Comment choisir un nettoyeur haute pression thermique

Comment choisir  un nettoyeur haute pression thermique
Chapitres :
Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

193 guides
Pour nettoyer matériel professionnel, façades, murs,  voirie et autres surfaces de manière régulière et intense, rien de mieux qu’un nettoyeur haute pression thermique !  A moteur quatre temps ou diesel, à eau chaude ou froide, équipé d’une buse droite ou d’autres accessoires, cet appareil allie puissance et autonomie.

Caractéristiques importantes

  • Pression
  • Débit
  • Type de motorisation
  • Puissance
  • Accessoires

Choisir un nettoyeur haute pression thermique selon son usage


Les principaux critères de choix sont en bref :
  • la température de l'eau, eau froide ou eau froide et eau chaude ;
  • la pression, plus elle est élevée, plus facile est le décrassage. Comprise entre 140 et 280 B environ ;
  • le débit, plus il est élevé, meilleur est le rendement. Compris entre 400 l/hr et 1000 l/hr ;
  • la puissance, caractéristique non prépondérante mais relative aux 2 valeurs citées au-dessus. A savoir qu'à pression et débit égal, plus la puissance (ch) et la cylindrée (cc) sont élevées, moins le moteur est sollicité ;
  • le type de motorisation, non prépondérant mais relatif aux critères en amont et la consommation (pour usage intensif, préférer une motorisation diesel).
Avant de faire votre choix, définissez donc bien vos besoins et la fréquence d'utilisation.
  • Les usages intensifs, nettoyage de grandes surfaces et très sales, sont satisfaits avec un nettoyeur haute pression thermique de 220 bars eau chaude motorisation diesel et débit de 600 l/hr minimum.
  • Les professionnels qui utilisent tous les jours un nettoyeur haute pression thermique choisissent une motorisation diesel, à fort débit (600 l/hr) et puissante pression (200 B).
  • Les usages réguliers mais non quotidiens peuvent être satisfaits avec un moteur essence, de 150 B de pression et de 500 l/hr.
A noter : l'offre d'accessoires du nettoyeur haute pression (buse, canne télescopique, brosse de sol etc.) se définit lors de l'achat et peut être complétée post achat.
Voir le catalogue ManoMano
Accessoires du nettoyeur haute pression

Nettoyeur haute pression thermique ou nettoyeur haute pression électrique

Nettoyeur haute pression thermique VS nettoyeur haute pression électrique


L'usage d'un nettoyeur haute pression thermique est recommandé pour nettoyer de manière intensive du matériel professionnel, agricole, industriel, des façades, des murs ou des sols. Excepté en gamme professionnelle (Kranzle, Nilfisk, Honda etc.), un nettoyeur haute pression électrique est davantage fragile, craint les surchauffes et tous offrent des performances en deçà des nettoyeurs thermiques. Si vous recherchez un nettoyeur haute pression solide pour vos chantiers, la ferme ou l'industrie, c'est bien vers les motorisations thermiques qu'il faut vous tourner.

Plus puissant qu'un nettoyeur haute pression électrique, un nettoyeur thermique offre :

  • un débit jusqu'à 1000 l/h (litres par heure) contre 600 l/hr max pour un karcher électrique ;
  • une pression jusqu'à 280 bars alors qu'un nettoyeur haute pression électrique plafonne à 160 B ; 
  • de l'eau chaude ou froide contrairement aux nettoyeurs électriques où l'eau froide est légion.
En revanche, le moteur, essence ou diesel, d'un nettoyeur haute pression thermique nécessite de l'entretien (huile, bougie, vidange, filtre à air). L'outil est également plus lourd, plus bruyant et dégage des gaz d'échappement.
Voir le catalogue ManoMano
Nettoyeur haute pression électrique

Quel débit et quelles puissance et pression choisir pour un nettoyeur haute pression thermique

Comme souvent, on ne peut pas tout avoir. La règle de base de l'hydraulique fait que plus la pression d'eau est élevée dans un diamètre défini, moins il y a de débit (et inversement).
C'est la pompe du nettoyeur qui génère le déplacement de l'eau ; elle conditionne donc sa quantité (le débit) et la puissance à laquelle elle va être expulsée (la pression). Ces deux paramètres peuvent être modifiés par le diamètre et la longueur du flexible et la taille et le type de buse employés.

