Comment choisir une laque ?

Comment choisir une laque ?

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

257 guides

Originaire du Japon, la laque a toujours été appréciée pour sa brillance et redoutée pour sa difficulté d’application. Aujourd’hui, la laque s’est modernisée pour s’adapter à différents supports, intérieurs comme extérieurs, tout en se déclinant également en version satinée et mat. Découvrez ses très nombreux atouts.

Caractéristiques importantes

  • Les atouts et limites de la laque
  • La laque acrylique
  • La laque glycérophtalique
  • La laque alkyde
  • La laque d’origine naturelle
  • Les différentes finitions
  • L’application
Voir les laques

L’essentiel à savoir de la laque


undefined

Composée d’un liant et d’un solvant, la laque est une peinture « haut de gamme » destinée à offrir un rendu parfaitement lisse et tendu au support qu’elle recouvre. Largement utilisée en intérieur, y compris dans les pièces humides comme la cuisine ou la salle de bains où elle s’applique sur les meubles comme les boiseries ou les murs, elle s’utilise également en extérieur.  

Vous aurez le choix entre la laque acrylique, la laque glycérophtalique, la laque alkyde et la laque d’origine naturelle, à préférer en fonction du support à peindre et de son emplacement. Vous aurez aussi le choix de la finition, entre laque brillante pour un effet miroir, mate pour plus de sobriété ou satinée pour un bon compromis entre les deux. Quant à l’application, même si la laque a bien évolué depuis sa création, elle reste minutieuse et passe impérativement par une bonne préparation du support. 

Voir le catalogue ManoMano
Peinture

Les avantages et inconvénients de la laque

Avantages

Inconvénients

Si la laque est bien sûr une peinture, c’est celle qui, grâce à sa formulation, accroche le plus la lumière avec un aspect tendu et lisse à nul autre pareil. 

La laque exige une préparation très soignée du support sans quoi toutes les imperfections de celui-ci ressortent fortement. 

La laque, riche en résine, est extrêmement résistante, tant aux rayures qu’aux chocs et aux frottements, mais aussi aux ultra-violets et aux intempéries en fonction du type de laque choisi. Elle protège ainsi le support sur lequel elle est appliquée, le tout en résistant durablement dans le temps.

Nécessite souvent l’utilisation d’un primaire d’accrochage ou d’une sous-couche avant application sur le support.

Autrefois réservée aux objets et meubles en bois, la laque peut désormais être utilisée du sol au plafond et sur de nombreux autres supports y compris le métal, à condition toutefois qu’il soit préalablement traité avec un produit antirouille.

Appliquer cette peinture exige une certaine dextérité, le dosage doit être régulier pour obtenir un rendu optimal.

La laque est lavable, voire lessivable pour certaines. 

Laque acrylique, laque glycéro, laque alkyde ou naturelle : que choisir

Vous aurez le choix entre les laques en phase aqueuse, les laques en phase solvant et les laques naturelles.

Laque acrylique 


undefined

La laque acrylique est une laque en phase aqueuse, c’est-à-dire dont le solvant est essentiellement constitué d’eau, auquel s’ajoute un mélange de pigments liés par une résine acrylique

La laque acrylique, si elle peut s’utiliser en extérieur, est quoiqu’il en soit celle à préférer en intérieur, puisqu’elle est pratiquement sans odeur et dégage peu de composés organiques volatiles (COV) pour un impact limité sur l’environnement et votre santé. Son temps de séchage est réduit, ce qui est un avantage en termes de gain de temps, mais aussi un inconvénient puisqu’il est impossible de corriger d’éventuelles erreurs d’application. 

Laque glycérophtalique


undefined

La laque glycéro est une laque en phase solvant, à base de solvants organiques donc (essence, white spirit, etc.) et d’une résine glycérophtalique faisant office de liant.

Si la laque glycéro s’utilise aussi bien en intérieur qu’en extérieur du fait de sa grande résistance, elle dégage non seulement une forte odeur, mais aussi des composés organiques volatiles (COV), particulièrement polluants. 

Si le temps de séchage assez long de ce type de peinture est souvent considéré comme un inconvénient, dans le cas d’une laque il permet d’avoir le temps de faire d’éventuelles retouches. 

Laque alkyde


undefined

Dernière née des laques comme des peintures, la laque alkyde se compose de résines alkydes et d’eau, combinant ainsi les avantages d’une laque acrylique et la très grande résistance d’une laque glycéro. 

Utilisable en intérieur comme en extérieur, la laque alkyde dégage peu d’odeur et moins de composés organiques volatiles qu’une laque glycéro. 

Laque d’origine naturelle


undefined

La laque d’origine naturelle, qui n’utilise pas de liants chimiques, remplacés par des liants d’origine naturelle, est idéale pour l’intérieur puisqu’elle ne dégage que très peu de composés organiques volatiles néfastes pour la santé et l’environnement. 

Les différentes finitions de laque

Si la laque est avant tout connue pour sa brillance, elle se décline aussi en finitions satinée et mate.

Finition brillante

Brillante, la laque réfléchit la lumière pour un effet miroir. Outre son esthétique, c’est aussi la finition la plus résistante. Mais le support sur lequel la laque finition brillante est appliquée doit être en parfait état, faute de faire ressortir le moindre défaut. 

Finition satinée

En finition satinée, la laque offre un bon compromis entre le mat et le brillant. En effet, elle réfléchit la lumière sans pour autant briller de mille feux. 

Finition mate

À réserver plutôt à l’intérieur, la finition mate ajoute une touche de sobriété à la laque. Les éventuels défauts de support accrochent également un peu moins le regard.

Voir le catalogue ManoMano
Laque

L’application d’une laque

La préparation du support et les outils d'application


undefined

La clé de la réussite passe par une parfaite préparation du support. Celui-ci doit en effet être parfaitement lisse. D’éventuelles fissures devront donc être comblées avec un enduit de rebouchage et de petites aspérités par un ponçage. N’hésitez pas à utiliser un primaire d’accrochage adapté au support, qui permettra à la laque de mieux se fixer.

Les outils d'application

La laque s’applique à l’aide d’un rouleau à laquer et éventuellement d’un tampon à laquer, ainsi que d’un pinceau spécial peinture glycéro pour les angles et les moulures.

Voir le catalogue ManoMano
Rouleaux de peinture

La mise en peinture


undefined

La mise en peinture d'une laque est une opération à la portée de tout bricoleur. Cependant, pour obtenir un résultat impeccable, certaines règles doivent être respectées.

  • Appliquez la première couche de laque au rouleau, sans le surcharger, et en procédant par passes croisées
  • Veillez à étaler au maximum la laque avant de recharger le rouleau. 
  • Laissez sécher le temps indiqué par le fabricant. 
  • Poncez légèrement, dépoussiérez avec une brosse souple.
  • Enlevez les dernières poussières à l’aide d’un chiffon humide ou légèrement imbibé de white spirit. 
  • Passez une deuxième couche de laque à l’aide du rouleau ou du tampon à laquer, qui exige cependant plus de technicité.
  • Dans certains cas, après séchage et nouveau ponçage, vous pouvez éventuellement passer une troisième couche de laque. 

Voir les laques

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne, 257 guides

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition. Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques. À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Les produits liés à ce guide