Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir un détecteur de fumée

Guide écrit par :
Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

58 guides

Chaque année, les incendies domestiques touchent plus de 10 000 sinistrés, et font huit cent mots. Les détecteurs émettent un son strident en présence de fumée, ce qui permet aux familles de se mettre en sécurité dès les premières minutes d'un incendie, y compris la nuit. La prévention, ce n’est pas du bidon !

Caractéristiques importantes

  • Détecteur électrique filaire
  • Détecteur à pile
  • Type de fixation
  • Connecté et interconnecté

Fonctionnement d’un détecteur de fumée

La totalité des détecteurs de fumée disponible sur le marché sont des détecteurs optiques.

Une LED produit en permanence un faisceau dans un périmètre donné.

Si des particules de fumée entrent dans la chambre (le périmètre dédié) le faisceau lumineux est dévié par les particules et vient exciter un capteur qui déclenche l'alarme du détecteur de fumée.

Les détecteurs de fumée par ionisation sont interdits en France (ces détecteurs contiennent une moindre quantité de matière radioactive).

Détecteur de fumée : obligatoire dans les logements


Outre l'aspect préventif du détecteur de fumée qui peut (au risque de se répéter) vous sauver la vie, la fameuse loi Morange a rendu obligatoire l'installation d'un DAAF conforme à la norme EN 14604 dans les logements à partir du 16 janvier 2016.

L’acronyme barbare DAAF signifie Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée.

Après installation, envoyez une attestation à votre assurance. Certains assureurs prévoient en effet une baisse de la prime de risque en cas d'installation du détecteur de fumée. Ne laissez pas vos économies partir en fumée !

Les parts de responsabilité du propriétaire et du locataire


La loi est très claire à ce sujet : que vous soyez propriétaire habitant ou bailleur, dans tous les cas l'achat du détecteur de fumée est à votre charge.

Le remplacement des piles comme l’entretien courant sont à la charge du locataire, sauf pour les locations saisonnières mais l’acquisition est de la responsabilité du propriétaire.

Le nombre de détecteurs de fumée requis dans un logement

Le nombre de détecteurs de fumée dépend de la surface et de la forme de votre logement.

Si un détecteur de fumée suffit pour un studio ou un F2/F3 (deux-trois pièces), il est recommandé d'installer un détecteur de fumée par étage afin de parer à toute éventualité et de prévenir tout début d’incendie.

De même, si vous avez une grande surface au sol, il peut être judicieux de mettre plusieurs détecteurs de fumée même si vous possédez un grenier, un garage ou une buanderie. L’obligation légale est une chose, la conscience du danger une autre.

Les pièces adaptées pour poser les détecteurs de fumée


Naïvement, on pense qu'il faut placer les détecteurs de fumée dans les zones à risques, c'est pourtant une bien mauvaise idée. Exit la cuisine, c'est le meilleur emplacement pour enchaîner des déclenchements intempestifs (faire griller du bacon pour le brunch rime avec alarme) !

Dans un studio, il faut choisir un endroit éloigné du coin cuisine. Dans des logements plus grands, on privilégie les couloirs et pièces de vie comme le salon et le couloir menant aux chambres.

Le type d’installation à privilégier : verticale ou horizontale


L'efficacité des détecteurs de fumée est maximale s'ils sont installés dans les volumes où la fumée se dirige.

La fumée s'accumule d'abord au plafond, avant de redescendre le long des murs puis dans les coins. L’installation horizontale est donc plus efficace.

Un détecteur de fumée placé à la verticale sur le mur près du plafond se déclenchera donc plus tard qu'un détecteur horizontal fixé au milieu du plafond.

Pour résumer, la réglementation permet l'installation verticale mais au détriment de la sécurité.

Guide d’installation d’un détecteur de fumée

Les détecteurs de fumée peuvent être fixés de trois façons différentes de manière à répondre à toutes les configurations.

Détecteur de fumée adhésif


Les détecteurs de fumée adhésifs sont pratiques car ils se fixent sans percer.

Ces détecteurs nécessitent un support plan et propre (dégraisser le support si nécessaire avant le collage du détecteur de fumée).

Détecteur de fumée à visser


Les détecteurs de fumée à visser ont besoin pour être fixés avec l’usage d’une perceuse et d’une cheville (excepté pour les plafonds en bois).

Ce type de fixation est durable.

Détecteur de fumée à plaque aimantée

Les détecteurs de fumée à plaque aimantée sont pratiques car ils peuvent être manipulés facilement (remplacement ou changement de piles).

La plaque aimantée se fixe au support (la plaque métallique est collée ou vissée) et le détecteur est fixé à cette dernière grâce à un aimant. 