Quelle pression pour un nettoyeur thermique 


La pression s'exprime en bars (B). Un bar traduit un poids (en déca-NewtondaNexercée sur une surface (en cm2), selon la formule suivante : 1 B = 1 daN/cm2.
Plus cette pression est élevée, plus le  nettoyeur enlève et désincruste facilement les tâches ou saletés (boue, mousse etc.). Votre choix doit donc être en relation avec le degré de salissure de ce que vous allez nettoyer et à quelle fréquence.
Les nettoyeurs haute pression thermiques offrent une pression allant de 120 B jusqu'à plus de 270 B. Comme point de repère, considérez que :
  • 120 à 150 bars suffisent pour du nettoyage de véhicules et de terrasse ;
  • 150 à 190 bars conviennent pour du nettoyage de façades, décrassage de terrasse de surface supérieure à 50 m² etc. ;
  • 190 bars à 230 bars sont suffisants pour nettoyer du matériel agricole, industriel ou de bâtiment ;
  • au-dessus de 230 bars, les nettoyages de terrasses, façades, matériels agricoles et industriels sont facilités.

Le débit est synonyme de rendement 


Comme évoqué plus haut, le débit est la quantité d'eau expulsée à l'heureil s'exprime en l/h (litres par heure).
Combiné à la pression, le débit se traduit en temps de travail : plus il est élevé, plus rapidement et facilement le nettoyage est fait (moins de passages au même endroit).
Un nettoyeur haute pression thermique délivre communément un débit allant de 400 à 600 l/h toutefois, les modèles les plus performants offrent un débit de plus de 1000 l/hr.

Le type de motorisation : essence ou diesel

Moteur 4 temps (4T) 


Technologie réservée aux moyennes cylindrées (allant de 130 à 250 cm3).
Il fonctionne à l'essence, et dispose d'un carter d'huile et d'un filtre. Il est refroidi à l'air. La maintenance doit être régulière.
Etant donné son faible taux de compression, le démarrage peut être manuel (lanceur).
Moins bruyant et aussi moins complexe qu'un moteur diesel, il équipe en général les nettoyeurs haute pression thermique de puissance moyenne.
Certains modèles proposent une fonction eau chaude.

Moteur diesel


C'est la motorisation des gros nettoyeurs haute pression.
Mécaniquement complexe, le moteur diésel demande une attention particulière et régulière (niveaux, batterie, bougies, filtres, etc.).
Le démarrage est le plus souvent électrique.
Relativement bruyant et lourd, il s'utilise en extérieur à moins de choisir un modèle équipé d'un carter d'insonorisation.
Le nettoyeur haute pression diesel offre souvent la possibilité de chauffer l'eau utilisée et d'avoir un mélangeur de détergent.
Etant donné son coût (aussi bien d'achat que d'entretien), son encombrement et son poids, il est essentiellement destiné aux professionnels, industries, agriculteurs, etc.

La puissance : des chevaux-vapeur convertibles en watts


La puissance est exprimée en cheval vapeur (ch) ou en watt (W).
La correspondance est : 1 ch = 735 W.
Lorsqu'on parle de la puissance d'une motorisation thermique, le plus souvent on donne sa valeur en ch (mais il arrive que certains fabricants communiquent avec des watts (W), il suffit donc de faire la conversion).
La puissance n'est pas directement liée à la pression délivrée ou au débit, mais y participe (tout dépend du type de mécanique, de la transmission, de la technologie utilisée, de la qualité de fabrication, etc.).
Ce n'est donc pas un critère de choix prépondérant.
Toutefois, à pression et débit similaires, il vaut mieux orienter son choix vers le nettoyeur haute pression le plus puissant. En effet, si la motorisation est plus puissante, pour atteindre les mêmes valeurs, le moteur sera moins sollicité et donc sa durée de vie sera allongée.
Voir le catalogue ManoMano
nettoyeur haute pression

Nettoyeur haute pression à eau chaude : l'avantage de l'eau chaude lors d'un nettoyage


Qui a déjà fait la vaisselle à l'eau froide puis à l'eau chaude a constaté que la température de l'eau influence la qualité et la rapidité de lavage
Une eau chaude décolle et dissout plus facilement les graisses et les salissures qu'une eau froide. Concrètement, cela se traduit par un nettoyage optimisé, plus rapide, une plus faible consommation d'eau et une économie de temps. Cependant, l'eau chaude pouvant endommager certaines surfaces, il est recommandé de se renseigner avant de nettoyer une surface ou de faire un essai préalable (les terrasses carrelées sont par exemple à nettoyer à l'eau froide ou tiède).
A checker lors de votre achat : 
  • la température de l'eau admissible ;
  • la température maximum de l'eau en sortie.

