Comment choisir un contacteur électrique

Guide écrit par :
Antoine, formateur quincaillier et passionné bois, Côtes-d'Armor

Antoine, formateur quincaillier et passionné bois, Côtes-d'Armor

14 guides

Les contacteurs électriques, mécanismes électromécaniques ou électromagnétiques destinés à la commande ou à la surveillance d’ouvrants (porte, portail...), permettent de couper l’alimentation électrique par la rotation d’une clé de cylindre, le contact d’une bille ou d’un palpeur ou la rupture de contact magnétique.

Caractéristiques importantes

  • Contacteur de surveillance
  • Contacteur de commande ou de commutation

Famille de contacteurs électriques

On peut distinguer deux grandes familles de contacteurs.

Les contacteurs de surveillance

Ce sont de petits mécanismes équipés d’un organe mécanique, une bille, palpeur, ou magnétique, qui vont servir d’interrupteur temporaire permettant simplement la surveillance de la bonne fermeture de l’ouvrant ou du pêne de l’ouvrant.

Certains modèles sont au contraire destinés à signaler l’ouverture d’un ouvrant. Ce sera le cas avec les modèles magnétiques d’un système d’alarme par exemple. Dans cette famille de contacteurs, on va trouver plusieurs modèles aux usages bien précis.

Les contacteurs de commande ou de commutation



Les contacteurs de commande ou de commutation ne sont ni plus ni moins que des interrupteurs à clé dont le rôle principal est de couper l’alimentation électrique d’un objet mobile.

Les types de contacteurs de surveillance

Ce sont de petits mécanismes équipés d’un organe mécanique, une bille, palpeur, ou magnétique, qui vont servir d’interrupteur temporaire permettant simplement la surveillance de la bonne fermeture de l’ouvrant ou du pêne de l’ouvrant. Certains modèles sont au contraire destinés à signaler l’ouverture d’un ouvrant. Ce sera le cas avec les modèles magnétiques d’un système d’alarme par exemple.

Dans cette famille de contacteurs, on va trouver plusieurs modèles aux usages bien précis.

Les contacteurs à bille ou à poussoir

Ce sont de petits mécanismes électromécaniques dont une bille ou un poussoir sert d’interrupteur. Lorsque la partie mobile d’un ouvrant, une porte par exemple, vient heurter en se refermant la bille du contacteur, cette dernière s’enfonce dans son logement. Cette action va rétablir ou couper le passage du courant et envoyer un signal à un autre organe, comme une gâche électrique, de la bonne fermeture de la porte.

Les contacteurs à pêne basculant ou palpeur 

Ces mécanismes électromécaniques se retrouvent principalement dans le domaine de la serrurerie. Ils vont préciser le bon verrouillage de l’ouvrant, par l’action d’un pêne basculant ou d’une tige de palpeur, et pas simplement sa bonne fermeture, comme pourrait le faire un contacteur à bille. On va les rencontrer dans le contrôle du bon enclenchement  des pênes des serrures multipoints par exemple.

Les contacteurs magnétiques 

Ces contacteurs sont composés de deux pièces, l’une fixée sur la partie fixe de l’ouvrant, et l’autre sur la partie mobile. Un courant électrique de faible intensité vient alimenter un système de connexion dit REED dans une des deux pièces. Un aimant est incorporé dans la deuxième pièce. Lorsque le champ magnétique est rompu, par l’ouverture de la fenêtre par exemple, le contact se trouvant dans la première pièce se coupe. Un signal est alors envoyé vers l’organe de contrôle, très souvent une alarme.

Tous ces différents types de contacteurs de surveillance ou de contrôle disposent dans leur gamme de modèles à poser en applique ou à encastrer.

Les contacteurs de commande

Ici nous ne trouvons pratiquement que des contacteurs à clé.

Ce sont des boîtiers munis d’un cylindre à clé, la plupart du temps de type européen, dont le rôle est de couper l’alimentation électrique d’un objet mobile comme un portail par exemple, en position ouverte ou fermée. Une fois la clé retirée du cylindre, l’ouvrant est inactif ou actif.

Ces contacteurs à clé sont proposés à la pose en applique ou à être encastrer dans un support.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Antoine, formateur quincaillier et passionné bois, Côtes-d'Armor 14 guides écrits

Antoine, formateur quincaillier et passionné bois, Côtes-d'Armor
Pendant de nombreuses années, j’ai travaillé dans la quincaillerie et le négoce. Au fil du temps, j’ai tout doucement basculé vers la formation technique des vendeurs en magasin.

Outre mon métier qui me passionne, je suis un amoureux du bois et de tous ses champs d’application. Que ce soit dans le domaine du bâtiment ou dans l’ameublement, j’aime le travailler.

Avec passion, je continue aujourd’hui de répondre aux diverses interrogations à travers la rédaction de fiches techniques, la réalisation d’infographies et l’aide on line. Cette transmission des acquis, tant écrite qu'orale, est pour moi très importante. De mes retours d’expériences, j’espère donner une synthèse qui profitera au plus grand nombre et répondra, je l’espère, aux divers questions et doutes.

Les produits liés à ce guide