Différences entre détecteurs de fumée avec et sans fil

Deux types de détecteurs de fumée filaires sont à distinguer de par leur technologie.

Détecteur de fumée filaire 

Ce sont des détecteurs de fumée dont l’alimentation principale est reliée au courant 220 V de la maison.

Ce type de détecteur dispose d’un transformateur et nécessite une alimentation de secours pour continuer leur office en cas de coupure d’électricité.

Détecteur de fumée filaire relié à un système de Sécurité incendie

Ces détecteurs de fumée sont reliés à une centrale d’alarme chargée de donner l’alerte et/ou d’actionner un système de sécurité incendie.

Cette solution permet de vous prévenir ou d’avertir un tiers en cas d’incendie. C’est une protection rassurante mais chère.

Durée de vie moyenne de l’installation

Les détecteurs de fumée à pile interchangeable (type AAA, 9V, etc.) ont une autonomie qui va d’un à cinq ans (1 à 5 ans).

On peut aussi trouver des détecteurs de fumée à pile lithium qui sont prévus pour fonctionner 10 ans. Attention : ces détecteurs de fumée doivent être remplacés lorsque la pile est épuisée (la pile ne pouvant être changée), le DAAF est remplacé.

Niveau garantie, cela dépend des marques et modèles. Les détecteurs de fumée à pile lithium sont souvent garantis 10 ans. Pour les autres, cela dépend du constructeur. Vérifiez donc ce point à l’achat.

Gestes à adopter en cas de déclenchement intempestif d'un détecteur de fumée

Si un déclenchement intempestif a lieu, et il y a de forte chance pour que cela se produise, vous avez trois choix pour faire cesser le plus vite possible ce bruit insupportable.
  • Enlever la pile : seule solution pour les DAAF vraiment basiques. Peu pratique compte tenu du fait que le détecteur de fumée est installé en hauteur.
  • Bouton d'arrêt : ce bouton permet d'interrompre l'alarme pour quelques minutes, le temps par exemple d’évacuer la fumée de cuisson après avoir vérifié qu’il n’y a pas de risque d’incendie. Là encore, il est nécessaire d’atteindre le DAAF.
  • Télécommande : comme le bouton d'arrêt mais la manipulation peut se faire à distance. Très pratique si vous avez une grande hauteur sous plafond et qu’un escabeau est nécessaire pour atteindre le détecteur de fumée.

Caractéristiques d’un détecteur de fumée connecté


Un détecteur de fumée connecté peut être piloté via un smartphone ou envoyer des SMS pour vous informer de son état.

Ces détecteurs de fumée consomment plus d’énergie.

Pour cette raison, ces DAAF sont filaires ou comptent beaucoup de piles.

Ils sont également plus chers à l’achat.  

Budget à prévoir pour l’achat d’un détecteur de fumée

Les détecteurs de fumée d'entrée de gamme coûtent seulement quelques euros. On trouve à 15 – 20 €, des DAAF de marque et certifiés NF (gage d'une qualité encore plus grande avec des tests plus réguliers).

Des fonctionnalités supplémentaires sont proposées en option pour garantir un confort optimal et une meilleure protection. Entre l’envoi automatique de SMS pour prévenir le propriétaire dès qu’un début d’incendie est constaté ou la possibilité de programmer les dispositifs interconnectés à distance, entre autres, le choix est large.

N’hésitez pas à investir dans la prévention des risques d’incendie et conjuguez l’acquisition d’un détecteur de fumée à un extincteur. Souvent, un début d’incendie peut être circonscrit avec un extincteur, ne prenez aucun risque et misez sur la sécurité : rajoutez quelques euros !
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
4 votes utiles
Guide écrit par :

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines 58 guides écrits

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines
Intéressé depuis l'enfance par le travail manuel et la technique, toujours fasciné par le bricolage et le travail du bois, j'ai profité de l'achat d'un appartement pour avoir un terrain de jeu grandeur nature. Au programme, de l'électricité, bien sûr dans le respect des normes, et quelques déplacements de cloisons ; mais aussi de la décoration avec l'aide de Madame, des meubles sur mesure et des astuces pour optimiser les mètres carrés tout en restant original. Avec l'arrivée de petit bonhomme, je me suis lancé dans la confection de petits meubles pour lui !

Faute de place, je n'ai pas d'atelier fixe et certains des outils dont je rêve n'ont pas encore rejoint ma collection. Ne vous inquiétez pas, j'en connais déjà beaucoup et j'ai un profil technique qui me permettra j'espère de vous guider dans vos choix !

Les produits liés à ce guide