Comment choisir  une gâche électrique

Comment choisir une gâche électrique

Antoine, formateur quincaillier et passionné bois, Côtes-d'Armor

Guide écrit par:

Antoine, formateur quincaillier et passionné bois, Côtes-d'Armor

14 guides

Une gâche électrique est un système électromécanique qui permet de déverrouiller l’ouverture d’un ouvrant et se pose en applique ou encastrée. Elle fonctionne selon plusieurs principes techniques : à impulsion, à contact stationnaire ou à rupture. Pour bien choisir une gâche électrique, suivez le guide !

Caractéristiques importantes

  • Fonctionnement
  • Utilisations
  • Type de pose
  • Types de gâche électrique
Découvrez nos gâches et accessoires pour serrure électrique !

Comment fonctionne une gâche électrique


Le principe de fonctionnement d’une gâche électrique peut se résumer en trois étapes :

  1. Une impulsion électrique vient déverrouiller la butée pivotante (ou pêne pivotant) de la gâche, libérant ainsi l’ouverture de la porte.
  2. La porte s’ouvre d’une simple poussée.
  3. À la fermeture de la porte ou au relâchement du bouton électrique, la butée se réenclenche et verrouille de nouveau l’ouverture.

Bien choisir une gâche électrique


Les gâches électriques sont utilisées dans le cadre d’un contrôle des accès d’une habitation ou d’un local. Leur avantage est d’être commandées à distance pour l’ouverture d’une porte ou d’un portillon, que ce soit par l’intermédiaire d’un interphone, d’un simple bouton poussoir, d’un lecteur de badges ou d’un clavier numérique.

Les gâches électriques ne sont pas des organes de sûreté, mais simplement de contrôle des accès. À elles seules, elles n’offrent aucune garantie contre l’effraction. Il faudra toujours verrouiller mécaniquement la porte avec le pêne dormant de la serrure.
Si on désire disposer d'une résistance à l’effraction et d'un contrôle à distance des accès, il faudra privilégier une serrure électrique qui, elle, possède un ou des pênes dormants motorisés.

Les gâches électriques ont différents modes de pose :

  • en applique ;
  • à encastrer.

Plusieurs termes techniques sont utilisés pour différencier leurs modes de fonctionnement :

  • à impulsion ;
  • à contact stationnaire ;
  • à rupture ;
  • à décondamnation.

Les modes de pose des gâches électriques

Il y a deux familles de gâche électriques, selon leur pose :

  • les gâches en applique sur le cadre de l’ouvrant ;
  • les gâches à encastrer dans le cadre de l’ouvrant.

Les deux familles de gâches électriques fonctionnent sous des tensions de 12 ou 24 volts. Exceptionnellement, on en trouve en 48 volts.

Les gâches électriques en applique


Les gâches électriques en applique sont monoblocs, et ne demandent aucun accessoire supplémentaire pour leur mise en place, à part les vis de fixations et le raccordement électrique.

En revanche, ces gâches ont un sens d’ouverture, une main, droite ou gauche, selon le côté où est posée la serrure.

La gâche devra s’adapter au type de la serrure, horizontale ou verticale, et à son mode d’ouverture, en tirant ou en poussant.

Les gâches électriques à encastrer


Pour les gâches électriques à encastrer, il n’y a pas de sens d’ouverture. Elles sont réversibles, contrairement aux gâches en applique qui elles ont une main, droite ou gauche.

Pour les gâches électriques à encastrer, il faut ajouter une têtière. Cette platine métallique sert de soutien à la gâche et permet de retrouver les spécificités liées aux gâches classiques des serrures à larder :

  • perçage ou absence de perçage pour le pêne dormant ;
  • adaptabilité ou non sur des portes en bois, PVC ou aluminium ;
  • présence ou absence de renfort d’angle.

Les différents termes techniques à connaître

Qu’elles soient en applique ou à encastrer, les gâches électriques ont des dénominations techniques indiquant leur mode de fonctionnement. C’est une donnée déterminante dans le choix du modèle. Nous allons différencier les choix proposés, selon leur mode de fonctionnement respectif :

À impulsion ou à émission


Avec une gâche électrique à impulsion ou à émission, la porte reste ouvrable tant que l’on appuie sur le bouton électrique qui en autorise l’ouverture.

Ces gâches sont souvent associées à un temporisateur qui limite l’autorisation d’ouverture à un court laps de temps.

À impulsion avec décondamnation manuelle


Le fonctionnement d’une gâche électrique à impulsion avec décondamnation manuelle est identique au modèle précédent. Ce qui vient se rajouter, c’est la possibilité de rendre la gâche inactive manuellement, par le biais d’un petit levier incorporé à la gâche, comme pour des opérations de maintenance ou lors d’un déménagement où la porte doit toujours rester ouverte.

À contact stationnaire


C’est la gamme de gâche la plus courante. Comme pour la gâche à émission, une impulsion électrique vient la déverrouiller. Sauf que pour les modèles à contact stationnaire, on peut relâcher le bouton poussoir : le réenclenchement de la gâche ne se fera qu’à la fermeture de la porte.

Pour ce type de gâche, l’ouvrant doit être équipé d’un ferme-porte.

À contact stationnaire avec décondamnation manuelle


Sur ce type de gâche électrique, le contact stationnaire est accompagné d’une décondamnation manuelle. Cette option permet de rendre la gâche inactive manuellement, par le biais d’un petit levier incorporé à la gâche, ce qui permet de maintenir la porte ouverte.

À rupture de courant


Dans le cas d’une gâche à rupture de courant, celle-ci devient inactive lorsque le courant électrique ne l’alimente plus. Cette gamme de gâche est la plupart du temps utilisée dans le cadre d’un système de protection des personnes, comme des issues de secours.

Quelques gâches spécifiques


Découvrez nos gâches et accessoires pour serrure électrique !

Guide écrit par:

Antoine, formateur quincaillier et passionné bois, Côtes-d'Armor, 14 guides

Antoine, formateur quincaillier et passionné bois, Côtes-d'Armor

Pendant de nombreuses années, j’ai travaillé dans la quincaillerie et le négoce. Au fil du temps, j’ai tout doucement basculé vers la formation technique des vendeurs en magasin. Outre mon métier qui me passionne, je suis un amoureux du bois et de tous ses champs d’application. Que ce soit dans le domaine du bâtiment ou dans l’ameublement, j’aime le travailler. Avec passion, je continue aujourd’hui de répondre aux diverses interrogations à travers la rédaction de fiches techniques, la réalisation d’infographies et l’aide on line. Cette transmission des acquis, tant écrite qu'orale, est pour moi très importante. De mes retours d’expériences, j’espère donner une synthèse qui profitera au plus grand nombre et répondra, je l’espère, aux divers questions et doutes.

Les produits liés à ce guide