Comment choisir  un ventilateur de plafond

Comment choisir un ventilateur de plafond

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

193 guides

Très appréciés en été pour brasser l’air mais pas seulement, les modèles à rotation réversible répartissent efficacement la chaleur ambiante en hiver. Diamètre des pales selon les dimensions de la pièce, modes de fonctionnement, options et confort d’utilisation, nos conseils pour bien choisir un ventilateur de plafond.

Caractéristiques importantes

  • Diamètre
  • Modes de fonctionnement
  • Vitesse de rotation
  • Options
Découvrez nos ventilateurs de plafond

L'essentiel à connaître sur les ventilateurs de plafond

Un ventilateur de plafond n'est pas un gadget ! Il contribue à l'homogénéité de l'air ambiant en hiver, rafraîchit la pièce en été et aide à lutter contre l'humidité toute l'année. Toutefois, pour qu'il soit efficace il faut prendre en considération les caractéristiques ci-dessous.

Diamètre des pales


C’est le critère déterminant pour que votre futur ventilateur de plafond remplisse son office. Plus il est de gros diamètre, plus la quantité d'air brassée sera importante. Prenez comme valeur de base qu'un ventilateur de 100 cm de diamètre correspond à une pièce de 15 m2 (une chambre, par exemple).
Les plus gros, allant jusqu'à 160 cm de diamètre, sont adaptés à une pièce de 35 m2 maximum. Au-delà, il convient d’installer plusieurs ventilateurs.

Les modes de fonctionnement


La plupart des ventilateurs de plafond disposent au minimum de deux vitesses de rotation. Un point important est la réversibilité de rotation (capable de tourner dans les deux sens) si vous souhaitez l'utiliser été comme hiver.
Pour un confort d'utilisation optimal, soyez également attentif au bruit généré par le mouvement des pales. Côté commande, en fonction de votre installation électrique, vous aurez le choix entre la traditionnelle tirette, l'interrupteur, le programmateur, la télécommande, entre autres options.

Dispositifs supplémentaires


Votre ventilateur de plafond peut être équipé ou non d'un dispositif d'éclairage, indépendant de la rotation des pales. C'est très utile dans une petite pièce (< 12 m2) évitant ainsi d'installer un luminaire indépendant. La possibilité de régler en hauteur l'appareil est également une option intéressante (surtout si vous avez de hauts plafonds).
Certains modèles haut de gamme proposent des fonctions supplémentaires comme de multiples vitesses de rotation, une programmation horaire du temps de marche, un variateur d'intensité de l'éclairage, etc.

Il faut également noter que le nombre de pales d'un ventilateur de plafond ne joue en rien dans son efficacité. Le profilé, la longueur et l'inclinaison des pales déterminent la quantité d'air brassé et la puissance du moteur nécessaire pour un fonctionnement optimal.

Voir le catalogue ManoMano
Luminaire

Critères de choix d’un ventilateur de plafond

Surface de la pièce

C'est la caractéristique la plus importante à considérer puisqu'elle détermine directement le diamètre du ventilateur nécessaire pour brasser un volume d’air suffisant.

Quel que soit le nombre de pales, l'inclinaison de celles-ci, entre 5 et 20°, génère un débit d'air (en m3) généralement modulable en fonction de la vitesse de rotation.

Pour dimensionner correctement votre ventilateur, basez-vous sur les variables suivantes :

Surface de la pièce (en m2)

Diamètre du ventilateur (en cm)

< 8

< 70

10

90

15

100

20

120

25

130

30

145

35

160

Au-delà de 35 m2, il faudra prévoir la mise en place de plusieurs ventilateurs de plafond. Le calcul est simple puisqu'il suffit d'ajouter les diamètres et/ou les surfaces.

Vitesse de rotation

La majorité des ventilateurs de plafond proposent au minimum deux vitesses de rotation. La vitesse basse, sert principalement à brasser l'air : l'été pour une utilisation nocturne et pour avoir une sensation de fraîcheur et l'hiver pour une homogénéisation de l'air chauffé. Elle oscille entre 50 et 90 tr/min (tours par minutes) en fonction du diamètre, de l'inclinaison des pales et de la puissance du moteur.