Caractéristiques et équipements d'un nettoyeur à haute pression à essence ou moteur diesel


Si la puissance, la pression et le débit sont des valeurs clés pour réussir un nettoyage à haute pression, d'autres caractéristiques, équipements et accessoires améliorent le confort d'utilisation et la sécurité.
  • Une émission sonore réduite (dB).
  • Un démarrage électrique et non à lanceur. 
  • Une soupape de protection thermique protège le générateur lorsque celui-ci tourne sans être utilisé. Lorsque la température est trop importante, l'eau est évacuée.
  • Un dispositif de sécurité manque d'huile.
  • Une pompe en laiton, plus robuste.
  • La capacité du réservoir.
  • Un châssis robuste et renforcé avec un guidon repliable.
  • Des roues de transport gonflables sont plus maniables sur terrains accidentés.
  • Un système d'injection directe de détergent avec régulateur.
  • La possibilité d'aspirer l'eau (par exemple celle des étangs et l'utiliser pour le nettoyage).
  • Une structure cage avec oeillets pour chargement par grue (optionnel).
  • L'aspiration de détergent.
  • Un dévidoir où s'enroule le flexible et des porte-accessoires.

Les principaux accessoires des nettoyeurs haute pression thermiques

Vous avez à votre disposition tout un panel d'accessoires compatibles, permettant d'accomplir telle ou telle tâche.
Accessoires
Utilisation
Eau utilisée
Buse droite
Nettoyages divers
Décrassages
Désincrustations
Eau froide
Eau chaude
Buse rotative
Désincrustations de sols ou de murs
Décapages légers
Nettoyages des bétons
 Eau froide

Eau chaude
Pulvérisateur
Nettoyages légers
Pulvérisation de produits divers (dégraissants, désherbant, etc.)
Eau froide
Mélangeur de détergent
Brosse pour véhicule
Nettoyages de carrosserie
Décrassages de roues / jantes
Eau froide
Eau chaude
Mélangeur de détergent
Brosse pour murs et sols
Nettoyages de murs et sols (crépis, terrasse, carrelages, béton, béton ciré, etc.)
Eau froide
Rallonge de flexible
Travaux en hauteur (toiture, gouttière, échafaudage, etc.)
Eau froide
Eau chaude
Rallonge de canne
Travaux au sol (avec une brosse pour sol par exemple)
Travaux sur véhicules (camion, tracteur, etc.)
Eau froide
Eau chaude

Conseils d'utilisation et entretien d'un nettoyeur à haute pression thermique

Bien entretenir un nettoyeur thermique 


Un nettoyeur à haute pression thermique nécessite un entretien régulier afin de lui assurer un bon fonctionnement.
  • Nettoyer le filtre à air, encrassage selon milieu d'utilisation, à surveiller.
  • Nettoyer la bougie (à changer au besoin).
  • Surveiller et faire le niveau d'huile selon marqueur.
  • Faire la vidange moteur selon nombre d'heures d'utilisation (voir données constructeur de chaque appareil).
  • Entretenir et nettoyer le châssis et les roues.
  • Détartrer le nettoyeur haute pression (périodicité à définir selon la dureté de l'eau) et nettoyer les filtres.
  • Vérifier le bon serrage des vis (certains peuvent se dévisser à cause des vibrations).

Bien utiliser un nettoyeur haute pression essence ou diesel 

  • Faire des pauses lors de l'utilisation pour éviter toute surchauffe.
  • Porter des protections auditives.
  • Ne pas faire de fond de réservoir (cumul de dépôt en fond de réservoir qui mal filtré peut obturer en partie la carburation).
  • Stocker à l'abri de l'humidité.
  • Vidanger et débrancher flexible et canne si l'appareil est exposé (stocké) à des températures négatives

Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 193 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide