Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir un système d'arrosage goutte à goutte

Guide écrit par :
Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

129 guides
Tés, coudes, croix, raccords, nez de robinet, programmateur, tuyaux polyéthylène, raccords capillaires, goutteurs, brumisateurs, asperseurs : voilà de quoi réaliser un circuit d’arrosage goutte à goutte parfait ! Et pour les installations simples : place aux tuyaux microporeux ! Ouvrez les vannes, la pression monte !

Caractéristiques importantes

  • Programmateur
  • Raccords, coudes, tés
  • Goutteur
  • Asperseur
  • Tuyaux microporeux

Le choix de l'arrosage goutte à goutte selon son besoin


Vous partez en vacances quelques jours et vous voulez arroser une ou quelques plantes de la maison en votre absence ?
Choisissez un ou plusieurs goutteurs raccordés à une réserve d’eau dimensionnée selon le nombre de plantes à arroser (le plus souvent il s'agit d'un goutteur à connecter sur une bouteille plastique).



Vous partez plusieurs semaines et vous disposez de nombreuses plantes à la maison qui nécessitent un arrosage précis ?
Optez pour un arrosage automatique avec répartiteurs à débit différent à adapter selon les besoins des plantes. L'installation peut même compter un programmateur.


Vous voulez arroser votre haie, vos massifs ou des plants de potager peu éloignés entre eux et surtout, vous ne voulez pas perdre de temps lors de l’installation ?
Préférez un tuyau microporeux, il suffit de le jeter au sol et de le brancher au robinet de jardin pour irriguer vos végétaux. Peut même être raccordé avec des tés.


Vous souhaitez réaliser une installation d’arrosage goutte à goutte à la carte et arroser des plants séparés de plusieurs mètres et en favorisant les économies d’eau ?
Installez un réseau d’arrosage goutte à goutte avec un goutteur dédié à chaque plant. Vous pourrez tout arroser en minimisant les pertes d’eau voire même régler le débit d'arrosage.   
 
 

A savoir
 : excepté l’arrosage des plantes avec une réserve d’eau indépendante, tous les systèmes d’arrosage peuvent être reliés à un programmateur allant de la programmation quotidienne à la programmation hebdo avec sonde hygrométrique.

L'arrosage de surface et l'irrigation

  • L'arrosage de surface est l'arrosage aérien, l'eau est apportée par le dessus des végétaux façon pluie naturelle.
  • L'irrigation est l'arrosage au pied des plantes, au  niveau du sol. Il est plus économique.

Les principaux types d'arrosage

Selon la surface de votre jardin et les végétaux à arroser, vous avez le choix entre deux types d'arrosages : manuel et automatique.

Arrosage manuel


  • L'arrosoir, pour de l'arrosage plan par plan façon pluie fine sur le végétal ou directement au pied, permet de mesurer l'apport en eau précisément de chaque végétal. Conseillé pour les petits potagers.
  • Le tuyau d'arrosage et la lance ou le pistolet, entre l'arrosoir et l'arrosage automatique, le choix requiert des végétaux et de la surface à arroser. Conseillé pour les jardins de taille moyenne.

Arrosage automatique


  • Un système d'arrosage de surface, le traditionnel, un tuyau d'arrosage alimente un asperseur qui arrose une zone choisie. Pas cher et facile d'installation.
  • Un système d’arrosage par tuyaux microporeux, le plus facile d'installation et le plus économique. Convient pour les plants et végétaux qui se suivent avec peu d'espacement entre eux, il suffit de poser le tuyau.
  • Un système d'arrosage goutte à goutte, arrosage automatique par pied facile d'installation. Un moyen facile de faire des économies avec une installation selon les besoins.
  • Un système d'arrosage de surface enterré, invisible lorsque non utilisé, les asperseurs enterrés se lèvent lorsque sous pression pour arroser. Le must pour les pelouses, les jardins publics et installations privées. Installation plus complexe et plus onéreuse. Atout : ne gêne pas la tonte de la pelouse. 
Tous les arrosages automatiques peuvent être programmés.

Les systèmes d'arrosage goutte à goutte

Tuyaux microporeux

Le tuyau microporeux est retenu le plus souvent pour les installations rapides et sans contraintes pour l'arrosage du potager, de massifs, de plates bandes ou encore de haies. En effet, au plus simple il suffit de le connecter à une source d'eau et de le laisser courrir au pied des végétaux à arroser. L'eau se diffuse par les pores du tuyau et se répand uniformément dans la zone immédiate où repose le tuyau.

Cependant, les tuyaux microporeux peuvent aussi être installés en réseau et compter des tés et un système de programmation. Souvent utilisé en maraîchage pour de grandes raies à irriguer, l'installation du tuyau microporeux est rapide même sur des longueurs de 50 mètres. Livré en couronne, son débit est constant (ne peut pas être adapté aux besoins de plante différente). 

Tuyaux goutte à goutte avec goutteurs 


L'arrosage avec tuyaux et goutteurs est plus précis et convient davantage aux plants espacés ou avec des besoins différents (les goutteurs peuvent avoir des débits différents). Cette installation compte une centrale de programmation (boitier électronique avec électrovannes) que l'on raccorde au robinet de distribution d'eau (ou à toute autre alimentation) et à des tuyaux avec goutteurs, avec autant de dérivations que nécessaire.

Le nombre d'arrosages journaliers/hebdomadaires à déclencher ainsi que leur durée est programmable. La plage de réglage est variable selon les programmateurs, à vous de comparer. 


Vous pouvez également opter pour des tés ou des 
adaptateurs de robinets plusieurs sorties pour pouvoir brancher plusieurs tuyaux et arroser plusieurs plantes en même temps.

L'avantage premier de l'arrosage goutte à goutte est incontestablement les économies d'eau qu'il représente. L'évaporation et les pertes d'eau étant considérablement réduites. 

Arrosage goutte à goutte pour plantes d'intérieur

Pour les plantes d'intérieur ou de balcon, il existe plusieurs types de systèmes goutte à goutteIls diffèrent selon que vous ayez une ou plusieurs plantes à arroser.
  • Pour une seule plante on adopte le système basique composé d'un goutteur simple raccordé à une réserve d’eau type bouteille d'eau minérale. 
  • Pour plusieurs plantes : l’arrosage idéal est celui composé par plusieurs goutteurs raccordés ensemble et alimentés par un bidon ou par une réserve d’eau de plusieurs litres, placé en hauteur.  Ces derniers alimentent un réseau d’arrosage composé de tuyaux flexibles de 4/5 mm de diamètre (capillaires), de tés et de goutteurs individuels dont on peut régler le débit manuellement
On peut également opter pour un système d’arrosage automatique grâce à un kit d’irrigation programmable et qui fonctionne sur pile. Cette installation d'arrosage automatique pour plantes d'intérieur est autonome et ne dépend d’aucune énergie : tant qu’il y a de l’eau, ça coule !

Les éléments d'un système d’irrigation

Comme tout bon jardinier qui se respecte, vous insistez sur la nécessité d'arroser chaque variété de plante avec la quantité d'eau précise qu'elle demande et à la fréquence idéale. Bien entendu, vous pensez à l’écologie et souhaitez éviter tout gaspillage d'eau. La réponse à vos exigences : l’irrigation automatique.

Programmateur

Le programmateur est le cerveau de l'installation et une merveille de technologie. A l'origine minuterie, il est très vite devenu calendrier programmable analogique puis numérique. Ce petit ordinateur peut être associé à une sonde météorologique, une sonde d'humidité et même à un pluviomètre ! Eh oui, s'il pleut pourquoi arroser ? Le dernier cri est l'appareil Bluetooth connectable à un Smartphone ou à une tablette via une application qui peut gérer d'un simple clic à distance le programme d'arrosage, la durée, combien de temps il reste et même connaître l'état de la pile s'il y en a une !  Le top !

Centrale de distribution


La centrale de distribution, ou centrale d'irrigation, est à l'arrosage ce qu'est la gare de triage à la SNCF. Toutes les combinaisons sont possibles grâce à ses électrovannes et ses embouts de dérivation modulables à souhait. 
Elle réduit la pression du robinet ou de la pompe et peut comporter un filtre.

