Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir : un volet roulant

Guide écrit par :
Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

146 guides
Un volet roulant, qu’il ait pour mission d’occulter une porte ou une fenêtre, est un investissement à long terme. En PVC ou en aluminium, posé en applique ou en tableau, avec ou sans moteur, filaire ou non, et pourquoi pas solaire, le choix est vaste. Type, emplacement, pose et options, nos conseils pour bien choisir.

Caractéristiques importantes

  • Type de pose
  • En neuf ou en rénovation
  • Matériaux et motorisation
  • Programmation et domotique
  • Options de sécurité
  • Norme, label et indice

Les principaux critères de choix d’un volet roulant

Le volet roulant est formé d’un tablier, constitué de lames reliées entre elles et s’enroulant autour d’un axe dissimulé dans un coffre. Il a pour mission non seulement d’occulter la lumière, mais aussi d’améliorer la sécurité de l’habitation, ainsi que l’isolation thermique et phonique. Encore faut-il le choisir adapté à vos besoins et au type de pose.

Installation en neuf et en rénovation

En rénovation, le volet roulant peut être posé sous linteau ou pose en tunnel, c’est-à-dire directement dans l’encadrement de la menuiserie. C’est la pose la plus courante et la plus discrète.

Avec la pose en applique, c’est-à-dire sur la façade de l’habitation, le caisson est fixé au-dessus de la menuiserie. C’est le type de pose qui préserve un maximum de clarté. Dans le neuf, ou en rénovation si l’installation était déjà existante,  le coffre peut être intégré dans le bâti. Cette pose est bien sûr la plus discrète de toutes.

Impératifs de choix et options

Selon le type de pose choisi, le volet roulant doit être adapté à la largeur du coffrage existant ou à celle de l’ouverture, ainsi qu’à sa hauteur et à sa profondeur. Certains modèles sont cependant recoupables. Pour une pose en applique, attention également à ce que la couleur et éventuellement le matériau soient en accord avec votre façade et d’éventuelles règles d’urbanisme.
 
Plus généralement, après le choix du matériau, entre aluminium et PVC, vient celui d’éventuelles options de motorisation ou de sécurité, ainsi que des normes, labels et indices garants de qualité.

Quel matériau pour un volant roulant

En matière de matériaux de volet roulant, vous aurez généralement le choix entre aluminium et PVC, avec chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Volet roulant en PVC

Moins onéreux qu’un modèle aluminium, le volet roulant en PVC (polychlorure de vinyle) est constitué d’une matière plastique non thermo-conductrice. Il offre ainsi une excellente isolation thermique et une bonne isolation phonique. Autre atout : il ne nécessite que très peu d’entretien, un simple coup d’éponge suffit pour ôter d’éventuelles traces de salissure. Sachez également que le volet roulant PVC ouvre droit, sous conditions, à la prime Travaux  (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique).
 
La longévité d’un volet roulant en PVC est par contre moins bonne que celle d’un modèle aluminium, ainsi que la sécurité qu’il offre. Il n’est de plus pas adapté aux ouvertures de grandes dimensions, à l’exemple d’une porte-fenêtre. Comptez jusqu’à 2 mètres maximum.

Volet roulant en aluminium

Le volet roulant en aluminium est particulièrement résistant, pour une longévité hors pair et une excellente sécurité. Il offre également une bonne isolation thermique et une excellente isolation phonique, tout en nécessitant peu d’entretien.
 
Il peut être fabriqué en grandes dimensions, pour s’adapter aux ouvertures de taille importante, jusqu’à 4 mètres, sans risquer de se déformer. Le volet roulant aluminium est aussi disponible en une multitude de coloris, allant jusqu’à imiter d’autres matériaux comme le bois. Le volet roulant en aluminium est par contre plus onéreux qu’un modèle en PVC.

Volet roulant : avec ou sans motorisation

Le volet roulant peut être actionné grâce à une sangle ou un treuil. Le volet roulant à sangle est le modèle premier prix, mais il est moins pratique à utiliser qu’un volet motorisé. Il peut être filaire ou télécommandé. Tous deux nécessitent un branchement électrique.

Volet roulant motorisé filaire

Filaire, le volet roulant motorisé est directement relié au réseau électrique de la maison. Il est à la fois fiable et résistant, et moins onéreux qu’un modèle télécommandé. Le fil est par contre à dissimuler dans une goulotte ou dans une saignée du mur. Vous pourrez ensuite opter pour un interrupteur standard ou un modèle disposant d’un bouton central pour stopper la descente ou la montée du volet roulant quand vous le souhaitez.

Volet roulant motorisé télécommandé

Télécommandé, le volet roulant motorisé est pilotable via une télécommande. S’il est plus onéreux, il est pilotable pour certains jusqu’à 200 mètres de distance. La télécommande peut être à un seul canal, pour piloter un seul volet roulant ou un groupe de volets roulants ou multicanal pour gérer indépendamment différents types d’appareils.

Volet roulant motorisé solaire

 

Grâce à un panneau solaire déporté, le volet roulant motorisé solaire ne nécessite pas de travaux d’électricité et vous permet d’économiser de l’énergie, même si son coût d’achat est assez élevé.

Un volet roulant programmé ou domotisé

Pour programmer la descente ou la montée de votre volet roulant filaire, vous pouvez opter pour des interrupteurs dotés d’horloge de programmation. Si vous avez choisi un modèle télécommandé, il existe également des télécommandes pourvues d’une programmation horaire.
 
Autre possibilité : opter pour une Box domotique permettant de centraliser, de programmer et de contrôler à distance votre volet roulant, ainsi que tout un ensemble d’équipements, via un smartphone ou une tablette par exemple.

Quelles options de sécurité pour votre volet roulant


Il existe différentes options de sécurité pour votre volet roulant. Parmi elles :
  •  la détection d’obstacle qui stoppe si besoin la course du volet roulant ;
  • le système anti-arrachement ou anti-crochetage pour les volets roulants installés en applique ;
  • le bloqueur qui prévient le soulèvement du tablier du volet roulant.

Norme, label et indice

La norme NF Fermeture



Elle atteste de la conformité du volet roulant à toutes les exigences de la norme européenne NF EN 13-659, mais répond également aux spécifications complémentaires des règles de certification NF 202.

Le label VRS

Le label VRS (volet roulant de sécurité) garantit une résistance à l’effraction d’une dizaine de minutes selon la norme A2P (Assurance  Prévoyance Protection).

L’indice IRP

L’indice de résistance à la pression (IRP) mesure l’isolation, la sécurité et la robustesse en fonction des matériaux et de la conception. Il va de 10 (le volet roulant cédant sous une pression de 10 kilos) à 150 pour le plus résistant.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
2 votes utiles
Guide écrit par :

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne 146 guides écrits

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne
Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition.

Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques.

À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Les produits liés à ce guide