Comment choisir une lame de débroussailleuse

Guide écrit par :
Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

120 guides

Les lames ou couteaux pour débroussailleuse conviennent particulièrement aux espaces à végétation dense et permettent d'effectuer des travaux difficiles à réaliser avec un fil nylon. Des dizaines de modèles sont proposés avec un nombre de branches ou de dents très variables, répondant à des besoins spécifiques.

Caractéristiques importantes

  • Végétation à couper
  • Matériau
  • Puissance du moteur

Bien choisir sa lame selon la végétation et adaptée à sa débroussailleuse

Un outil de coupe bien adapté au type de plantes à couper permet un travail moins fatigant, plus rapide et plus propre. N'hésitez pas à changer le type de lame si la coupe vous paraît difficile.

Les lames de coupe sont généralement en acier et faciles à changer. Elles sont proposées dans un large choix, et se montent sur toutes les débroussailleuses, quelle que soit la marque.

Cependant, il est parfois nécessaire d'y adapter une pièce (bague de réduction, rondelle de fixation, vis ou écrous de serrage). L'alésage de fixation (diamètre de l’emplacement de l’outil) le plus courant est de 25,4 mm, parfois de 20 mm.

Voici un tableau comparatif du type de végétation, des lames de débroussailleuse adaptées, leurs avantages et inconvénients :

Type de végétation

Type de lame

Avantages

Inconvénients

Herbe tendre ou à tiges dures

Pelouses denses

Lame à 8 dents

Légère

Adaptée aux moteurs de faible puissance

Besoin d'un affûtage régulier

Petite surface de coupe

Peu adaptée aux végétaux ligneux (bois)

Herbes denses et/ou à tiges dures

Lame à 4 dents

Légère

Adaptée aux moteurs de puissance moyenne

Besoin d'un affûtage régulier

Petite surface de coupe

Peu adaptée aux végétaux ligneux (bois)

Herbes hautes, broussailles (jusqu'à 2 cm de diamètre)

Lame à taillis

Polyvalente

Efficace sur végétaux ligneux (bois)

Lame réversible

Moteur de puissance moyenne à grande requis

Affûtage délicat

Herbes et broussailles

Lame plate (couteau à 2 dents)

Outil polyvalent

Plusieurs diamètres disponibles

Lame non réversible

Affûtage délicat

Moteur puissant requis

Ronces et broussailles denses

Lame broyeuse et lame à taillis

Broyage de la végétation

Bruyante

Moteur puissant requis

Herbe très épaisse ou dure, fougères, orties

Lame à 8 dents

Coupe homogène

Pas de polyvalence

Buissons, broussailles

Lame scie circulaire à dents pointues

Coupe efficace

Peu polyvalente

Manipulation délicate

Arbustes jusqu'à 5 cm, buissons épais

Lame scie circulaire à dents douces

Coupe efficace

Manque de polyvalence

Maniement laborieux

 

Choisir un diamètre et un nombre de dents adaptés à la débroussailleuse

Avant de monter une lame de débroussailleuse, il faut s'assurer que le diamètre et le nombre de dents de la lame sont compatibles avec votre machine :

  • Plus le diamètre des lames est grand, et plus le travail est rapide, mais le moteur doit être puissant.
  • Moins le nombre de dents est élevé, et plus la machine doit être puissante.
  • Une lame de grand diamètre avec peu de dents peut faire forcer le moteur de la débroussailleuse.

Couteau à herbe : quelle utilisation


Les couteaux à herbe, de 2 à 8 dents, sont destinés à couper l'herbe tendre et fraîche au printemps comme pour couper l'herbe plus sèche en été
. Ils conviennent très bien pour les herbes ligneuses, les fougères, les orties, les pelouses à herbe très dense. Bien qu'on les utilise parfois pour tailler de petits buissons, celle-ci n'est pas leur principale fonction. La lame doit être bien affûtée pour que la coupe soit nette.

Quelle lame pour une végétation très dense


Ces lames sont destinées à faire du gros débroussaillage, dans une végétation épaisse et enchevêtrée ; elles coupent aussi bien les ronces, mêmes très grosses, que les taillis denses, ou les haies d'épineux comme les églantiers.
 
Du point de vue du résultat, il y a très peu de différence entre une lame 3 dents et une lame 4 dents. La différence provient de la sensation de confort qu'éprouve l'utilisateur avec un modèle plutôt qu'avec un autre. 

Les lames spécial ronces

Ces lames à 2 ou 3 dents se reconnaissent à leur forme : chaque extrémité est recourbée en direction du sol. En exerçant un mouvement de haut en bas, la lame va hacher buissons et ronces en réalisant une sorte de mulching, sans provoquer d'enchevêtrement ni d'enroulement et sans coincer la lame, ce qui arrive fréquemment avec une lame droite.
 
À noter que ce type de lame convient pour la réalisation de BRF (bois raméal fragmenté) qui peut ensuite être utilisé comme paillage pour les massifs, les pieds d’arbres ou d’arbustes.

Les disques multidents

Ce sont des lames circulaires munies de dents en périphérie, le plus souvent 40 ou 80 dents, mais parfois en nombre variable (10, 54, etc.). Ces lames se rapprochent donc davantage de la scie que d'une lame. Elles sont donc plus adaptées au tronçonnage de branches fines, de rejets d'arbres ou de petits arbustes.
 
Parmi ces lames, il existe une catégorie spéciale possédant des dents en carbure, ayant subi un traitement thermique spécifique.

Les pointes au carbure de tungstène sont très résistantes et parfois décrites comme inaltérables. Cependant, elles sont sensibles aux chocs et peuvent se fissurer. Ces lames sont utilisées pour le débroussaillage de taillis à forte densité, le nettoyage de sous-bois et pour le dépressage forestier.

Les lames en nylon


Très différentes des lames métal, ces lames se limitent à couper l'herbe d'une pelouse, ou tout au plus à un léger travail de débroussaillage. N'étant pas aussi dures qu'une lame en métal, elles détériorent moins les murs, les bordures et la base des troncs. Néanmoins, l'usage d'un fil de débroussailleuse est à privilégier. Les lames nylon sont à utiliser de préférence lorsque vous ne disposez pas de tête de débroussailleuse à fil.

Conseils d'utilisation d’une débroussailleuse équipée d’une lame

La débroussailleuse est un outil pratique, efficace mais aussi dangereux, non seulement du fait des lames elles-mêmes, mais aussi du fait du risque de projection de cailloux ou des débris végétaux à plusieurs mètres.

C'est pourquoi il est impératif de bien s'équiper et de respecter des consignes de sécurité :
  • Vérifiez que les divers éléments de votre débroussailleuse sont bien fixés, en particulier la tête de coupe ainsi que le carter de protection.
  • Repérez le terrain pour identifier et répertorier les obstacles, pierres et objets divers, en particulier si le terrain est très embroussaillé.
  • Habillez-vous en conséquence, avec des vêtements de jardinage adaptés.
  • Equipez-vous avec des EPIéquipements de protection individuelle : casque à visière, lunettes de sécurité, chaussures de sécuritégants de protection.
  • Ajustez le harnais de soutien pour une débroussailleuse portative.
  • Démarrez toujours avec la débroussailleuse posée à plat sur le sol.
  • Evitez de travailler avec des personnes ou d’animaux autour de vous pour les protéger des projections.
  • Durant le transport, faites attention aux lames coupantes.
  • Affûtez régulièrement vos lames, le travail est ainsi facilité. 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne 120 guides écrits

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne
Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.
 
Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.
 
J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Les produits liés à ce guide