La vitesse haute en revanche, varie de 150 à 200 tr/min. Le brassage de l'air est important, l'évacuation de l'humidité ambiante optimale et en fonction du dimensionnement une sensation de «fraîcheur» se fait sentir (parfait pour les chaudes journées d'été). Toutefois, le bruit généré est le plus souvent important (à utiliser en journée donc).

Rotation des pales réversible


C'est un point important si vous souhaitez utiliser votre ventilateur de plafond été comme hiver. Concrètement, il s'agit simplement d'un inverseur de sens de rotation des pales. Mais dans les faits, une rotation dans le sens horaire (mode été) évacue l'air chaud, alors que le sens anti horaire (mode hiver) homogénéise la température dans la pièce. Si vous envisagez d'utiliser un mode hiver, vérifiez bien que votre logement est équipé d'un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) car le ventilateur limitera l'évacuation de l'humidité.

Type de commande


L'installation la plus simple d'un ventilateur de plafond consiste à le raccorder en lieu et place d'un plafonnier. Il se commande donc par un interrupteur dédié à l'éclairage. Toutefois, la plupart des modèles dispose de leur propre système de commande, par tirette(s) le plus souvent, ou par télécommande pour les plus performants.
L'alimentation électrique doit impérativement être branchée sur un circuit d'éclairage (protégé par un calibre de 10 A).

Les modèles haut de gamme offrent généralement plus de possibilités de commande : un programmateur horaire (pour programmer des plages « jour » en grande vitesse et « nuit » en petite vitesse), une commande sans fil (DIO, Bluetooth, ou Infrarouge), ou encore une détection de présence et/ou de température pour un démarrage automatique.

Voir le catalogue ManoMano
Plafonnier

Les options des ventilateurs de plafond

L'éclairage


Avec l'évolution technologique et la faible consommation des moteurs et des sources lumineuses, l'éclairage sur un ventilateur de plafond est de plus en plus courant. Etant donné qu'il est raccordé sur un circuit électrique dédié à l'éclairage, vous conservez une source lumineuse au plafond, tout en profitant d'une ventilation.

Cet éclairage peut se commander indépendamment de la ventilation (soit par un système à double interrupteur : un pour la ventilation et l’autre pour la lumière, soit par tirettes). On trouve de plus en plus de ventilateurs équipés d'éclairage à LED (faible consommation et éclairage à large panel de couleurs). Le type le plus courant reste l'ampoule à culot à vis (E14 ou E27).

Les vitesses multiples

En dehors des traditionnelles « petite » et « grande » vitesse, certains modèles de ventilateurs proposent des modes intermédiaires permettant de réguler au mieux le flux d'air. En réglage fixe (calibré en usine), quelques ventilateurs haut de gamme offrent quatre vitesses différentes. Certains sont même équipés d'un variateur.

C'est une option intéressante si votre ventilateur se trouve dans une pièce à vivre où la cuisine est ouverte, où lorsque vous recevez beaucoup de monde.

La hauteur réglable


Il faut bien comprendre que pour qu'un ventilateur de plafond fonctionne de façon optimale, il doit se trouver à une certaine hauteur (par rapport au sol) et suffisamment espacé du plafond (pour que l'effet de brassage soit efficace).

Lorsque le logement est aux dimensions standardisées (hauteur sous plafond entre 230 et 250 cm) cela ne pose aucun problème puisque les fabricants basent leurs calculs sur cette hauteur. En revanche, si vous avez de grandes hauteurs sous plafond (> 250 cm) il est intéressant d'orienter votre choix vers un ventilateur sur tige réglable. La fourchette de réglage est de l'ordre d'une vingtaine de centimètres maximum.

Le poids


Découvrez nos ventilateurs de plafond

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie, 193 guides

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide