Comment choisir un paillage ?

Comment choisir un paillage ?

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

202 guides

Pour limiter la prolifération des mauvaises herbes et retenir l’humidité, une solution : le paillage. A déposer au pied des arbustes ou des cultures, vous avez le choix entre les paillages organiques, les paillages en toile et les paillages minéraux. Place au jardin, paille et écorces de pin sont au rendez-vous !    

Caractéristiques importantes

  • Paillages organiques
  • Paillages minéraux
  • Paillages en toile
Voir les paillages

Qu'est-ce qu'un paillage ?


undefined

La chasse aux mauvaises herbes est un combat quotidien. Le but premier du paillage est de limiter, voire d'empêcher leur développement et le cas échéant leur repousse. Le paillage limite également l'arrosage car il ralentit l'évapotranspiration des sols. Ce n'est toutefois pas ses seules vertus ; certains paillages, en se décomposant, apportent également des nutriments aux plantes alors que d'autres protégeront efficacement les racines du gel. Mis en place sur de grandes surfaces ou ponctuellement au pied des plantes, il existe des solutions de paillage pour toutes les situations ! Mais ne rêvez pas tout de même, vous aurez toujours à utiliser la binette !

Voir le catalogue ManoMano
Paillage

Quel type de paillage choisir

Que vous souhaitiez pailler un talus, une allée, ou quelques plantes éparses, vous devez choisir la solution la mieux adaptée. On distingue trois grandes familles de paillages :

  • les paillages en toile ;
  • les paillages organiques ;
  • les paillages minéraux.

A chaque paillage, ses spécificités. Les paillages en toile tissé empêchent les mauvaises herbes de pousser tout en laissant passer l'eau. Les paillages organiques ou paillis sont issus des débris végétaux, moins efficaces contre les herbes, ils retiennent l'humidité et apportent des nutriments au sol. Quant au paillage minéral, il s'agit de graviers de petite granulométrie qui limitent l'évaporation et apportent une touche décorative.

Paillages en toile


undefined

Il existe des toiles de différents matériaux - plastiques ou organiques. C'est le moyen parfait pour pailler de grandes surfaces. Pour les talus plus particulièrement, les toiles permettent non seulement de pailler (là ou l'accès est souvent difficile comme en forte pente), mais également de limiter ravinements et glissements. On retrouve deux types de toiles : les toiles organiques et les toiles plastiques.

Toiles organiques

Les toiles organiques (en laine de coco, en lin, etc.) se désagrègent après plusieurs années, ce qui laisse le temps aux végétaux de se développer et de recouvrir toute la toile. Réfléchissez bien car si vous arborez une zone avec des plantes à la croissance lente, il faudra peut-être reposer de la toile avant qu'elles n'aient eu le temps de recouvrir toute la surface concernée ;

Toiles tissées en matière plastique

Les toiles tissées sont conçues pour perdurer dans le temps et permettent de tenir les terres, de limiter le ravinement et le phénomène de glissement dans un talus. Et pour cause, elles sont plus résistantes et peuvent être posées « tendues ». Souvent de couleur verte ou noire, elles ne sont pas très esthétiques. Cependant, de par leur efficacité contre la pousse de mauvaises herbes, elles se posent également sur les terrains plats et permettent de pailler parterres, plates bandes ou encore des massifs à fleurs ou arbustes.

Il faut savoir qu'un paillage en toile tissée est très efficace pour empêcher les herbes de pousser. De plus, il est possible d'ajouter un paillage minéral par dessus, pour la rendre invisible et apporter une touche esthétique supplémentaire.

Paillages organiques


undefined

Ils sont divers et variés dans leur composition. Leur principal avantage est qu'ils sont biodégradables et que par conséquent, durant leur décomposition ils enrichissent le sol en différents nutriments bénéfiques aux plantes. Le revers de la médaille est que l'apport doit être régulier pour garantir les fonctions premières du paillage à savoir : limiter la repousse des mauvaises herbes et conserver au maximum l'humidité du sol. Les paillages organiques les plus utilisés sont :

  • les écorces de pin - attention car elles acidifient les sols ;
  • le compost - pas totalement décomposé, il enrichit énormément les sols ;
  • la paille - peu onéreuse et très efficace ;
  • les tontes de gazon - attention à ne pas les utiliser fraiches au risque de brûler vos plantes ! 
  • les pailles de lin - elles tiennent mieux dans la durée que la simple paille.

Paillages minéraux


undefined

 Le bon compromis ! A l'image d'une toile en matière plastique, le paillis minéral à une excellente durée de vie et ne nécessite pas un apport régulier en matériaux. Il permet aussi de conserver relativement bien l'humidité des sols. Un des avantages des paillages minéraux est qu'ils se déclinent sous plusieurs couleurs, tailles et formes. Pour donner une touche esthétique à vos plantations, c'est l'idéal ! Les plus courants sont :

  • les galets : une multitude de formes, tailles et couleurs différentes et une bonne efficacité ;
  • la pouzzolane : ou pierre de lave, de couleur rouille. Imputrescible, sa durée de vie est excellente ;
  • l'ardoise : comme la pouzzolane, très résistante dans le temps mais de couleur bleue/noire.

Comment bien utiliser et réussir un paillage


undefined

  1. L’usage de paillis ne permet pas le réensemencement naturel et en cas de fortes pluies répétées, il est nécessaire de dégager le paillis au pied des végétaux les plus sensibles sous peine de voir les pourrir.
  2. Concernant vos sacs, stockez les dans un endroit sec. Fermez-les bien et si possible ne les posez pas à même le sol mais sur une palette.
  3. N'hésitez pas à composter vos déchets organiques. Le compost obtenu pourra être mélangé à vos terreaux afin d'apporter des nutriments supplémentaires ou être utilisé pour pailler ! 
  4. L'utilisation d'engrais comporte des risques pour la pollution des sols et votre santé, si vous devez en utiliser, privilégiez les engrais naturels.

Voir les paillages

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie, 202 guides

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide