si la surface est supérieure à 20 m². Renseignez-vous en mairie.

Moins esthétique et résistante

La serre tunnel est moins esthétique qu’une serre classique et se réchauffe également moins vite qu’une serre en verre ou en polycarbonate par exemple. Elle ne s’utilise qu’en serre froide, puisqu’elle ne peut pas être chauffée. La serre tunnel est également moins résistante aux chocs et aux intempéries, à moins d’opter pour un modèle avec bâche armée. 

Choisir les matériaux d’une serre tunnel


Choisir les matériaux d’une serre tunnel

Votre serre tunnel se compose d’arceaux, d’une bâche, d’une porte pour les grands modèles et éventuellement d’ancrages et d’une aération. Les serres tunnels haut de gamme offrent des parois en polycarbonate, le must en terme de qualité.

Les arceaux

Le plus souvent en acier galvanisé, mais aussi en plastique rigide, les arceaux forment la charpente d’une serre tunnel. Ils doivent donc être le plus résistants possibles, aux intempéries comme à la corrosion. Un diamètre minimal de 10 mm est conseillé. 

L’ancrage

La serre tunnel doit être fixée au sol pour ne pas s'envoler sous l'effet du vent. Si pour un tunnel de forçage, il suffit d’enterrer les bords de la bâche, une serre tunnel de plus grande superficie aura besoin d’ancres. Les sardines conviendront aux petits modèles de moins de 5 m², tandis que les plus grandes serres tunnel devront être équipées de piquets d'ancrage, de plots de béton et d'une embase.

Voir le catalogue ManoMano
Embase et fondation pour serre

La bâche

La bâche qui recouvre les arceaux doit être en plastique renforcé, généralement du polyéthylène traité anti UV, pour lui assurer un bon vieillissement. Sa résistance et donc la durabilité de la serre tunnel, mais aussi son pouvoir isolant, dépendent de son épaisseur, qui varie de 80 à plus de 300 microns (1 micron = 1 millième de millimètre), soit de 80 à 300 g/m². L'offre de prix commence généralement avec des bâches d'une épaisseur de 130 à 150 g/m².

Vous aurez également  le choix entre plusieurs types de bâches : 

  • La bâche thermique protège les plants d’un ensoleillement trop important tout en laissant pénétrer suffisamment de lumière et de rayons solaires pour réchauffer l’air intérieur ainsi que le sol. Mais avec ce type de bâche, lumière et chaleur ne sont pas uniformément réparties dans toute la serre tunnel. 
  • La bâche diffusante répartit quant à elle lumière et chaleur de façon beaucoup plus homogène, mais son prix grimpe. 
  • La bâche armée est composée de deux bâches thermiques renforcées par un maillage de nylon. Elle garantit une meilleure résistance à l’usure et est idéale aux parties exposées aux frottements, comme les portes ou pignons.  

Panneaux en polycarbonate

Les panneaux en polycarbonate sont bien plus durables qu'une bâche mais aussi bien plus chers. D'une épaisseur de 3 mm environ, résistants et offrant une meilleure isolation, les panneaux en polycarbonate bloquent la quasi totalité des rayons UVs. Généralement garantis 10 ans.

La porte

Il peut s’agir d’une classique porte battante ou d’une partie de bâche qui a été découpée pour être enroulée ou à abaissée à volonté. Dans tous les cas, assurez-vous qu’elle soit suffisamment large pour laisser aisément passer les équipements que vous utilisez : brouette, tondeuse, etc. Les dimensions de porte varient généralement de 60 à 90 cm pour les serres tunnels domestiques. 

Les aérations

Des aérations latérales permettent de renouveler l’air et de laisser entrer directement la lumière du soleil afin d’optimiser le développement des cultures. 

Choisir les dimensions et l’emplacement d’une serre tunnel


Choisir les dimensions et l’emplacement d’une serre tunnel

Une taille adaptée à vos besoins en culture

Les dimensions de votre serre tunnel dépendent de vos besoins en matière de culture, mais aussi de l’espace disponible au jardin. Les maraîchers professionnels estiment les besoins en surface sous tunnel à 1/10ème de toute la surface cultivée. À vous donc de faire vos calculs en fonction par exemple de la surface de votre potager, sachant qu’un jardinier amateur n’a pas les mêmes besoins. 

N’oubliez pas que plus votre serre tunnel sera grande, plus elle accueillera bien sûr de plantes, mais plus elle sera longue à chauffer sous l’effet du soleil. La température, elle, sera par contre plus facile à contrôler que dans un petit modèle de tunnel serre. 

Un emplacement et une orientation choisis avec soin

Si vous disposez d'un vaste jardin et d'aucune contrainte d'installation (arbres environnants qui font de l'ombre, voisinage, terrain accidenté ou pentu, etc.), faites comme bon vous semble, toutefois, considérez la direction dominante du vent.

En effet, si votre jardin est situé dans un passage venté en permanence, n'installez pas la serre face aux vents dominants et encore moins si elle n'a pas de fenêtres et/ou d'aérations suffisantes. Si le vent s'engouffre dans la serre et qu'il ne peut pas ressortir, il endommagera la serre tôt ou tard. Dans l'idéal, une des façades est face au vent dominant.

Installer une serre tunnel en 5 étapes

1. Délimiter l'emplacement et l'orientation de de la serre


1. Délimiter l'emplacement et l'orientation de de la serre
  • Choisir un emplacement à l'abri des vents dominants, loin des arbres, des haies, de toute sources d'ombre et sur un terrain nivelé.

2. Vérifier le matériel de montage


2. Vérifier le matériel de montage
  • Checker le bon état de la bâche, le nombre suffisant d'arceaux etc. selon la notice de montage fabricant.

3. Assembler les arceaux de la serre tunnel


3. Assembler les arceaux de la serre tunnel
  • Monter la structure en emboîtant les arceaux selon la notice de montage.
  • Commencer par la partie horizontale plaquée au sol, puis continuer par la partie haute.
  • Arrimer la serre au sol avec les piquets d'ancrage, les plot ou l'embase (elle-même arrimée au sol).

4. Installer la bâche sur les arceaux


4. Installer la bâche sur les arceaux
  • Fixer la bâche ou les panneaux en polycarbonate sur les arceaux en façade de la serre.

5. Installer la bâche de la serre tunnel


5. Installer la bâche de la serre tunnel

  • Déployer la bâche sur la partie haute de la serre tunnel.
  • La tendre sur les arceaux et la fixer solidement.
  • Enterrer la bâche sur les côtés pour éviter que ne s'engouffre le vent.

Monter une serre tunnel en vidéo

Voir les serres tunnels

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne, 273 guides

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition. Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques. À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Les produits liés à ce guide