Comment choisir une lance d’arrosage

Comment choisir  une lance d’arrosage
Chapitres :
Guide écrit par :
Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

197 guides
Qu’il s’agisse d’arroser vos plantes ou de nettoyer des surfaces extérieures parfois difficilement accessibles, la lance d’arrosage se montre rapidement indispensable. Mais entre ergonomie, matériaux, manche, types de jets ou encore raccord, comment être sûr de faire le bon choix ? 

Caractéristiques importantes

  • Les différentes parties d’une lance d’arrosage
  • Les matériaux
  • Les jets
  • Le raccord

Les principaux critères de choix d’une lance ou canne d’arrosage


À l’instar du pistolet d’arrosage, la lance d’arrosage est composée d’une poignée, elle-même dotée d’une gâchette qui permet de contrôler le débit et la pression de l’eau. Elle est surmontée d’un long manche et d’une tête équipée de plusieurs buses qui délivrent entre 2 et 10 jets en moyenne.
Plusieurs critères sont à prendre en compte pour être certain que le modèle choisi convient à vos besoins :
  • L’ergonomie de la poignée est importante pour assurer une parfaite prise en main de la lance d’arrosage.
  • La taille du manche. Elle varie généralement entre 90 cm et plus de 2 m pour les modèles extensibles.
  • Les jets. Si les modèles les plus basiques de lance d’arrosage n’offrent que 2 jets, d’autres vont jusqu’à 10 jets différents pour s’adapter à tous vos besoins : l'arrosage de plantes fragiles, le nettoyage d’une allée, d’un mur, etc.
  • Les matériaux. Du plastique au métal, le matériau de la lance influence son esthétique, mais aussi sa durabilité et son prix.
  • Les options. Elles sont à envisager en fonction de vos besoins, entre une tête à inclinaison réglable, une gâchette verrouillable ou encore un réservoir, bien pratique pour ajouter un détergent ou un produit de démoussage par exemple.
  • Le raccord. Fixé sur le tuyau d’arrosage, c’est lui qui vous permet d’y connecter rapidement votre lance.

Les différentes parties d’une lance d’arrosage

La lance d’arrosage est composée d’une poignée, d’un manche et d’une tête.

La poignée


Ergonomique pour saisir facilement la lance d’arrosage sans risquer de la lâcher, la poignée est dotée d’une gâchette qui contrôle le débit et la pression de l’eau. Celle-ci peut être placée à l’avant ou à l’arrière, pour être actionnée soit avec les doigts, soit avec la paume dans le second cas. Certains modèles de lance d’arrosage ont une poignée rotative qui vous permet de changer à volonté l’emplacement de la gâchette.
Certaines gâchettes peuvent également être verrouillées : une option pratique pour ne pas avoir à maintenir la pression tout au long de l’arrosage. Il suffit de la déverrouiller pour couper l’eau.

Le manche de la lance d’arrosage


Tout en longueur, c’est le manche qui permet d’atteindre les plantes éloignées ou les parties hautes d’un mur par exemple.
S’il mesure en moyenne 90 cm, vous pouvez également opter pour un modèle extensible qui vous permet d’adapter sa longueur à vos besoins, jusqu’à 2 m pour certains modèles.
Il existe également des modèles de lance d’arrosage dont le manche est entièrement flexible, pour se plier à tous vos besoins.

La tête de lance


La tête de la lance d’arrosage est pourvue de buses pour laisser échapper différents types de jets d’eau.
Dans certains modèles, cette tête peut s’incliner et pivoter pour atteindre plus facilement le moindre recoin.

Canne d’arrosage : quel matériau choisir


La canne ou lance d’arrosage peut être composée de différents matériaux : plastique, inox (acier inoxydable), acier laqué ou laiton.
Si vous souhaitez un modèle léger et peu onéreux, vous vous orienterez plutôt vers une lance d’arrosage en plastique. Si vous envisagez d'acquérir un modèle plus résistant, vous devrez alors vous tourner vers une canne ou lance d'arrosage en métal, plus onéreuse.
Mais le plus souvent, les lances d’arrosage modernes sont constituées de plusieurs matériaux pour allier les atouts des uns et des autres.
Voir le catalogue ManoMano
Lance d’arrosage

Les différents jets d’une lance d’arrosage

Les modèles basiques de lance d’arrosage proposent deux jets : un jet brume, plutôt adapté aux plantes fragiles et/ou en bouton et un jet bâton, bien plus puissant, destiné à arroser arbres et arbustes par exemple.

La lance d’arrosage multi jets


La lance d’arrosage multi jets est plus complète avec une moyenne de 4 à 10 jets. Aux deux jets de base (brume et bâton) s’ajoutent les jets plat, douche, large, flots, angle, crayon, cône, éventail, etc. pour s’adapter à de très nombreuses situations.

La lance d’arrosage haute pression


Si vous choisissez un modèle à haute pression, votre lance d’arrosage vous permet de nettoyer facilement vos surfaces extérieures comme une terrasse, un muret ou une façade, mais aussi du mobilier de jardin ou un véhicule. Attention cependant à sa puissance lors de l’arrosage des plantes.

Raccord d’une lance d’arrosage : bien le choisir


Une lance d’arrosage se connecte au tuyau par un raccord d’arrosage dit rapide. Son diamètre doit donc être adapté à celui-ci, qui mesure dans la grande majorité des cas 15 ou 19 mm. Trois types de raccords s’offrent à vous :
  1. Le classique raccord rapide se connecte très facilement en un seul clic par une légère pression, et se déconnecte tout aussi rapidement en abaissant simplement sa collerette.
  2. Le raccord rapide Aquastop qui fonctionne de la même façon, mais y ajoute la coupure automatique de l’arrivée d’eau lorsque vous déconnectez votre lance d’arrosage, sans avoir besoin de vous rendre jusqu’au robinet de jardin pour couper l’alimentation.
  3. Le raccord laiton. Aussi appelé raccord express ou à griffes, de par sa robustesse et sa durabilité, il est destiné à une utilisation intense et/ou professionnelle.
Voir le catalogue ManoMano
Robinet de jardin
Guide écrit par :

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne 197 guides écrits

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne
Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition.

Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques.

À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Les produits liés à ce guide