Tuyaux en polyéthylène


Les tuyaux en polyéthylène rigides (résiste aux UV, aux basses températures et à la formation d’algues) sont les tuyaux qui transportent l’eau pour l’arrosage. Ils remplacent les tuyaux en plomb et sont différents des tuyaux classiques en raison de leur utilisation en basse pression. D’un diamètre intérieur de 13 ou 16 mm, ils conduisent l'eau à proximité de la zone à traiter. Des dérivations  desservent des tuyaux flexibles de 4/5 mm près des plantes à arroser. 

Il existe des tuyaux à goutteurs incorporés (souvent placés à 30 cm d'intervalle). On trouve des longueurs jusqu'à 50 m, idéales pour les haies !     

Les raccords du réseau : té, coude et bouchon


Pour combiner la toile d'araignée qu’est le schéma de votre installation d'arrosage, vous pouvez acquérir de nombreux accessoires tels que robinets d'arrêt, diffuseurs d'engraiscroix, tés, bouchonscoudesfiltresraccords rapides, etc. Pour le flexible de petit diamètre, les raccords sont appelés raccords capillaires et c'est à l'extrémité de chacun d'eux que l'on trouve les fameux goutteurs qui vont faire le bonheur de chaque plantation.

Les goutteurs peuvent être de différents types :
  • goutteurs simples pour un arrosage ciblé – de 2 à 4l/h et qui vont arroser au pied de la plante ;
  • micro-asperseurs et goutteurs asperseurs multisurfaces pour le potager et les massifs – de 40 à 120 l/h et qui vont diffuser de l’eau par le haut comme une fine pluie ;
  • brumisateurs pour vaporiser l’eau nécessaire à certaines espèces– 16l/h et qui auront une diffusion comme une bruine légère.
Les goutteurs sont installés en série et ont une fonction bien précise :

Recommandations d'installation

Fixation des capillaires

Pour fixer les capillaires sur le tuyau principal, il vous faut un petit outil appelé perforateur, dédié à la pose de dérivations ou de goutteurs. Il est souvent inclue dans les kits de système d'arrosage goutte à goutte et/ou vendu séparément.

Modification du réseau


Si vous devez modifier votre réseau, enlevez le goutteur et à la place, installez un bouchon qui rendra étanche l'installation. Ne percez pas avec n'importe quel accessoire : un minimum de précision est nécessaire pour obtenir une bonne étanchéité.

Installation d'un robinet purgeur


Et pensez « prévention » en installant en fin de ligne une vanne d'arrêt qui permettra de purger l'installation avant l'hiver (le gel endommagerait votre circuit d’arrosage).

Economiser l'eau 

En optant pour ce système d'arrosage, vous économisez 70 % d'eau ce qui n'est pas négligeable ! 

Plongez-vous dans l'univers du goutte à goutte, laissez-vous prendre au jeu en laissant libre cours à votre ingéniosité et votre création et vous deviendrez non pas le maitre des eaux de Versailles mais indéniablement un acteur de l'écologie !

 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
10 votes utiles
Guide écrit par :

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée 129 guides écrits

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée
J’ai acquis une formation de tôlier, de tuyauteur/soudeur et après avoir parcouru pendant trente cinq ans les chantiers de France et du Benelux, je suis devenu responsable d’une chaudronnerie puis projeteur, ingénieur de projets pour finir chef d’établissement ingénierie.

Retraité, j’ai aménagé et équipé un atelier où je réalise des sculptures métalliques : j’ai réussi à combiner et aménager un coin de paradis ou j’aime laisser libre cours à mon imagination. Les casses et les vide-greniers n’ont plus de secrets pour moi. J’y trouve des objets insolites et des vieux outils que je collectionne ou que je transforme en objet d’art.

J’aime aussi la décoration, la peinture sur toile et le jardinage. Je suis l’évolution des nouvelles technologies concernant les outils. Faire partager ma passion et vous conseiller humblement dans vos choix de matériel est un réel plaisir.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent